CHRONIQUE / REVIEW

emmerhoff & the melancholy babies

circle six

Releases information

Release date: May 11, 2018

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Apollon Records

From: Norvège / Norway

8,2

Marc Thibeault - May 2018

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Fondé en 1996 à Bergen, Norvège, EMMERHOFF & THE MELANCHOLY BABIES en est à son sixième album depuis 1999, le dernier (Where The Pale Light Creeps) remonte déjà à 2011! On a droit ici à un album au son Garage Rock mais avec, en prime, une petite touche agréable d’Americana et, évidemment, une toute petite touche subtile de Prog.

 

La pièce «Boreas» débute l’album: un Rock un peu Psychédélique, voir Space-Rock. Un sentiment d’urgence se fait sentir par le rythme et le chant d’EMMERHOFF. Je pense au style que jouait le groupe NIRVANA ou les FOO FIGHTERS lorsque j’écoute cette pièce: le côté Grunge plus Alternatif. Le groupe joue avec intensité et met la table pour ce qui s’en vient plus loin sur l’album. Très bonne pièce. «Koral» enchaine avec un style plus axé vers l’Americana mais avec une atmosphère noire. Avec un son de guitare Vintage et un beat un peu «nonchalant», cette pièce aurait été parfaite dans le film «Pulp Fiction». «Aerial» est une pièce plus accessible, plus «Radio friendly», avec un style mélangeant la guitare acoustique avec l’électrique; un peu comme des artistes des années 90 comme BECK, MILLENCOLIN, FILTER ou bien d’autres de ce genre. La pièce «Desert Ritual», avec un chant en d’écho et une légère distorsion ainsi que le son de guitare Vintage, donne l’impression qu’on est revenu à l’ère Psychédélique de la fin des années ’60, début des années ’70. THE DOORS aurait pu en créer une comme celle-là. «Lovers Left Alive» est une chanson qui aurait aussi pu jouer à la radio: le style qu’on entendait pour les ados des années ‘50–‘60. Agréable et entrainante. EMMERHOFF chante ici à la Bryan FERRY et ça lui sied bien. On revient vers un style plus Psychédélique avec la pièce instrumentale «BB»: un style qui est un mélange des VENTURES avec Frank ZAPPA. J’aime bien le rythme relaxant sur une musique un peu nonchalante. «Astral Nomad» nous ramènent au style de la première pièce de l’album: un beat rapide et un sentiment d’urgence, surtout lorsque Gunnar EMMERHOFF chante le refrain. On a l’impression que le batteur est complètement dans sa bulle et joue sans égard à ce qui se joue autour de lui. On a même droit à un passage d’hélicoptère pendant la pièce! Efficace! Ma préférée. «Sleepwalker» termine en douceur l’album dans un air d’Americana Psychédélique, échos et effets sonores inclus. Il y a des bouts qui me font penser à la pièce «Us And Them» de PINK FLOYD. Une autre belle pièce.

 

Ceux qui aiment le son Garage Rock des années 60 vont être servis. Le petit côté Psychédélique et Space Rock rend l’album un peu plus intéressant pour les amateurs de Prog. En tout cas, moi j’ai bien aimé.

 

PISTES / TRACKS

 

1. Boreas (07:04)

2. Koral (04:10)

3. Aerial (04:20)

4. Desert Ritual (05:54)

5. Lovers Left Alive (04:26)

6. BB (04:24)

7. Astral Nomad (07:26)

8. Sleepwalker (04:41)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Gunnar EMMERHOFF: Vocals, guitar
Inge Joakim RYPDAL: Guitar
Iver SANDOY: Drums
Einride TORVIK: Bass
Arild VIKANE: Guitar

FOLLOW US

  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL - 2018

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now