top of page

CHRONIQUE / REVIEW

ingranaggi della valle

warm spaced blue

Releases information

Release date: September 15, 2016

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Black Widow

From: Italie / Italy

8,9

Jimmy Farley - February 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Ingranaggi Della Valle nous propose « Warm Spaced Blue » leur deuxième album studio très attendu depuis la très belle réception qu’a obtenu leur premier opus « In Hoc Signo » paru en 2013. Comme c’est souvent les cas, il y a eu quelques mouvements de personnel à l’intérieur du groupe. David SAVARESE a remplacé le précédent chanteur Igor LEONE et un nouveau bassiste du nom d’Antonio CORONATO été ajouté comme membre permanent. Il y a aussi l’addition d’un nouveau guitariste du nom d’Alessandro DI SCIULLO. Quant à eux Mattia LIBERATI (synthétiseurs), Flavio GONNELLINI (guitares), Marco GENNARINI (violon) et Shanti COLUCCI (percussions) constituent le noyau d’origine ce qui nous assure que l’essence et l’âme musicales du début sont restées intactes.

Notons aussi la collaboration de plusieurs artistes invités dont le légendaire Fabio PIGNATELLI membre fondateur de Cherry Five (et plus tard avec Goblin et maintenant avec Goblin Rebirth). Sans oublier bien entendu la participation de Stefano VICARELLI membre de La Battaria.

« Warm Spaced Blue » comprend 6 pièces totalisant 44 minutes de musique progressive italienne dans le plus pur sens du style, de facture presque parfaite n’eut été du choix de la langue chantée; l’anglais. Heureusement c’est de très courte durée durant la dernière pièce et ça ne dérange pas l’auditeur sévère que je suis. À mon avis « Warm Spaced Blue » est plus complexe et dense (mélange de Deus Ex Machina, de Museo Rosenbach moderne et d’Anekdoten) que « In Hoc Signo » qui était plus d’allégeance Area ou encore Arti & Mestieri. C’est un style musical qui aurait pu sombrer dans l’interprétation académique froide, mais on y trouve un juste dosage mélodique, grâce entre autres, à la présence du mellotron qui met un peu de chaleur (d’où le terme Warm dans le titre?). Sinon l’exercice aurait pu être aride. Je suis resté accroché du début à la fin avec la volonté de réécouter encore et encore ce flot ininterrompu de notes défiant savoureusement nos neurones trop endormis qui ne demandent qu’à être stimulés.  Un incontournable selon moi.

PISTES / TRACKS

 

1. Call For Cthulhu: Orison (9:34)
2. Inntal (10:34)
3. Call For Cthulhu: Through The Stars (3:13)
4. Lada Niva (8:49)
5. Ayida Wedo (5:52)
6. Call For Cthulhu: Promise (6:44)

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Davide SAVARESE / vocals, glockenspiel and dry Rhodes MkV on "Ayida Wedo"
- Mattia LIBERATI / Hammond B3, Mellotron M400, Mellotron M4000, Fender Rodhes Mk V, MiniMoog, MiniMoog Voyager, piano and backing vocals
- Flavio GONNELLINI / electric guitars and backing vocals
- Alessandro DI SCIULLO / electric and acoustic guitars, Moog Minitaur, Mellotron M400, Mellotron M4000, Roland TR 808 and TR 909, Akai MPC Touch, Korg Kaoss Pad KP 3, electronics, backing vocals.
- Marco GENNARINI / violins and backing vocals
- Antonio CORONATO / electric bass
- Shanti COLUCCI / drums and percussions
With:
- Fabio PIGNATELLI / electric bass and bass effects (1)
- Florian LECHTER / narrator's voice (2)
- Paolo LUCINI / traverse flute solo (6)
- Stefano VICARELLI / modular synthesis (5)

bottom of page