CHRONIQUE / REVIEW

aurora lunare 

translunaggio

Releases information

Release date: January 25, 2018

Format: Digital

Label: Lizard Records

From: Italie / Italy

6,4

Jimmy Farley - June 2018

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Aurora Lunare est une formation italienne composée de 4 musiciens incluant le claviériste Mauro PINI, le bassiste Luciano TONETTI, le batteur Marco SANTINELLI et le chanteur Corrado PEZZINI et à qui viennent se greffer plusieurs artistes invités. Ils nous ont offert plusieurs albums hommage au cours des 10 dernières années dont le plus récent qui s’intitule Translunaggio. Ce nouvel album n’en est pas vraiment un car c’est un condensé de covers de différents artistes prog qui ont déjà été enregistrées jadis par Aurora Lunare et qu’on retrouve sur plusieurs albums parus durant la dernière décennie. La meilleure façon de chroniquer ce genre de produit musical c’est d’essayer de trouver une valeur ajoutée par rapport aux pièces originales.

Débutons avec la première pièce « A Whiter Shade opf Pale » qui est archi connue et déjà parue sur l’album hommage « Procol Harum Tribute Shine on Magic Hotel » sorti en 2014. C’est une version plus rock, plus rapide que l’originale et agrémentée d’un passage instrumental prog qui nous donne une pièce un peu plus longue. Le bémol est au niveau de l’offre vocale qui a le défaut d’être inévitablement comparée à ce qui a été fait à la perfection. « Gamma » est extrait de l’album Carri Arrabbiati produit en 2010. C’est une mélodie mielleuse qui relève plus de la pop que du prog. Aucun intérêt. « Fino alla mia porta » est une reprise d’une chanson que Banco del Mutuo Soccorso a enregistré sur « Come in Un’ultima Cena » paru en 1976. C’est une version dynamique dont la prestation vocale un peu criarde me laisse sur ma faim.

« Hommage à Violette Nozieres » est une pièce que le groupe italien Area nous a livrée en 1978 sur l’album « Gli Dei Se Ne Vanno, Gli Arrabbiati Restano! ». Aurora Lunare nous livre une version qui offre peu d’intérêt. « Don't kill the whale » est une pièce pas très connue que Yes a enregistrée en 1978 sur la face A d’un 45 tour (vous avez bien lu!) et qu’Aurora Lunare a déjà endisqué sur l’album hommage « Tales from the Edge » sorti en 2017. La mélodie ne m’a pas plu malgré une guitare rock bien exécutée. « Connexion » une pièce de 1980 que l’on retrouve sur l’album « Contamination » de la formation italienne Goblin et qu’Aurora Lunare nous a déjà offert sur « Cani Arrabbiati Themes…A Tribute » en 2010. C’est la meilleure pièce de l’album. Dynamique, avec alternance de densité et de dextérité. Ce sont des musiciens de calibre qui auraient intérêt à délaisser les covers.

« Lorenzo » extraite de l’album hommage « Phillips-Banks-Collins-Rutherford-Wilson Tribute » parue en 2014 est une reprise de la pièce originale parue en 1996 sur l’album « Dance into the Light ». Par moments on se sent projeté dans l’ambiance du film « Le Roi Lion ». C’est mielleux et prévisible. L’avant-dernière pièce « The Party » est une pièce de Marillion que l’on retrouve sur « Holidays in Eden » paru en 1991 et qu’Aurrora lunare nous avait déjà proposée sur leur album hommage « A »Tribute to Marillion » paru en 2009. C’est bien exécuté sans plus. « Trading my soul » est une chanson de The Flower Kings que l’on retrouve sur « The Sum of no Evil » paru en 2007 et qu’Aurora Lunare a extraite de leur album hommage « A Flower of Stars » sorti en 2011. C’est une belle finale habilement exécutée avec de très belles voix féminines. Meilleur que l’original? Non et c’est la constante qui définit bien cet album. C’est de calibre professionnel mais ça n’accote pas les arrangements originaux.

Honnêtement cet album s’écoute très bien si on fait abstraction que ce sont des reprises. Quiconque ne connait pas le matériel original y trouvera son compte car c’est très bien exécuté. Mais au jeu des comparaisons il n’y a pas vraiment de valeur ajoutée. Je conclurai en mentionnant que l’étiquette Prog Italien décernée par les spécialistes du web pourrait mettre le lecteur sur une fausse piste.

 

PISTES / TRACKS

 

1. A whiter shade of pale 05:52 (Procol Harum)
2. Gamma 04:08 (Enrico Simonetti)
3. Fino alla mia porta 04:29 (Banco del Mutuo Soccorso)
4. Hommage à Violette Nozieres 05:13 (Area)
5. Don't kill the whale 04:56 (Yes)

6. Connexion 05:24 (Goblin)

7. Lorenzo 05:33 (Phil Collins)

8. The Party 05:51 (Marillion)

9. Trading my soul 06:36 (Flower Kings)

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Corrado PEZZINI / Voix

- Luciano TONETTI / Guitare Basse

- Marco SANTINELLI / Batterie

- Mauro PINI / Voix, claviers

FOLLOW US

  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL - 2018

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now