top of page

CHRONIQUE / REVIEW

HIMMELLEGEME

MYTH OF EARTH

Releases information

Release date: October 6, 2017

Format: CD

Label: Karisma Records

From: Norvège / Norway

8,0

Philippe André - September 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Youpiiiii ! Un nouveau venu du Grand Nord, une fois de plus avec ce quintet norvégien, originaire de BERGEN et hébergé, rien de plus logique par le label KARISMA RECORDS, une formation toute récente puisqu’existant depuis 2015.Alors la première chose à faire quand nous sommes face à un groupe inédit c'est de trouver le point d'achoppement idoine avec notre chère musique progressive.

Après trois écoutes attentives, les influences apparaissent diverses bien que nous puissions identifier notre bon vieux FLOYD (celui d'avant "Wish You Were Here") et bien plus encore leurs compatriotes de SIGUR ROS pour le chant en norvégien présent sur la quasi-totalité de l'opus et pour des influences moins connues les voisins finlandais de MOONWAGON et leur premier album paru en 2010.

Nous sommes donc en plein milieu d'une psyché/spacy/dark/progressif (PSDP) le terme pour alambiqué qu'il soit, n'est pas nouveau en soi. De facto, sachez que deux titres m'ont fortement déplu, le cinquième, extrêmement barré et que j'ai trouvé même carrément bordélique... et le sixième qui pour énergique qu'il soit manque de mélodicité.

Au sujet des satisfactions, et dans l'ordre du disque, le titre d'ouverture "Natteravn" certainement un rapport avec la nuit (je vous rappelle que nous sommes dans le dark), fortement Sigurossien pour les vocaux en premier lieu bien sûr mais aussi dans le ton martial utilisé par la paire rythmique, un morceau posé, avec un refrain du tonnerre de Dieu (même si je ne parle pas la langue), la guitare de Heinz Alexander OLSON en vedette avec des riffs faciles à mémoriser (mais peut-être pas à jouer ?) ; le second titre, si la traduction Google est précise c'est la crise cardiaque, quel programme réjouissant !!!, aussi Sigurrossien que le précédent mais un peu plus court et tout aussi musclé.

Le titre éponyme est le plus calme et certainement le plus détaché des influences citées plus haut, basé sur un tempo lent qui s'accélère seulement dans la dernière minute trente, la six cordes en fusion, un titre que j'aurais apprécié plus long, dommage... S'ensuit mon morceau préféré "Breath in the Air like Fire" nanti d'un lyrisme irrésistible et beaucoup plus enjoué que le reste de l'album, mais lui aussi trop court à mon gout....

L’épic "Fallvind" qui clôt le disque du haut de ses plus de dix minutes, très proche de la langue anglaise dans son intitulé (la chute du vent), introduit par une voix féminine parlée, est lui aussi un mid-tempo languissant voir gémissant (c'est normal nous sommes dans le vent !!!), le titre de loin le plus floydien et donc le plus progressif aussi, du fait de sa durée et de sa partition guitaristique très soignée, complètement planant voir krautrock dans son mitan et à nouveau floydien, meddlessien devrais-je dire dans ses quatre dernières minutes.

Une belle promesse d'un nouveau groupe, à confirmer bien entendu, HIMMELLEGEME ce n'est ni plus ni moins qu'un astre, un corps céleste qui brille déjà dans le paysage progressif planétaire. 

 

PISTES / TRACKS

 

1. Natteravn (5:07)

2. Hjertedød (4:00)

3. Myth of Earth (5:33)

4. Breath in the Air like Fire (5:34)

5. Kyss Mine Blodige Hender (4:02)

6. Fish (3:46)

7. Fallvind (10:31)

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

Aleksander Vormestrand: guitars and vocals

Hein Alexander Olson: lead guitar

Lauritz Isaksen: keyboards        

Erik Alfredsen: bass

Thord Nordli: drums

bottom of page