top of page

CHRONIQUE / REVIEW

long earth

the source

Releases information

Release date: May 9, 2017

Format: Digital, CD

Label: Grandtourmusic

From: Scotland

9,6

Philippe André - June 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Un nouvogroupitalien ? Non un nouvogroupécossais !!! Oui les Ecossais, vous savez ceux qui voudraient s'affranchir de la tutelle royale d'Elizabeth, moi je les aime bien ces gens-là, ils sont sympas, avenants, (le rock progressif est le seul domaine où j'aime le chardon), ils ne se prennent pas au sérieux et voici qu'ils nous envoient des petits nouveaux en la personne de LONG EARTH.

Nouveaux mais pas inexpérimentés puisque Gordon MACKIE et Ken WEIR ont fait partie de la première incarnation d'ABEL GANZ il y a bien longtemps, en 1984/1985 et par la même participé aux deux premiers albums ; rien de plus normal donc que leur nouvelle formation soit coachée par le label de Hew MONTGOMERY, membre fondateur du dit ABEL GANZ. Alors bien sûr, nous voici encore en présence d'un concept album, mais l'essence même de la musique progressive que nous chérissons n'est-elle pas d'être conceptuelle ?

Le programme est simple, deux longues suites de vingt et vingt-deux minutes divisées chacune en quatre parties suivies de trois titres de sept, huit et cinq minutes ; le chant assuré par Neil MACKIE est agréable sans être transcendent (ce n'est pas non plus ce qu'on lui demande), ce sont plutôt des vocaux feutrés, doucereux, bien posés entre les différentes parties instrumentales, pas trop envahissants, ils sont juste là pour raconter le concept sans théâtralité excessive, proches de ce qui a fréquemment été produit par la seconde vague du mouvement néo progressif anglo-saxon (ABEL GANZ évidemment, ALSO EDEN, avec une pointe de Peter NICHOLLS sans les tics vocaux de ce dernier voir de COMEDY OF ERRORS qui nous prépare un nouvel opus dans les prochains jours).Le morceau conclusif est une relecture, bien plus brillante que l'original d'un titre du quatrième album d'ABEL GANZ de 1994, un brin commercial mais très écoutable (ouh là-là les claviers!).

Alors que dire sur les deux suites ? Chacune est agréable, la première éponyme est un poil moins chantée que la seconde, plus rutilante avec un son de claviers profond et enveloppant, beaucoup de mini Moog, des solis courts mais brillants ("First Steps" et "Above and Beyond"), le peu connu jusqu'à alors Mike BAXTER (les formations dans lesquelles il a joués auparavant n'ayant pas dépassé les frontières du comté de GLASGOW) assurant l'essentiel quant à l'assise mélodique nécessaire à LONG EARTH.

La section rythmique est constamment à son avantage sur cet album, il est vrai que Gordon MACKIE et Ken WEIR jouent ensemble depuis plus de trente ans !!! (Écoutez le ronronnement de la basse sur "Invisible" ou sur "Where is the Laughter"). La guitare rythmique tenue par Neil MACKIE, le jeune frère de Gordon est particulièrement à son avantage dans le très beau "Ghosts", une pièce toute en apesanteur, légère mais dynamique, reposante mais loin d'être endormantes; cette histoire de fantômes trouve son épilogue dans le septième titre "Her Ghost in the Fog", plus nerveuse avec une fois encore des claviers ultra présents, énergiques mais mélodiques, une belle conclusion pour une composition qui ne l'est pas moins. D'une façon générale et cela peut surprendre dans une formation de rock progressif, la palme de la discrétion revient sans conteste au six cordiste Renaldo MACKIM, à sa décharge il est arrivé dans le groupe au tout début des sessions d'enregistrement de l'album, (une exception quand même, le dixième morceau où son solo de guitare déchire vraiment). Au moment de conclure, nous n'oublierons pas de vous recommander chaudement ce somptueux dixième morceau "Children of War", et là le mot somptueux prend tout son sens, Dieu que c'est beau...

LONG EARTH, découverte primordiale de ce premier semestre 2017, la barre a été placée très haut, il serait louable de ne pas redescendre.   

 

PISTES / TRACKS

 

 1. Through the Void (3:52)

 2. The Source (6:44)

 3. First Steps (01:39)

 4. The Call (8:04)

 5. Invisible (7:00)

 6. Above and Beyond (2:14)

 7. Ghosts (6:25)

 8. Her Ghost in the Fog (7:47)

 9. Where is the Laughter (6:58)

10. Children of War (8:45)

11. The Deafening Silence (4:55)

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

Mike Baxter - Keyboards

Gordon Mackie - Bass guitar

Ken Weir - Drums & Percussion

Neil Mackie - Vocals & Rhythm Guitar

Renaldo MacKim - Lead Guitar

bottom of page