top of page

CHRONIQUE / REVIEW

resistor

underground

Releases information

Release date: January 2, 2017

Format: CD, Digital

Label: Auto Production / Self Released

From: USA

8,4

Jimmy Farley - February 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Depuis sa création aux États-Unis en 2005 RESISTOR a produit 5 albums studio dont le plus récent intitulé UNDERGROUND. La formation comprend 4 membres dont le musicien multi-instrumentiste Steve UNRUH qui mène une carrière solo prolifique depuis 1997 (9 albums studio) et que l’on retrouve aussi au sein de formations comme THE SAMOURAI OF PROG et UNITED PROGRESSIVE FRATERNITY pour ne nommer que les plus connues. L’album comprend 10 titres dont la durée varie entre 3 et 24 minutes pour un total de 77 minutes.

Dès la première plage « Arrival » le ton est donné. Une introduction de guitare avec du rythme suivie de la section rythmique et d’une partie vocale très bien exécutées et aérées donnant à chaque passage une clarté qui permet de suivre chaque prestation séparément. On reste accroché durant plus de 9 minutes grâce aux différentes variations techniquement super bien exécutées par les musiciens. De plus la voix de Steve UNRUH ne nous agace en aucun temps.

La deuxième plage « Cathedral » débute plus lentement avec une courte utilisation du violon avec une progression vers un son plus dense dont la durée trop courte (4 minutes) et l’absence de variations dans la rythmique empêchent qu’on s’y attache. Même chose pour la 3ème pièce « Wire ».

« Killers and Ativists » suit et nous ramène au style de la première plage quoique plus courte et ayant un rythme plus accéléré avec une guitare plus présente. Intérêt quelconque.

« Discovery » débute plus lentement et chaque instrument s’installe subtilement autour d’une mélodie bien ficelée qui progresse comme seul le prog sait le faire. La créativité conjuguée à la dextérité des musiciens rend la finale très accrocheuse. L’enchaînement avec la prochaine pièce « Running Into Walls » est très réussi. Le violon y est plus exploité servant de fil conducteur tout au long de la pièce. C’est une prestation de Steve UNRUH impeccable agrémentée d’un rendu très cohérent et efficace des autres musiciens. Sans oublier la partie vocale très bien exécutée.

« Atonement » s’installe grâce à un groove jouissif et une mélodie très accrocheuses.  Un moment fort! Seul bémol, l’absence de crescendo la fin. L’ambiance calme de la fin se poursuit sur « Transcendence ». Encore une fois on assiste à une belle mélodie (rien de mielleux) appuyée par une section musicale bien aérée. La voix de Steve UNRUH est pleine de texture.

Un soupçon de flûte traversière pour débuter la neuvième pièce « Blackout » amorce une belle gradation musicale un peu arabisante au début et qui s’installe de très belle façon dans la même mouvance créative des autres longues pièces de l’album.

« Underground » se clôture avec une longue pièce de 24 minutes « Halls of Home » dont l’introduction à la guitare acoustique et la flûte traversière nous rappelle inévitablement le Jethro Tull des années 70. Ça débute de façon très prometteuse. Est-ce que la promesse a été tenue durant les 24 minutes? La réponse oui et non. Oui parce que ça s’écoute bien tout au long de la pièce et non car on risque de se lasser à cause du manque de variété instrumentale (absence de claviers) que même les variations créatives dans les mouvements n’arrivent pas à dissimuler.

En conclusion très bonne entrée dans l’année 2017 grâce à une production créative léchée, avec un très bon chanteur et d’excellents musiciens. Seul bémol : les claviers presque inexistants (du moins pas assez en évidence).

 

PISTES / TRACKS

 

1. Arrival (9:33)
2. Cathedral (4:02)
3. Wire (3:30)
4. Killers & Activists (4:11)
5. Discovery (7:00)
6. Running Into Walls (6:03)
7. Atonement (5:34)
8. Transcendence (6:03)
9. Blackout (9:07)
10. Halls of Home (24:11) 

Total album (1:17:31)

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Steve UNRUH (The Samourai of Prog, United Progressive Fraternity)/ guitar, vocals, violin, flute
- Rob WINSLOW / bass guitar
- Barry FARRANDS / drums, backing vocals
- Fran TURNER / guitar

bottom of page