top of page

CHRONIQUE / REVIEW

richard barbieri

planets + persona

Releases information

Release date: March 3, 2017

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Kscope

From: Angleterre - England

8,6

Kevin Leonard Lewis

March 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Le très influent claviériste Britannique Richard BARBIERI, mieux connu pour ses liens aux groupes « Japan » dans les années 70 et 80 ainsi que « Porcupine Tree » dans les années 90 et 2000, nous livre son troisième album solo intitulé « Planets + Personna ». Ne connaissant BARBIERI que par son association aux groupes susmentionnés, je fus très surpris d’entendre un album presque entièrement électronique, ambient, très sombre et parfois même expérimental. Étant un amateur d’IDM (Intelligent Dance Music) j’ai plongé sans hésiter tête première dans l’univers de Richard BARBIERI et « Planets + Persona »

La pièce d’ouverture de l’album, « Solar Sea », attrapera immédiatement votre attention avec ses allures de trame sonore de film noir. La piste suivante, « New Found Land » est plutôt « New Age » et un peu moins  « Ambient » que la première. Suit ensuite « Night Of The Hunter ». Elle est de loin la pièce la plus mystérieuse de l’album parsemée de « Sample » vocaux et d’une rythmique envoutante. On y dénote également une excellente performance du trompettiste Lucas CALABRESE et de la saxophoniste Lisen RYLANDER LOVE.    « Interstellar Medium » est un délice pour les oreilles et gagne à être écoutée avec des écouteurs. Il en est de même pour « Unholy » avec le saxophone chaud et sensuel de RYLANDER LOVE. Dans « Shafts of Light » on retrouve encore un fois BARBIERI en train de flirter avec le « New Age », un style qu’il maitrise complètement et qui lui convient très bien. La dernière pièce, « Solar Storm », est en quelque sorte un retour à la pièce d’ouverture, toute aussi « Jazz » mais beaucoup plus rythmée. C’est une très belle façon de terminer ce voyage dans l’imaginaire spatial et personnel de Richard BARBIERI.

Pour conclure, « Planets + Persona » est un chef d’œuvre de l’Électronica et n’a rien à voir avec ce que BARBIERI aurait pu faire avec « Japan » ou « Porcupine Tree ». Contrairement à d’autres albums de musique ambiante, celui-ci peut être extrêmement mélodique par moments et aussi très « Jazz » par endroit. Vous gagnerez définitivement à écouter cet album dans le noir avec des écouteurs et sans interruptions. Pour les adeptes de ce genre musical ou pour ceux qui aimeraient le découvrir, « Planets + Persona » de Richard BARBIERI est un incontournable. Bonne écoute à tous!

 

PISTES / TRACKS

 

01 – Solar Sea (07:30)

02 – New Found Land (07:18)

03 – Night of The Hunter (10:45)
        1 -  Summer
        2 – Shake Hands With Danger
        3 – Innocence Lost

04 – Interstellar Medium (05:38)

05 – Unholy (08:58)

06 – Shafts Of Light (06:38)

07 – Solar Storm (06:22)

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

Richard Barbieri : Keyboards, Synthesizer, Sound Designer, Sampler, Grand Piano, Electric Piano, Programmed Percussions

Christian Saggese : Acoustic Guitar
Axel Croné : Bass Guitar
Percy Jones : Bass Guitar
Luca Calabrese : Trumpets
Klas Assarsson : Vibraphone
Kjell Severinsson : Drums, Percussion
Lisen Rylander Love : Voice, Sound Designer, Omnichord, Saxophone

bottom of page