top of page

PROFIL RAPIDE / QUICK PROFIL

SONJA KRISTINA

ANTHOLOGY

Releases information

Release date: October 2017

From: Royaume-Uni / UK

Philippe André - November 2017

7,0

Heureusement, Sonja KRISTINA de son vrai nom Sonja KRISTINA SHAW, a pris le parti de nous informer avant... cette anthologie regroupée sur deux cds traite en totalité de sa peu connue il faut l'avouer carrière solo, un seul morceau est issu de son passage passé et présent dans le groupe qui l'a fait connaitre au grand public depuis le début des années soixante-dix, c'est à dire CURVED AIR.

La rousse incendiaire qui se rangea quand même pendant dix ans avec le policier batteur peroxydé Stewart COPELAND, avec qui elle eut trois rejetons nous offre ici une oeuvre presque totalement acoustique telle une chanteuse de folk qui fait un bilan sur sa carrière, rien de fondamental pour la musique progressive d'aujourd'hui, rien à jeter aux orties non plus.

L'on notera que le premier titre de ce best of "Frank Mills" est sa première chanson en 1968 tiré de la célébrissime comédie musicale "Hair".

Mes préférences vont sur le premier disque aux pièces un, trois avec « The Passion » où la tessiture vocale de Sonja fait merveille, quatre « Baby Song » doux et juvénile, huit « Melinda More Or Less » (évidemment....même si je préfère la version de CURVED AIR), dix « Angel » certainement la meilleure pièce sur l'ensemble des deux disques et onze « C’est La Vie » (notablement supérieure à celle d'un certain Greg LAKE).

Sur le second je sauvegarderais les titres cinq « San Tropez » (un Rock ’n’ Roll qui préfigure les BANGLES trente ans plus tard), six « I Don’t Believe A Word » une complainte acoustique précieuse et délicate, huit « O Fortuna » morceau enlevé sur un rythme de boléro et neuf « Love Child » classissant et digne de son groupe historique.

Une compilation donc, à écouter de temps en temps, si vous en avez du temps, mais pas assez progressive pour les "spécialistes" que nous sommes.

 

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE)

bottom of page