CHRONIQUE / REVIEW

3rdegree 

ones & zeros: vol. 0

Releases information

Release date: April 30, 2018

Format: Digital, CD

Label: Auto-Production / Self Released

From: USA

8,8

Serge Marcoux - June 2018

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Le sixième album studio de 3RDEGREE offre une vision unique des problèmes et de l'éthique associés aux progrès rapides de la technologie et de son impact sur nos vies quotidiennes. Peu de groupes progressifs proposent des textes porteurs d’éléments sociaux ou politiques comme le fait 3RDEGREE. Il suffit de penser aux observations sur la politique américaine de l’album «The Long Division» pour s’en convaincre. Les six musiciens savent comment s’y prendre pour aborder des sujets qui constituent de réelles préoccupations pour nombre d’entre nous. En 1993,la première mouture du groupe comprenait le guitariste PATRICK KLIESCH et le bassiste ROBERT JAMES PASHMAN. Puis le chanteur et claviériste GEORGE DOBBS a rejoint le groupe pour le deuxième album. Peu après, le groupe tombe en arrêt prolongé pour la période comprise entre1997 et 2005. En 2008, l’album « Narrow-Caster » marque le retour du groupe. En 2012, le guitariste ERIC PSEJA rejoint le groupe pour « The Long Divison ». En 2015, c’est au tour de BRYAN ZAIGLER pour « One & Zeros : vol.1 » et le batteur ROBERT DURHAM est le petit nouveau sur le nouvel album. « One & Zeros : vol.0 » est donc le quatrième album offert par le groupe du New-Jersey depuis sa relance.
 

L’approche musicale de 3RDEGREE est caractéristique de groupes qui favorisent les chansons plus que les longs solos ou développements musicaux. J’oserais même dire que le groupe possède une belle sensibilité pop. On ne retrouve pas d’instruments vraiment dominant. Certes, avec trois guitaristes, l’instrument prends sa place, offre de beaux solos comme dans « The future doesn’t need you », « Perfect babies », « Click away » ou la pièce titre par exemple. Les riffs de guitare sont aussi utilisés à bon escient. Au niveau de l’instrumentation, j’ai beaucoup aimé le jeu de basse de PASHMAN tout au long de l’album. Musicalement, je dirais que ce sont les voix qui tiennent le haut du pavé. Cinq des six musiciens participent, ce qui donne lieu à de très belles harmonies vocales, la suite « Click away » constitue un très bon exemple. Notons qu’avec près de seize minutes il s’agit de la plus longue pièce de leur répertoire et même de la première fois qu’une composition dépasse le cap des dix minutes. Et c’est réussi. La plupart des pièces de l’album en bénéficient d’harmonies vocales de qualité, ce qui demeure encore une rareté dans le domaine du prog. De son côté la voix caractéristique du chanteur GEORGE DOBBS transmets bien les émotions et peut, à l’occasion, évoquer STEELY DAN ou XTC. 

Je ne saurais trop inviter un auditeur à porter attention aux paroles de ce disque. L’homme qui croit avoir trouvé la solution d’une compagne avec une automate sur « Olympia ». Ainsi sur « Unintended consequence », la parole est donnée à la conséquence en question qui se dit inévitable et ce, sur un ton presque guilleret. Le groupe, à sa façon manie l’humour, souvent un peu noir et c’est justement le cas sur cette pièce. Sur « Perfect babies », on retrouve thème des bébés éprouvettes qui mène à une génération parfaite pour une nouvelle nation. Une sérieuse matière à réflexion qui est malheureusement trop d’actualité, Il y a aussi l’homme qui met la nature au pas sur « Logical conclusion ». On retrouve toutes les paroles dans le livret sauf sur « Click away » où le groupe nous invite à aller voir le site www.valhallabiotehc.com / clickaway. Le Valhalla dans la mythologie nordique, est le lieu où les valeureux guerriers défunts sont amenés. Cette référence, cette information au bout d’un click, le lien avec un site Facebook du même nom, avec une photo du livret, tout cela démontre l’intelligence, les propos technologiques tenus par le groupe et son talent de mise en scène. Je vous laisse le soin de découvrir l’ensemble et cela vaut la peine, croyez-moi. Il y a aussi plein de petits bonheurs musicaux, la pièce instrumentale en ouverture qui comprends plein de clin d’œil musicaux à l’album précédent. La pièce « Connecting » m’a fait sourire car j’ai pensé un peu à ECHOLYN en l’écoutant. « The future doesn’t need you »  est un excellent morceau et un beau  résumé du style du groupe, tant au niveau des paroles que de la musique. Les notes de synthétiseur semées ici et là contribuent à ces bonheurs. Et, bien sûr, il y a cette suite fascinante qu’est « Click away ».

Je crois sincèrement que 3RDEGREE propose ici son album le plus achevé et le plus réussi. C’est également un excellent cru de la cuvée musicale progressive 2018. Félicitations messieurs.

 

PISTES / TRACKS

 

1. Re1nstall_0verture (3:56)
2. Connecting (4:53)
3. Olympia (5:15)
4. The Future Doesn't Need You (5:49)
5. Unintended Consequence (3:34)
6. Perfect Babies (4:42)
7. Logical Conclusion (6:40)
8. Click Away! (15:27)
9. Ones & Zeros (7:25)  

Musiciens / MUSICIANS :

 

George Dobbs: lead & backing vocals, keyboards, percussion, violin
Robert James Pashman: bass guitar, keyboards, backing vocals
Patrick Kliesch: acoustic & electric guitars, keyboards, backing vocals
Robert Durham: drums, percussion
Eric Pseja: electric guitar, backing vocals
Bryan Zeigler: electric guitar, backing vocals

FOLLOW US

  • Facebook Classic

CONTACT US

CRÉÉ ET MAINTENU PAR PROFIL - 2018

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now