top of page

CHRONIQUE / REVIEW

THE RISZARD KRAMASKI PROJECT

Music inspired by The Little Prince

Releases information

Release date: March 27, 2017

Format: CD, Dig

Label: Lynx Records

From: Pologne  / Poland

9,0

Philippe André - May 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

Richard KRAMARSKI, tout prog-maniaque qui se respecte a au moins une fois dans sa vie entendue parlé de ce monsieur. De 1998 à 2002 il organisa un petit groupe avec ses cousins, nommé FRAMAURO, en fait plus des bootlegs enregistrés dans sa chambre que de vrais albums dignes de ce nom. Des cendres de FRAMAURO, naquit le bien plus connu et surtout bien meilleur quintet MILLENIUM auteur de onze disques de 1999 à 2014 (sans compter quelques compilations intéressantes) jetant par la même les bases du label LYNX Music, grand ordonnateur du riche mouvement néo prog polonais d'aujourd'hui.

 

C'est donc après une vingtaine d'années dans la musique progressive que Ryszard KRAMARSKI décide d'une escapade solo en mettant en musique le "Petit Prince" du célébrissime Antoine DE SAINT EXUPERY, écrivain, poète aviateur et reporter, mort en vol bien trop tôt à l’âge de 44 ans. Souvent les œuvres solos ou les side project mettent en lumière les goûts un différents des musiciens qui composent dans leurs formations habituelles. Eh bien pour cette fois, il n'en est rien, les fans de MILLENIUM ne seront pas dépaysés, tant la musique de ce Petit Prince ne détonnerait pas dans la discographie du groupe Cracovien.

 

Afin de satisfaire votre curiosité et vos interrogations, les différences entre MILLENIUM et Ryszard KRAMARSKI Project se situe au niveau du chant puisqu'ici il est féminin (Karolina LESZKO peut par ailleurs être considéré depuis plusieurs années comme le sixième membre caché de MILLENIUM), ses vocalises sucrées et souvent diaphanes la rapprochant, toutes proportions gardées d'une certaine Kate BUSH, la paire rythmique est semblable à celle du groupe susnommé, peut-être un peu plus légère ?, la six cordes de Marcin KRUCZEK n'ayant rien à  envier à celle de Piotr PLONKA ultra lyrique et tricotant des soli remarquables de justesse et d'émotion (" The Rose with Four Thorns" et "Snake in the Desert").

 

A noter aussi quelques soupçons synthétiques (l'intro de "Galaxy Freaks") d'autres world musique ("Snake from the Desert" déjà cité) et certains plus pop progressif ("Fox's Secret") mais rien d'inquiétant, nous sommes bien ici dans un vrai néo semblable à MILLENIUM et à toute la frange néo du pays de WALESA, les citer tous serait trop fastidieux.

 

Quant aux claviers du maitre de céans, ils sont reconnaissables entre mille, délicats, emphatiques et symphoniques sans exagération, ils sont d'une évidence mélodique rare, l'ensemble s'écoute tout seul tel un long fleuve tranquille (nous sommes au bord de la Vistule), fermez les yeux et écoutez, facilité mais sobriété sont au menu. Évidemment cet album est un concept, cela tombe sous le sens, tous les titres sont enchainés, il est divisé en deux parties "Quelque part dans l'Univers" qui affiche vingt-deux minutes et "Quelque part sur la Terre" qui émarge à un peu plus de vingt-quatre minutes.

 

Un très bel album, aisé à appréhender, quarante-sept minutes proches de la perfection en attendant le prochain opus de MILLENIUM, le dernier en date (2014) m'avait laissé une impression fort mitigée voir une globale insatisfaction auditive.

 

PISTES / TRACKS

 

Somewhere in the Universe

1.Android B-612    4:15

2.The Little Prince 5:09

3.The Rose with Four Thorns 6:22

4.Galaxy Freaks 6:34

 

 Somewhere on the Earth

5.Snake from The Desert 4:57

6.Fox's Secret 6:56

7.In The Garden 4:02

8.Five Hundred Million Little Bells 7:44

Musiciens / MUSICIANS :

 

Ryszard Kramarski : keyboards and acoustic guitar

Marcin Kruczek : guitars (Moonrise, Nemesis, Hipgnosis)

Grzegorz Fieber : drums and percussion (Loonypark, Padre)

Paweł Pyzik : bass guitar (Another Pink Floyd)

Karolina Leszko : vocals

bottom of page