CHRONIQUE / REVIEW

riversea

the tide

Releases information

Release date: April 23, 2018

Format: Digital, CD

Label: Auto-Production / Self-Released

From: Royaume-Uni / UK

8,5

Philippe André - May 2018

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Presque six ans, presque six longues années pour voir poindre le nouvel album des britanniques de RIVERSEA, bien  sur le noyau dur du groupe c'est à dire le claviériste Brendan EYRE et le chanteur Marc ATKINSON ne font pas partie que de RIVERSEA dans leur vie musicale, ceci expliquant aisément cela. Ils ont par contre utilisé la même section rythmique que sur leur premier album en 2012, c'est à dire David CLEMENTS à la guitare basse et Alex CROMARTY aux tambours.

La liste des invités ne comportent pas moins d'une dizaine de noms que je vous laisse découvrir quelques lignes au-dessus, la plupart sont des habitués des collaborations amicales et musicales.

La question, votre question, avons-nous bien fait d'attendre six ans ? Incontestablement Oui ! "The Tide" est avant tout la suite de "Out of an Ancient World" le disque de 2012, même musique précieuse et enjôleuse, même voix suave et légèrement éraillée de Mister ATKINSON, juste ici une histoire d'eau, de mer, de rivière, mise en musique par Brendan EYRE dans son registre préféré c'est à dire un rock progressif léger à consonance celtique (normal il est irlandais), nous pouvons assimiler cet opus  à un folk rock électrifié comme aurait pu l'écrire HORSLIPS il y a quarante ans, rappelez-vous pour les ancêtres comme moi "The Man Who Built America", il n'y a pas de violon dans RIVERSEA mais une fort jolie flute dans certaines pièces ("Uprising"), jouée par Tony PATTERSON, autre grand complice de Mister EYRE.

Ici pas de morceaux épiques, pas de longues pièces à tiroir, la plus longue dépasse de peu les six minutes et c'est tout, quasiment que du quatre/cinq minutes, mais où tout s'enchaine comme un seul et même titre, un album qui s'écoute d'une traite sans aucune difficulté pour le prog maniaque, pas plus que pour le commun des mortels ; pas de distinction particulière de tel ou tel morceau, cet album est un tout facile à appréhender, et d'une durée idéale avoisinant les cinquante-cinq minutes. Parmi les plus à noter, les délicieuses vocalises féminines d'Olivia SPARNENN JOSH, de Janine ATKINSON et de Louise DAWSON dans quelques titres comme le morceau éponyme d'ouverture "The Tide" ou dans la neuvième pièce "Goodbye My Friend" ; le second titre "Shine" pourrait lui faire un carton sur les ondes.

Le concept graphique confié à l'inévitable et indispensable Ed UNITSKY est simplement somptueux comme toujours avec lui, dans des tons bleutés et violacés d'une rare beauté...

Coté reproche, si toutefois nous devons en trouver, ce serait effectivement que la majorité des titres se ressemblent peu ou prou et que la lassitude peut s'installer, ce qui n'a pas été mon cas au cours des cinq premières écoutes, donc à voir avec le temps...

Que peut-on souhaiter à RIVERSEA ? Que le succès de cet album soit au rendez-vous et que nous puissions avoir de leurs nouvelles avant 2024 !!!

 

PISTES / TRACKS

 

1) The Tide (5:52) 

2) Shine (4:54)

3) Blasphemy (5:34)        

4) Your Last Day (5:15)   

5) Drowning In Vertigo (4:41)    

6) The Design (4:13)       

7) Strange Land (5:42)     

8) Fallout Warning (4:33) 

9) Goodbye My Friend (5:07)     

10) To Those That are Left Behind (2:07)       

11) Uprising (6:35)

12) The Tide (reprise) (0:59)

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Brendan Eyre (Nine Stones Close, Tony Patterson) / Keyboards

- David Clements / Bass

- Alex Cromarty (Dave Kerzner, Mantra Vega, Mostly Autumn, Heather Findlay) / Drums

- Marc Atkinson (Mandalaband, Nine Stones Close, Last Knight) / Vocals

 

With:

- Lee Abraham (Galahad) / Guitar

- Robin Armstrong (Cosmograf) / Guitar

- Simon Godfrey (Tinyfish, Valdez, Shineback) / Guitar

- Tony Patterson (ReGenesis, Nick Magnus) / Flute

- Paul Cusick / Guitar

- Peter Aves / Guitar

- Martin Ledger (Heather Findlay) / Guitar

- Olivia Sparnenn-Josh (Breathing Space, Mostly Autumn) / Backing vocals

- Janine Atkinson / Backing vocals

- Louise Dawson / Backing vocals

FOLLOW US

  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL - 2018

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now