top of page

CHRONIQUE / REVIEW

kingbathmat

dark days

Releases information

Release date: June 30, 2017

Format: Digital

Label: Stereohead Records

From: Royaume-Uni / UK

8,0

Gerald Hawey - August 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Retour de la formation Kingbathmat dont le dernier album en liste était l’excellent « Overcoming The Monster » en 2013. John BASSETT qui est le leader de la formation avait décidé de prendre une pause du groupe pour se consacrer à d’autres projets comme probablement le plus connu Arcade Messiah (3 albums), Sacred Ape & un album sous son propre nom. KingBathmat revient avec un EP « Dark Days » et le groupe est maintenant composé de seulement John BASSETT et Bernie SMIRNOFF qui s’occupe de la batterie. Les morceaux de l’album avaient été conçus en 2016 pour un projet parallèle de 2 pièces.  Les titres ont été enregistrés au Royaume-Uni de Hastings, et le reste de la musique enregistré et produit en Irlande au cours des derniers mois avec John BASSETT qui joue de tous les autres instruments et s’acquitte également du vocale. Ça devait être un nouveau projet pour BASSETT mais le tout sonnait tellement Kingbathmat qu’il décida de le sortir sous ce nom.

On y retrouve 5 titres entres 3 :12 & 8 :53 pour une durée totale de 31 min. Toujours dans un style musical rock progressif/psychédélique/alternatif Kingbathmat garde le même cap depuis 2003. Avec ce 8ème album l’on reconnait immédiatement le son de la formation. L’album s’ouvre avec la pièce titre avec un intro de piano sombre et la voix de BASSETT mélodique et très belle et qui change avec l’arrivé des synthés ainsi que la basse mais garde toujours la même ligne mélodique. Un bel entré en matière avec un air que vous retiendrez. Suivi de «'Tis Pity She's A Whore » avec une sonorité de musique plus rock alternative avec le riff de guitare qui est excellent et un chant un peu feutré à la Black Sabbath période Ozzie. Suit « Magnet to Pain » avec un petit côté psychédélique dû au chant vers la 2ème partie de la chanson ainsi que le son de la guitare de style Post/rock. « Feathers » la plus longue du EP et la plus smooth et mélancolique avec une guitare s’intensifiant au fur et à mesure que le titre avance avec une longue finale qui aurait pu durer encore tant qu’à moi. L’album se termine avec «  Nihilist » une pièce plus complexe tout en gardant une belle ligne mélodique et qui suit la logique du précédent titre. Une belle finale pour terminer cet opus ou on se rend compte que les 2 musiciens ont énormément de talent. À l’écoute de Dark Days c’est comme si on retrouvait un mélange entre Nirvana & Pineapple Thief. Bizarre de comparaison…je sais !!

Pour conclure, je dirais que ce nouveau disque de Kingbathmat est excellent mais qui nous laisse sur notre appétit car on en aurait demandé plus !! Espérons pour l’avenir !

 

PISTES / TRACKS

 

1. Dark Days (3:12)

2. 'Tis Pity She's A Whore (5:14)

3. Magnet To Pain (6:50)

4. Feathers (8:53)

5. Nihilist (7:47)

Musiciens / MUSICIANS :

 

John Bassett - instruments, vocals

Bernie Smirnoff - drums

bottom of page