CHRONIQUE / REVIEW

mother bass

mother bass

Releases information

Release date: April 15, 2018

Format: Digital, CD

Label: Freya Records

From: Pays-Bas / Netherlands

8,3

Guillaume Desmeules - July 2018

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

La musique alternative n'est pas très différente de la musique progressive. Considéré underground, elle prône, elle aussi, une certaine liberté et insoumission vis-à-vis de l’industrie musicale qui est souvent considéré comme favorisant la commercialisation. Tandis que la musique progressive mélange souvent plusieurs styles musicaux dans une même pièce, celle-ci n'adhère pas à un style précis mais s'en inspire sans pour autant s’enfermer dans les normes spécifiques de ces derniers. MOTHER BASS est un groupe de Nimègue au Pays-Bas ayant joué dans les bars pendant plusieurs années. L'arrivée du guitariste et compositeur Friso WOUDSTRA au sein du groupe amena une toute autre énergie qui donna naissance à un premier album éponyme qui semble presque sortir tout droit des années 90.

On commence le tout avec “Five Fifteen”, l'une des pièce composée par le bassiste Roel VAN ERP, qui vient tout de suite nous chercher avec une introduction de batterie, basse et guitare très efficace et bien rock pour nous amener ensuite à Daan DEKKER au chant. Sa voix me fait penser à celle de Geoff TATE de QUEENSRŸCHE pour sa puissance et sa justesse. Bien dirigé par la batterie de Roy VELTIEN et la basse de VAN ERP, cette pièce commence très bien le voyage musical au coeur du rock. “Silver Spoon” continue la lignée rock avec un style beaucoup plus grunge qui ressemble à NIRVANA ou ALICE IN CHAINS. “Wolfman” commence avec un solo de guitare de WOUDSTRA avec beaucoup, peut-être un peu trop, de réverbération pour continuer la route du rock qui devient un peu plus dans le créneau Hard Rock très plaisant. “Grand Old Town” commence un peu plus bluesy pour se transformer en blues rock intéressant mais pas tout à fait inoubliable. “Strangers Once” est très bien réussi avec la structure musicale d'une balade qui se métamorphose tranquillement en rock avec, malheureusement, encore une sonorité réverbérée pour la guitare. Peut-être est-ce pour donner un aspect un peu old school à la pièce, mais je trouve que ça rend la production un peu moins travaillé au niveau de la sonorité ce qui gâche un peu l'écoute.

“Sceneries” revient à un rock avec un tempo un peu plus lent cette fois-ci mais toujours aussi maitrisé pour poursuivre avec une section instrumentale à mi-chemin faisant un peu penser à URIAH HEEP. “Roadside Epiphany” débute toute en douceur pour devenir un peu plus nerveux avec VELTIEN et VAN ERP qui nous démontre ici une section rythmique surprenant avec WOUDSTRA qui signe ici un solo remplis d'émotions ; celle-ci est parmi une de mes préférée! Donnant pas le temps de se remettre d'un tel choc musical, “The Mansion” débute sans attendre vers un rythme purement Hard Rock qui accompagne très bien la précédente pour son contraste. “Fly”, l'autre chanson de VAN ERP, est une autre pièce avec une basse dominante faisant penser à QUEENSRYCH par son rythmique et par la façon de chanter de DEKKER. “Eventide” fini le voyage avec un voyage Stoner Rock à la SOUNDGARDEN qui se transforme au dernier tiers en un surprenant virage plus noir et magnifiquement mélodique.

Sans pour autant être trop complexe et technique, MOTHER BASS réussi à faire un très bon album qui marie bien Hard Rock/Grunge avec quelques moments Blues Rock au passage qui réussis à tenir l'intérêt surtout grâce à la puissante deuxième partie de l'album. Le groupe réussi à faire un beau retour au début des années 90 alors que Seattle était la ville reine du Rock et où la saveur du moment était la musique hors-norme. D'ailleurs, il est cité sur leur page Facebook que leur style de musique pourrait se qualifié à du Néo-Grunge. Et si le grunge avait aussi droit à son grand retour?

 

PISTES / TRACKS

 

1. Five Fifteen (4:33)

2. Silver Spoon (3:19)

3. Wolfman (4:04)

4. Grand Old Town (3:22)

5. Strangers Once (3:58)

6. Sceneries (3:49)

7. Roadside Epihany (4:20)

8. The Mansion (2:58)

9. Fly (3:28)

10. Eventide (6:05)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Daan Dekker: Vocal

Friso Woudstra: Guitar

Roel van Erp: Bass

Roy Veltien: Drums

FOLLOW US

  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL - 2018

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now