top of page

CHRONIQUE / REVIEW

Mancunian candidate

mancunian candidate

Releases information

Release date: January 30, 2017

Format: Digital, CD

Label: Pancake Repairs Music

From: USA

8,0

Gerald Hawey - March 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

MANCUNIAN CANDIDATE est le nom du projet et l'album du batteur / chanteur Matthew SWINDELLS de la formation MOTH VELLUM qui sorti qu’un seul album très intéressant en 2007. Il marque son retour au monde du rock progressif avec son premier projet solo. Entouré de plusieurs musiciens très talentueux comme Matt BISSONETTE (Elton JOHN, Joe SATRIANI, David Lee ROTH) avec qui il a déjà travaillé en 2004 sur Raising Lazarus ainsi que Neil FAIRCLOUGH (QUEEN, Adam LAMBERT), John EVANS (Tori AMOS, Sarah MCLAUCHLAN), Ollie COLLINS (Alan PARSONS) et son collaborateur de longue date Andy SHEPLEY qui se partage tous à tour de rôle la basse. Matthew Charles HEULITT & Johnny HEYES s’occupe de la guitare et Jasper WILKINSON joue de la mandoline. SWINDELLS prend place à la batterie, claviers (Mellotron, Moog), guitare acoustique et au chant.

Que retrouve dont sur ce disque ? Un rock progressif mélodique et symphonique proche d’un MOTH VELLUM. Les textes de SWINDELLS lui ont été inspirés par une collection de nouvelles sortie au début du XIXe siècle par Noam CHOMSKY & George ORWELL et qui font référence aux actualités mondiales de cette période. Côté musique ce sont 9 titres subdivisés, je pense ici aux pièces 4, 5, 6 sous le thème « Operation Bright Star », « Too Much To Lose » titres 11, 12, 13 d’une durée de 14 :22 min au total. Il y a aussi « Waltz 57 » en 2 parties. Aucune pièce ne ressort du lot dans le sens ou tous les titres coulent l’une dans l’autre comme l’eau qui s’écoule d’une rivière. Le chant mélodieux de SWINDELLS  peut faire penser entres autres à STING, Eric STEWART et Paul McCARTNEY. Les riffs de guitares et les solos joués par HEULITT & HEYES sont magnifiquement bien interprétés et les passages de Mellotron sont comme on pourrait dire « là où il faut qu’il soit », super bien placé tout au long du disque afin de créer une toile de fond et une ambiance chaleureuse.

Comme vous le remarquez, je ne fais pas référence à un titre plus fort qu’un autre sur ce projet. L’album est très bon du début à la fin et il faut vraiment l’écouter au complet pour bien l’apprécier. Pas de grande envolé ici (guitare, Mellotron etc.) mais une musique super bien équilibrée du début à la fin !

 

PISTES / TRACKS

 

1. Garden Party (2:36)

2. Secret of a Saint (2:37)

3. The Water's Cold (3:53)

4. Listing Towards Starboard (Operation Bright Star) (3:10)

5. AnikusDominuscrappedonfactor (Operation Bright Star (3:42)

6. Return to The Sun (Operation Bright Star) (3:12)

7. Circle Lies Unbroken (6:47)

8. Mongers Among Us (3:50)

9. Access Denied (Waltz 57) (2:48)

10. The Phoenix (Waltz 57) (4:53)

11. The Air Has Changed (Too Much To Lose) (5:59) 

12. His Story Won’t Be Told (Too Much To lose) (3:55)

13. Fanfare for The Damned (Too Much to Lose) (4:27)

14. Leslie’s Friends (Garden Party Reprise) (5:47)

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

Matthew Swindells: Drums, Vocals, Keys & Acoustic Guitars

Guitars: Matthew Charles Heulitt, Johnny Heyes

Bass: Andy Shepley, Neil Fairclough, Ollie Collins, Jon Evans, Matt Bissonette

Mandolin: Jasper Wilkinson

bottom of page