CHRONIQUE / REVIEW

the man from ravcon

another world

Releases information

Release date: June 22, 2018

Format: Digital, CD

Label: Auto-Production / Self-Released

From: USA

6,9

Serge Marcoux - June 2018

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Quelle surprise que de découvrir que le « Another World » de THE MAN FROM RAVCON était un neuvième album et ce, depuis 2010 seulement. Quelques recherches m’ont permis de comprendre que son incursion dans les territoires de la musique progressive sont relativement récents. Des albums tel « Zombi Pimie Cowboys From Outer Space » ou « The Man From RavCon Rides Again » tenaient plus du surf rock ou du spaghetti western que du genre dont il est question pour le présent album. M. BROWN a aussi eu une approche un peu à la GOBLIN pour « The Night of the Beast ». L’incursion progressive de ce multi-instrumentiste da débuté en 2015 avec « Skyscrapper » et perdure depuis lors.

MIKE BROWN origine de la Caroline du Nord et s’est d’abord fait connaître avec le groupe de power-pop, THE RAVELERS. Sa carrière solo a débuté parce qu’il souhaitait s’aventurer dans de nouveaux territoires musicaux et ne plus avoir les contraintes associées à faire partie d’un groupe. Quel que soit le style que THE MAN FROM RAVCON a utilisé sur ces différents albums, c’est toujours de la musique purement instrumentale dont il est question. Nul doute que ce musicien a du talent. La diversité des instruments dont il joue, sa capacité de composer des pièces dans divers styles et son côté prolifique en font foi. Cependant, pour moi, là où le bât blesse c’est dans l’utilisation exclusive de la batterie électronique. Plusieurs pièces auraient beaucoup gagné par la présence et la puissance d’un batteur. Je serais curieux d’entendre les résultats d’une collaboration avec une solide section rythmique. Ainsi « Colossus » montre une belle progression un peu à la « Hey Jude » et un excellent jeu de guitare d’un invité, LARRY SMITH mais l’assise rythmique qui propulserait la pièce plus loin est absente. La pièce « Promised Land » est très belle, ma préférée, avec de biens beaux motifs tissés par la guitare et les claviers, y compris du mellotron, mais la faiblesse rythmique la tient en laisse. Un autre exemple est celui de « A Peaceful Transition ». Ce morceau est avantagé par … l’absence de batterie. De belles nappes de claviers, un peu de guitare et voilà une bien belle pièce atmosphérique à souhait.

Malgré ma réserve, « Another world » s’écoute bien, c’est un album de prog facile d’accès qui offre de belles mélodies et de beaux moments musicaux, notamment grâce aux claviers et à la flute de l’autre musicien invité, JEFF EACHO. On ne peut que féliciter MIKE BROWN et l’encourager à explorer cette voix musicale et, dans le futur, peut-être à partager cette passion avec d’autres musiciens pour atteindre de plus hauts sommets.

 

PISTES / TRACKS

 

1. Colossus (7:32)

2. Satellite Flight (3:33)

3. Max The Cat (4:28)

4. Code Red (3:16)

5. Promised Land (5:56)

6. The Garden (5:52)

7. A Peaceful Transition (3:49)

8. Another World (7:06)

9. Pole to Pole (3:38)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Mike Brown – All instruments

Special guests

Larry Smith – guitar on Colossus

Jeff Eacho – flute on Max The Cat and The Garden

FOLLOW US

  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL - 2018

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now