top of page

CHRONIQUE / REVIEW

on the raw

big city awakes

Releases information

Release date: March 18, 2017

Format: CD

Label: Red Phone Records

From: Spain / Espagne

8,5

Philippe André - April 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

Direction l'ESPAGNE et plus précisément BARCELONE pour la parution du premier album d'un nouveau groupe catalan ON THE RAW. Nouveau oui mais formé par des musiciens ayant fait leurs preuves et leurs armes dans DRACMA puis HARVEST pour les deux Jordi et Alex ou dans APPLE SMELL COLOUR pour Pep. Et cette fois ci, avec ON THE RAW, ils nous proposent quelque chose de complètement différent de leurs formations habituelles, nous sommes clairement dans une orientation jazzrockante de la première à la dernière minute ce qui prouve le professionnalisme et le talent de ces instrumentistes.

 

Comme toute bonne galette lorgnant vers le jazzrock, l'album est totalement instrumental avec la très forte présence du saxophone de Pep ESPASA et la présence un peu plus discrète de sa flute. Nous avons ici neuf titres pour un total de cinquante-cinq minutes, la durée idéale pour un cd en ce qui me concerne, les titres variant de 5:13 à 9:58. Pas facile de détacher un titre plutôt qu'un autre sur cette galette car pratiquement tout y est bon... comme dans le cochon.

 

Les goûts et les couleurs, comme toujours, font que j'ai particulièrement apprécié la piste d'ouverture et éponyme "Big City Awakes" mélodique, légère et enjouée, une des plus calmes de l'album malgré sa durée, la troisième "Day 49" avec l'omniprésence de la flute de Pep qui est aussi l'un des morceaux les plus rentre dedans, les plus énergiques tout en étant aussi le titre qui fait office de "single" sur les réseaux sociaux et musicaux pour présenter le groupe. Le quatrième titre "On The Raw" qui reprend  le nom du groupe ibère, introduit par le piano de Jordi AMELA (par ailleurs le musicien le plus discret sur l'ensemble de l'œuvre) avec une basse ultra présente (Toni SANCHEZ), le saxophone solo de Pep brillant et décoiffant et la guitare de Jordi PRATS à l'efficacité redoutable, brulante, semblable à celle des bons vieux six cordistes des seventies, particulièrement aux USA, une analogie curieuse mais j'ai vraiment pensé aux EAGLES (période Joe WALSH), aux frères ALLMAN, voir même à LYNYRD SKYNNYRD !!!!!

 

A signaler aussi le septième titre "Everything Will Come", lui aussi nanti d'une base rythmique véloce et ultra présente, le mixage y étant aussi certainement pour quelque chose, Pep ESPASA s'y distinguant à la flute et au saxophone, une pièce pleine, ronde et entrainante. A l'opposé j'ai moins accroché à "Caravan" qui me semble trop compact et manque d'une pointe de lyrisme (aucun chien n'y aboie...), que je zappe à l'écoute du disque dorénavant ou encore le titre suivant "Dreams in a Box" trop convenu avec un final trop abrupt.

 

Un très bon album dans un genre et un style particulier, ne vous attendez à un nouvel album d'HARVEST, vous y feriez fausse route, à écouter à un bon volume sur votre vieille chaine hifi comme je l'ai fait car sincèrement cette musique sans hautefidélité c'est un sacrilège. A noter vous l'aurez compris une production et un son au top niveau digne des musiciens ayant enfanté cet opus.        

 

PISTES / TRACKS

 

1. Big City Awakes (9:58)

2. Roller Coaster (5:13)

3. Day 49 (7:46)

4. On the Raw (7:39)

5. Caravan (6:21)

6. Dreams in a Box (5:39)

7. Everything Will Come (7:35)

8. Two Steps From Glory (5:56)

9. Looking for Mr. Hyde (9:39)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Alex Ojea - Drums

Jordi Amela - Keyboards

Jordi Prats - Guitars

Pep Espasa - Sax, Flute

Toni Sánchez - Bass

bottom of page