top of page

CHRONIQUE / REVIEW

karmamoi

silence between sounds

Releases information

Release date: October 30, 2016

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Auto Production / Self Released

From: Italie / Italy

8,4

Richard Hawey - April 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Il aura fallu deux années à KARMAMOI, formation italienne de son état, pour terminer leur troisième album paru à l’automne de 2016 et intitulé « Silence Between Sounds ». Ce temps d’attente est dû à des changements importants au line-up. Car pour ceux qui ne connaissent pas KARMAMOI et pour expliquer brièvement ce qui s’est passé pendant cette pause involontaire, disons que des cinq membres présents sur l’album de 2013 « Odd Trip », il en reste trois. Serena CIACCI qui officiait comme chanteuse attitrée est maintenant une des invitées. Et c’est surtout à cette position que les changements ont été fait. Le trio s’est adjoint plusieurs chanteuses pour un résultat très positif. L’autre changement et le dernier est Fabio TEMPESTA (guitare) qui est lui aussi un des artistes invités. Je dois l’avouer, je ne connais pas la musique de ce groupe, ni KARMAMOI d’ailleurs. Bon allons-y maintenant avec le contenu de « Space Between Sounds ».

Le groupe offre aux auditeurs une musique très mélodique dans un contexte progressif. On s’en aperçoit, dès le premier titre avec « Silence Between Sounds » et sa courte introduction cristalline au piano, cette chanson inclue « Nashira » qui poursuit la mélodie aérienne avec la belle voix de Sara RINALDI, frissons garantis, puis jaillissent un foisonnement de breaks, sources d’interventions instrumentales tantôt virevoltantes tantôt calmes, sur plus de neuf minutes. Les trois musiciens fignolent le détail et tissent une toile musicale fine et légère. « Atma » s’inscrit dans cette démarche, ambiances mystérieuses et brumeuses, puis aux antipodes, remise des pendules à l’heure avec l’instrumental « Sirio » un rock néo progressif swinguant mais classique. Toujours cette touche légèrement jazzy pour « Martes » une chanson qui s’inscrit dans une mouvance beaucoup plus contemporaine, proche du rock progressif, une mélodie douce, éphémère et très gracieuse.

KARMAMOI poursuit avec « Plato’s Cave » qui débute rondement, puis la magnifique voix déchirée de Sara se présente, pour une belle progression naturelle et focalise l’auditeur sur sa partie magnifiquement interprétée, les instruments s’effaçant sur une superbe trame mélodique, sûrement le morceau le plus représentatif de « Silence Between Sounds ». Avec un chant grave et savoureux, c’est au tour de Serena CIACCI de nous interpréter à sa façon et superbement « Lost Days », cette chanson est dotée d’une mélodie limpide et quasi cinématique. Pour clore cet opus, un morceau imprégné d’une atmosphère plus lourde, « Canis Majoris », offre une musique plus électrique, plus progressive dans sa construction, abordant sans complexe les clichés du genre avec réussite. Cet enchaînement de climats développé, laisse tout le loisir d’apprécier, une fois de plus, les qualités vocales de Sara RINALDI, qu’elle soit cassée ou implorante, la voix de celle-ci est toujours chargée d’émotion.

Pour ceux qui aiment les références, même lointaines, je dirai que l’on peut faire certains rapprochements avec Porcupine Tree en raison de l’alternance des moments calmes et forts et Paidarion pour le chant féminin et ses éléments légèrement jazzy. Il reste que KARMAMOI est très loin de copier, leur style est bien à eux. J’ai eu le privilège de découvrir une nouvelle formation avec l’album « Silence Between Sounds » qu’il emporte l’auditeur dans un album aux multiples facettes, efficace et profond !

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Daniele Giovannoni / drums, keyboards
- Alessandro Cefalì / bass
- Alex Massari / guitar

featuring:
- Fabio Tempesta / 2nd guitar, guitar solo (2,3)
- Sara Rinaldi / vocals (1,4,5,7)
- Hellena / vocals (2)
- Serena Ciacci / vocals (6)
- Irene Morelli / soprano (3,4)
- Luca Uggias / piano (1,2)
- Emilio Merone / piano (1,4), keyboard solo (5)
- Lara Bagnati / flute (6,7)
- Maria Rodriguez Reina / cello (1,5)

PISTES / TRACKS

 

1. Silence Between Sounds & Nashira (10:46)
2. Atma (7:08)
3. Sirio (6:03)
4. Martes (6:46)
5. Plato's Cave (8:39)
6. Lost Days (4:38)
7. Canis Majoris (6:56)

bottom of page