top of page

CHRONIQUE / REVIEW

plurima mundi

percosi

Releases information

Release date: February 10, 2017

Format: CD, Digital

Label: Indie

From: Italie / Italy

8,2

Jimmy Farley - August 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Plurima Mundi n’est pas un nouveau groupe dans l’univers du rock progressif Italien. Ils ont produit un mini album en 2009 (Atto I) et plus rien depuis. La formation a subi plusieurs changements de personnel pour se composer aujourd’hui de 6 musiciens qui à date me sont inconnus.  Aucun n’apparait comme ayant œuvré au sein des quelques 1200 groupes de prog italien qui peuplent ma base de données. C’est donc suite à des recherches plus poussées sur internet que j’arrive à mieux les connaître. La formation gravite autour du violoniste Massimiliano MONOPOLI qui roule sa bosse depuis 1987 au sein de diverses formations et se dit inspiré par Jean-Luc Ponty et Mahavishnu Orchestra. Ça donne le ton. La chanteuse Grazia MAREMONTI ressemble à s’y méprendre à Anna TORES FRAILE de la formation Universal Totem Orchestra. Elles ont la même puissance vocale et s’aventurent toutes deux dans des univers peu communs. Disons qu’on est loin de la structure « couplet – refrain -couplet ». Le jeune claviériste Lorenzo SEMERARO quant à lui n’a pas d’antécédents connus et n’utilise que son piano et n’est crédité d’aucun instrument synthétisant. J’ai retrouvé quelques informations sur le bassiste Massimo BOZZA où on le voit au sein d’un groupe hommage à Carlos Santana. Quant à Silvio SILVESTRE à la guitare électrique et Gianmarco FRANCHINI à la batterie et aux percussions, rien ne les distingue particulièrement.

Du côté musical on retrouve 5 morceaux dont la durée varie de 3 :41 à 12 :34 pour un grand total de 41 minutes 34 secondes. En fait l’ajout de la pièce bonus de 3 :41 à la fin n’apporte rien de significatif car c’est une version courte de la troisième pièce « L. ... tu per Sempre ». Donc aussi bien dire que l’album ne dure que 38 minutes.

La première pièce « Eurasia » est instrumentale et débute assez rapidement avec du violon très énergique. Avec plus de 10 minutes, cette entrée en matière nous dévoile la structure musicale préconisée par les musiciens. Du rock progressif jazz/fusion bien fignolé avec des changements de rythmes fluides aboutissant sur des passages mélodiques brillamment interprétés en duo au piano et au violon. Suit « E mi Vedrai... per te » une pièce de 6 minutes qui permet à Grazia MAREMONTI, après une courte introduction où se relaient piano et section rythmique, de nous charmer avec sa voix magique. C’est court mais ça met la table à la troisième pièce « L. ... tu per Sempre » d’une durée de 8 minutes. Le violon s’introduit durant les 3 premières minutes pour placer la mélodie et le rythme envoûtant permettant à Grazia de poursuivre ce qu’elle avait si bien commencé sur le morceau précédent en alternance avec Massimiliano MONOPOLI jusqu’à la finale toute en douceur avec un duo piano et violon. Enfin la pièce de résistance « Male Interiore (La Mia Età) » qui débute par une prestation de 2 minutes du guitariste Silvio SILVESTRE relayant tout en douceur la mélodie prise en charge pendant les 4 minutes suivantes par la chanteuse pour ensuite changer de rythme et clore avec une séquence instrumentale de 6 minutes dominée par le violon. 

Je conclue que la musique proposée par Plurima Mundi vaut le détour mais la courte durée de l’album ne justifie pas l’achat de la version physique que l’on retrouve en importation à un prix assez élevé. Aussi bien se contenter des versions digitales beaucoup plus abordables qui sont disponibles à la pièce sur plusieurs plateformes.

PISTES / TRACKS

 

1. Eurasia (10:38)
2. E mi Vedrai... per te (6:17)
3. L. ... tu per Sempre (8:10)
4. Male Interiore (La Mia Età) (12:34)
5. L. ... tu per Sempre (Single Version) (Bonus Track) (3:41)


Total : 41:34 minutes

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Massimiliano MONOPOLI / violon
- Grazia MAREMONTI / chanteuse
- Massimo BOZZA / guitare basse
- Silvio SILVESTRE / guitare électrique
- Gianmarco FRANCHINI / batterie et percussion
- Lorenzo SEMERARO / piano

bottom of page