top of page

CHRONIQUE / REVIEW

l'anima

departures

Releases information

Release date: May 3, 2017

Format: CD, Digital

Label: Auto-Production / Self-Released

From:Royaume-Uni / UK

7,9

Stephane Couture  - July 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

La chronique d’aujourd’hui va porter sur une nouvelle formation qui répond au nom de L’ANIMA et comme leur nom le suggère, non ce n’est pas un groupe italien mais bien anglais. Un peu d’histoire pour débuter. La formation origine de la rencontre du guitariste Pedros CAPPAROS et du chanteur Andy MITCHELL (ex- YARDBIRDS) qui sont musiciens de sessions. C’est leur amour du Prog qui les a poussés à former L’ANIMA et ainsi donner libre court à cette passion. Ils ont donc ajouté 3 autres musiciens pour compléter le groupe et leur premier album « Departures » a été autoproduit sans aucune aide extérieure. L’ANIMA est donc un groupe non signé par une compagnie de disques. Espérons que cet état va changer car cette formation a assez de talent et de bagages pour nous pondre d’autres essais.

Que peut-on dire de cette première offrande ? On peut dire que pour un premier essai, produit avec les moyens du bord, ils visent dans le mille tellement on se croit en face d’un groupe expérimenté qui n’en est pas à sa première parution. Pari réussi ! Comment décrire leur musique ? Les qualificatifs puissant, complexe, inattendu et distinctif viennent à l’esprit. On ressent un peu la même chose en écoutant les travaux d’OCEANSIZE mais encore plus de HAKEN, version moins métallique.  La voix convaincante d’Andy MITCHELL dégage le même genre de puissance que celle de Ross JENNINGS. La particularité de la musique de L’ANIMA est qu’elle contient beaucoup de passages à la guitare flamenco, ce qui vient diversifier et agrémenter la proposition musicale. Peu de clavier dans ce groupe mais ça n’affecte en rien la qualité des compositions déjà bien riche. Le groupe cite THE MARS VOLTA et PAIN OF SALVATION comme influences principales. Ce qui donne un mélange détonnant de rock, de prog avec une petite touche de métal.

Ce qui m’amène au constat combien c’est Incroyable de nos jours de voir qu’il existe des groupes si talentueux, de qualité et qui se sont pas supporté par une compagnie de disque. Qu’ils n’ont pas la reconnaissance qu’ils méritent. Le point positif pour L’ANIMA c’est qu’ils débutent et ont encore le temps de montrer à tous l’étendue de leurs talents. Pour ce qui est des compositions, due à leur variété,  elles demandent plusieurs écoutes pour en dégager toute la teneur. Ma préférence va à celles qui contiennent des passages à la guitare flamenco comme dans « Point of no Return » ou « My Bloody Silhouette » La pièce « The Sound of  Waves » qui dure neuf minutes est à prioriser pour vous donner une idée du style que pratique L’ANIMA.

En conclusion je retiens le travail fouillé et inventif à la guitare de Pedros CAPPAROS et la voix d’Andy MITCHELL qui sont les points forts de « Departures » Un excellent album pour ceux qui aiment la musique qui sort des sentiers battus comme celle de PAIN OF SALVATION, OCEANSIZE et encore une fois HAKEN.

 

PISTES / TRACKS

 

1. Point Of No Return
2. Path To Sirius
3. Gema
4. My Dying Cell
5. Hold Out
6. My Bloody Silhouette
7. The Sound Of Waves
8. The Elephant Cemetery

Musiciens / MUSICIANS :

 

Andy Mitchell - Lead Vocals
Pedro Caparros - Guitars & Backing Vocals
Mauro Paderni - Guitars & Backing Vocals
Luca Forlani - Bass
Iban Sanz - Drums

bottom of page