CHRONIQUE / REVIEW

king of agogik

morning star

Releases information

Release date: January 31, 2017

Format: CD

Label: sAUsTARK Records

From: Allemagne / Germany

Interview here !

8,6

Marc Thibeault - April 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

À mi-chemin entre Francfort et Cologne (Allemagne) se trouve la ville de Coblence ou Hans Jörg SCHMITZ enseigne la batterie à des élèves d'une école de musique. Difficile de croire qu'il a du temps pour cela lorsqu'on sait tout les autres projets dont il fait ou a fait partie! Il a débuté sa carrière de batteur dans des groupes au début des années '80 et a même fait partie de trois groupes en même temps pendant la première moitié des années '90! Musicien de studio et de scène (environ 1300 performances sur scène, à la télévision et la radio), l'allemand essaie de ne pas se prendre au sérieux et trouve que le terme du roi de l'agogique (un terme musical désignant de légères modifications au rythme ou tempo) lui sied à merveille!

 

Ce sixième album de KING OF AGOGIK débute avec « Veils Open »: un petite perle d'intro d'une minute 36 secondes qui nous amène à « The Unavoidable Wayfare...»: une pièce où la musique un peu exotique se mêle à un Rock parfois lourd, parfois plus Électronique. Cette pièce instrumentale (elle le sont toutes, d'ailleurs) de 13:25 passe par toutes sortes de rythmes et styles avec des effets(bruits) spéciaux insérés ici et là. Bonne à souhait et une de mes préférées! « ...To The Place Of Origin » débute en douceur: guitares sèche et électrique jouent en harmonie jusqu'à la quatrième minute de la pièce alors que le clavier prend toute la place pendant une minute. Puis tous les instruments embarquent sur un style plus rapide qui est un peu plus du Jazz-Rock Progressif. Les onze minutes et quelques secondes passent en flèche. Une autre excellente pièce! « Mother Of Depth » est une courte pièce ou le style Nouvel Age est imprégné de mystère. Jolie! « Nyade » enchaine dans le style mystérieux avec un son de clavier et un beat qui est presqu'inquiétant. J'aime bien! « The Art Of Make-Up » est un solo de batterie de 02:22. Vient ensuite « Suprema Lex »: un Hard-Rock avec bruits de cris et de foule à l'arrière de la musique. Plein d'extraits de discours de politiciens ou prophètes sont entendus à-travers la pièce. On croirait parfois entendre du DREAM THEATER! J'aime bien! « Ignes Fatui » est une jolie pause musicale de style un peu Médiéval qui dure 03:36. Une autre de mes préférées! « A Visit To The Mouse Barber » est un petit Jazz-Rock de 02:09 ou la guitare basse et la batterie s'en donnent à cœur joie! Une autre bonne pièce! « The End Of Dithyramb » est la pièce de résistance de l'album: débutant avec seulement une guitare sèche puis suivi de seulement un violon, la pièce prend son véritable envol vers 01:35. Avec un style rappelant légèrement PORCUPINE TREE ou Steven WILSON au début, elle change pour un style plus propre aux pièces de KING OF AGOGIK mais avec un twist un peu Prog Italien! Le violon ajoute une certaine force et de la couleur à-travers la pièce. Les rythmes changent de temps à autre pour laisser place à d'autres styles musicaux, rendant les 20:04 encore plus intéressantes! Ma préférée! « Curtain Call » ferme la marche: un beat électronique et un clavier débute la pièce avant qu'un solo de guitare passionné n'embarque vers les 01:15 de la fin. La pièce redevient comme au début vers 02:40 et se termine ainsi avec un discours à-travers la musique. Quoique bonne, elle est la pièce là moins forte de l'album.

 

La création de Hans Jörg SCHMITZ qu'est KING OF AGOGIK reste dans la même mouture que les albums précédents: les musiciens jouent toujours de façon hors-pair et la musique est agréable à l'écoute du début à la fin de l'album! Un must!

 

PISTES / TRACKS

 

1. Veils Open (01:36)
2. The Unavoidable Wayfare... (13:25)
3. ...to the Place of Origin (11:09)
4. Mother of Depth (02:04)
5. Nyade (02:54)
6. The Art of Make-Up (02:22)
7. Suprema Lex (08:13)
8. Ignes Fatui (03:36)
9. A Visit to the Mouse Barber (02:09)
10. The End of Dithyramb (20:04)
11. Curtain Call (03:13)

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

Hans Jörg SCHMITZ / Drums, Keys, Guitar, Bass
With:
Dago WILMS / Guitar, Bass
Gary FARMER / Bass
Steve UNRUH (RESISTOR, THE SAMURAI OF PROG) / Flute, Violin
Pantelis PETRAKAKIS / Bass
Peter SIMON / Woodwinds
Chip GREMILLION / Keyboard
Andrew MARSHALL (WILLOWGLASS) / Spanish Guitar
Erik VAXJÖ / Mellotron
Philipp SCHMITZ / Keyboard
Scott TAYLOR / Ulliann Pipe
Kathrin DANIEL / Voice
Viktoria PAPEN / Voice