top of page

CHRONIQUE / REVIEW

t (thomas thielen)

epistrophobia

Releases information

Release date: December 9, 2016

Format: CD, Digital

Label: Progressive Promotion Records

From: Allemagne / Germany

9,4

Richard Hawey - January 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Thomas THIELEN alias « T » est de retour avec un sixième album solo. « Epistrophobia » est en fait la seconde de trois parties commencées avec l’album « Fragmentropy » en 2015 avec les trois premiers chapitres. Il est constitué de trois longues compositions subdivisées en sept titres pour un total de près de quatre-vingt minutes de musique. Si vous êtes un habitué du compositeur vous savez qu’il offre une musique complexe et très variée à l’image des thèmes exploités. Pour ceux que cela intéresse, et il y en a plusieurs, la présentation est de nouveau très professionnelle. Enfin l’album est une nouvelle fois produit par Progressive Promotion Records et son grand manitou Oliver WENZLER qui ne lésine pas sur la qualité.

J’ai eu beau chercher une définition au titre de cet album, je n’ai rien trouvé, ce mot ne semble pas exister. Mais ce qui est certain c’est que « Epistrophobia » est sombre. Comme je le mentionnais plus tôt, les compositions sont longues avec de nombreux changements de thèmes mais demeurant toujours symphonique. Toutefois il lui arrive aussi de sortir le côté méchant de lui-même comme sur l’introduction de « What If Not » pour revenir rapidement à des sonorités minimales, pour repartir ensuite vers d’autres types de mélodies et de sonorités. Ce qui m’amène à parler des particularités de cet opus et elles sont importantes. Tout d’abord les contrastes, « T » a le don de nuancer ses compositions avec des moments très sensibles qui s’attachent à d’autres plus sonores, le tout s’entremêle à différentes autres textures. Comme sur la titre « In Abeyance » qui est un exemple parfait.  Ajoutons le côté musical de cet album, « T » nous fait oublié qu’il est seul aux instruments, il nous donne vraiment l’impression d’être entouré d’un groupe de musiciens. Écoutez le superbe solo de saxe et le jeu de la batterie sur « The Dark Beyond Our Fears », c’est lui. Chacun des chapitres est rempli de finesse, d’émotivité, de rythme et de très belles mélodies. « What If » avec ses chœurs et la voix de « T » est merveilleuse, entrecoupée d’un court mais poignant solo de guitare, cette dernière revient plus loin pour boucler la boucle de cette courte chanson. La finale avec « Epistrophe » est dans la veine des précédentes chansons, le développement est simplement bon, très bon, jusqu’à la dernière note.

« Epistrophobia » continue le concept initié sur « Fragmentropy » en 2015. S’il y a un constat à faire c’est que ce dernier album est plus facile à apprivoiser, les mélodies de ce nouvel album sont plus évidentes, plus accessibles que celles de son prédécesseur, Thomas THIELEN (T) fait encore mouche, il arrive à nous charmer avec cette invitation à visiter son monde dévasté. Recommandé!

 

PISTES / TRACKS

 

Chapter Four: A Poet's Downfall
1. In Abeyance (13 :45)
2. The Dark Beyond Our Fears (12 :01)
Chapter Five: Contingencies
3. What If (5 :51)
4. What If Not (12 :22)
5. Forgiven (7 :43)
Chapter Six: The Place Beyond The Skies
6. A Mask Behind A Mask (12 :08)
7. Epistrophe (14 :16)

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Thomas (T) Thielen (Scythe) - Vocals & All Instruments

bottom of page