top of page

CHRONIQUE / REVIEW

MARK BOGERT

PAINTING THE WORLD

Releases information

Release date: October 27, 2016

Format: Digital, CD

Label: Freia Music

From: Hollande / Holland

7,6

Stephane Couture - January 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Je vous propose aujourd’hui la chronique du nouvel album solo de MarK BOGERT qui a pour titre « Painting The World ». Qui est Mark BOGERT ? Il est le guitariste du groupe hollandais KNIGHT AREA. Groupe qui officie dans le Néo-Prog depuis 2003. Mark a intégré ce groupe en 2012 en même temps que Peter VINK qu’on a pu voir et entendre avec AYREON et STAR ONE entre autre. Le trio est complété par Pieter Van HOORN qui tient les baguettes dans KNIGHT AREA.

On dit de Marc qu’il est le Steve VAI hollandais, ce qui en dit long sur ses qualités « guitaristiques ». Par contre je dirais que sa première influence irait plutôt du côté de Joe SATRIANI de par le style de compositions qu’on peut entendre tout au long de cet album.

Avec un titre d’album comme “Repeindre le monde” et sa pochette en noir et blanc, il semble évident que Mark désire nous dépeindre son monde, celui de la guitare électrique sous toutes ses formes et couleurs. Nous avons donc affaire ici à un album de guitaristes pour guitaristes en premier lieu. Cependant l’amateur de bonnes guitares y trouvera aussi son compte. Il est à noter que l’album est entièrement instrumental.

Ici pas de Prog à proprement parler, mais on en trouve quelques touches parsemées ici et là. Cet album nous propose un tour d’horizon des styles de jeux de guitares tels le shred, le taping, touches aériennes, power chord, wah-wah, arpèges, etc. Le tout bien appuyé par une section rythmique efficace, qui se met au service de monsieur BOGERT. Les pièces qui se démarquent sont « Earning the Best » mélodique à souhait qui est une belle entrée en matière. Il y a «Obstacles in the Universe »; « Nature of Stone » et « Running Till the End of Time » qu’on pourrait retrouver sur un album de SATRIANI. « Friends on Holiday » se démarque par son côté plus festif et latino. Avec « Learning the Difficulties » nous avons la chanson la plus lourde et rock de l’album. Les chansons à saveur prog sont représentées par « Freedom After Wars » et par « Missing the Loved Ones » avec sa touche à la CAMEL. Les pièces sont donc assez variées en évitant la redondance. On sent que Mark se fait plaisir à peindre son monde et à le partager.

En résumé Mark BOGERT nous démontre tout son talent de guitariste et de compositeur pour un album qui s’adresse en premier aux amoureux de la guitare électrique et de prouesses techniques sans toutefois verser dans la démonstration pure. Si vous aimez la guitare électrique sous toutes ses coutures alors il vous faut jeter une oreille sur cet album.

 

PISTES / TRACKS

 

1. Earning the Best (3:27)

2. Obstacles in the Universe (3:13)

3. Nature of Stone (4:08)

4. Friends on Holiday (3:36)

5. Learning the Difficulties (3:41)

6. Freedom after Wars (3:51)

7. Missing the Loved Ones (3:01)

8. Running till the End of Time (4:02)

9. Created Lifestyle (4:46)

10. A Lifetime Journey (5:15)

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

Mark Bogert - guitars, keysWith

Pieter van Hoorn - drums

Peter Vink - bass

bottom of page