top of page

CHRONIQUE / REVIEW

siiilk

endless mystery

Releases information

Release date: May 27, 2017

Format: Digital, CD

Label: Musea Records

From: France

8,4

Charles Dauphin - September 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Siiilk (avec 3 “i”) est un groupe originaire de Lyon, France. Fruit de l’union de Gilbert GANDIL (guitare) et Jacques ROMAN (claviers) du groupe PULSAR, et de Richard PICK (guitare et voix), Guillaume ANTONICELLI (basse), et Attilio TERLIZZI (percussions) qui sont accompagnés sur ce nouvel opus de deux invités. « ENDLESS MYSTERY » est leur deuxième parution, après « WAY TO LHASSA » en 2013.

Le nom du groupe n’est pas le fruit du hasard. Tout comme le tissu, la musique est douce et coulante. Les voix fragiles de Richard et Catherine PICK demandent d’être accompagnées par une musique presque atténuée, éthérée.  Un genre de “Pink Floyd” sur les anxiolytiques.  On y ressent souvent les influences des musiques Indiennes à travers les instruments utilisés (duduk et tabla) ainsi que les rythmiques, poursuivant ainsi les explorations du premier album.

« ENDLESS MYSTERY » débute sur une pièce très contemplative et introspective, et âprement titrée: “Inner War”.  Une mélodie envoûtante et planante au rythme langoureux, où les PICK (Catherine & Richard) s’échangent les couplets au micro. Ponctuée de solos de flute et de guitare, la pièce se termine sur un riff plus rythmé et où la dualité des voix (la guerre interne) fait place à l’union de celles-ci pour le refrain final.  Une bonne mise en oreille qui donne le ton à l’album.  La pièce “Escape”, véritable mantra ou prière, propose un voyage intérieur, où le narrateur rêve qu’il se transforme en oiseau ou en tempête.  C’est probablement ici que l’on ressent le plus les influences de l’Inde, à travers l’instrumentation épurée et la rythmique. “Drifting Words” nous propose une section instrumentale intéressante avec son Mellotron et l’inclusion encore une fois du tabla aux percussions plus classiques.

Pour moi, la pièce “Green Boy” est la plus intéressante de l’album.  Elle succède des sections aux atmosphères diverses et semble vouloir nous faire voyager – littéralement – dans les étoiles. De l’ouverture aux airs pastoraux, le groupe nous plonge brièvement dans une sonorité plus mystique. Un riff rythmé à la guitare semble nous propulser vers un monde plus rock, mais celui-ci coupe soudainement pour laisser la place à une percussion atténuée rappelant un battement cardiaque, comme si l’on était enfermé dans une capsule spatiale, isolés de l’environnement extérieur et dérivant seul dans le vide.  Le solo de clarinette vient appuyer cette sensation d’isolement et de solitude. Une pièce qui ouvre l’esprit à la méditation et à l’introspection, à la fragilité de l’esprit humain, idéale pour la contemplation d’un ciel étoilé ou d’aurores boréales.

Somme toute, “ENDLESS MYSTERY” est une bonne écoute pour les soirées tranquilles. Cet album nous invite à ralentir, à respirer, à réfléchir, à explorer les mystères de la vie, un véritable yoga musical. 

 

PISTES / TRACKS

 

1. Inner War (5:50)
2. Endless Mystery (5:38)
3. Black Old Train (7:53)
4. Merging (4:42)
5. Escape (4:38)
6. Drifting Words (5:26)
7. Questions (4:38)
8. Green Boy (8:09)
9. Ultimate (2:38)

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Richard Pick / vocals, acoustic guitars
- Gilbert Gandil / electric and acoustic guitars, dobro
- Jacques Roman / piano, keyboards, mellotrons, synthesizers
- Catherine Pick / vocals, Indian harmonium, piano
- Guillaume Antonicelli / bass
- Attilio Terlizzi / drums

Guest musicians:
- Roland Richard (PULSAR) / clarinet
- Behlole Mushtaq / Indian tablas

bottom of page