CHRONIQUE / REVIEW

valis ablaze

boundless

Releases information

Release date: April 6, 2018

Format: Digital, CD

Label: Long Branch Records

From: Royaume-Uni / UK

7,9

Alain Massard - May 2018

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Sur Hellfire, je lis ceci :

« Conceptuellement, l'album de VALIS ABLAZE est basé sur le rythme du sommeil humain et regarde comment, pendant le sommeil et dans nos rêves nous travaillons sur les problèmes rencontrés au cours de la journée ou sur des souvenirs stressants des événements actuels et un avenir incertain. En conséquence, le protagoniste du récit dans son sommeil est confronté à une sorte de pilote avec les expériences difficiles du passé et du présent, ainsi que la peur de l'avenir. »! Bref, je vais écouter en dormant au début!

Valis Ablaze est un nouveau groupe de la scène anglaise et ‘Boundless’ est son premier vrai CD après un EP en 2013! Que dire de cet album que j’ai écouté en boucle comme à mon habitude et pas seulement qu’en dormant!!? En boucle, oui pour me rappeler mes jeunes années où il y avait moins de disques à écouter où on usait le saphir jusqu’au bout quitte à ne plus avoir de stéréo ! Bon, ce CD m’interloque, m’interpelle me renvoyant de suite à un univers connu que je ne pratique plus trop, j’ai nommé le DJENT!

Car, oui le métal prog c’était avant ça le djent étant pour moi ce que la fusion des 90’s a pu être en collant prog et métal, ce que je rêvais depuis longtemps! Ici le djent en rajoute une couche en mélangeant, mixant des parties ambiantes, prog métal à d’autres death, dark, grind et là ça fait un peu de trop ! Alors, si je vous dis ANIMALS AS LEADERS, BETWEEN THE BURIED AND ME, PROTEST THE HERO, PERIPHERY (mais pas trop pour moi ici). Et plus récemment TEXTURES ou SIKTH et surtout TESSERACT et ATOMA (avec son album culte Atoma) ou plus à l’origine LINKIN PARK, PLANET X (pour les sections guitares!), ISIS, THE CONTORSIONNIST (pour cette voix presque éthérée par moment) et OCEANSIZE ce groupe défunt qui m’a fait vibrer en 2005, eh bien je vous aurai presque tout dit !

Le son de VALIS ABLAZE est un peu de tout ça mets-en vrac. C’est pas mal amené dès l’intro spleen-ambiante, un peu à la ATOMA (que je vous reconseille pour ceux qui n’auraient pas encore écouté, mais je m’égare!), puis « the crossing » et « lumen » amènent le son propre caractéristique avec une lignée de fond mélodique pour peu qu’on attende du son djent sans détour et une voix presque opaline! « 30’’ TO MARS et ATOMA pour la base! Dès « Evade » on … part, à défaut de s’évader, très loin. On rentre dans le point de non-retour pour le progueux ante nouveau siècle avec une rythmique mitraillette, des riffs saccadés, agressifs, une voix death dark déboussolante et des passages intermédiaires presque mélodieux à la suite! « Hex » passe plus facilement avec une voix presque pop sur un fond musical toujours très agressif, enfin plus fort! « The static between us » repart de plus belle avec ce qui sera bien le son VALIS ABLIZE, à savoir accord de voix légères avec son ambiant et débauche de sons gutturaux et rythmique hachée, lourde le tout accompagné de soli souvent de très belle facture flirtant avec l’émotion spleen!

Interlude intro avec cette note de synthé me rappelant trop OCEANSIZE et THE NURSE. Nous voilà repartis vers des titres un peu plus prog avec l’apport aussi sur 3 des 4 dernières chansons de poids lourds guitaristiques (j’aime bien !) à savoir SITHU AYE ,DREWSIF et REECE FULLWOOD ! A ce moment, les soli seront plus longs, plus élaborés, plus tranchants l’un me rappelant le JOE SATRIANI de sa grande époque! La rythmique est aussi plus clairement tranchée cette fois dans le lourd djent-métal (oui, j’invente!!) d’enfer, le tout saupoudré de cette note ciselée d’OCEANSIZE que vous retrouverez aussi dans le dernier titre.

Bref, cet album a un bon mérite, celui de vous amener loin pour vous djentmen et djentwomen et une note de » 9,2 « serait la bienvenue! Donc, un must! Pour le progueux plus ancien ici il ne s’y retrouvera pas et s’il écoute comme moi au début en s’endormant, il passera peut être quelques rêves (quelques cauchemars!!?) sur ce que sera le prog fusion-fusion de demain et il n’aura pas besoin de note pour aller écouter autre chose car il n’est pas encore prêt! Pour moi, hybride « déjanté » depuis longtemps et naviguant entre ces deux mondes, je serai plus modéré en mettant un 7,9 (intention à son maximum pour moi mais innovation plutôt en berne au vu des groupes références que j’ai pu citer.)

 

PISTES / TRACKS

 

 01. Afterlight                              (02 :58)

 02. The Crossing                        (05 :17)

 03. Lumen                                  (05 :55)

 04. Evade                                   (06 :22)

 05. Hex                                      (05 :24)

 06. The Static Between Us          (05 :40)

 07. Signals                                 (01 :40)

 08. Faster Than Light                 (04 :47)

 09. Frequency                            (03 :30)

 10. Paradox                               (06 :02)

 11. Reflections                           (06 :13)

total : 53’55’’

Musiciens / MUSICIANS :

 

Phil Owen – Vocals

Tom Moore – Guitar

Ash Cook – Guitar

George Demner – Bass

Rich New – Drum

FOLLOW US

  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL - 2018

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now