top of page

CHRONIQUE / REVIEW

golden caves

collision

Releases information

Release date: March 24, 2017

Format: CD, Digital

Label: Freia Music

From: Hollande / Holland

8,7

Charles Dauphin - May 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

GOLDEN CAVES est un jeune groupe Néerlandais qui se sont rencontrés alors qu’ils étudiaient à l’université Codarts de Rotterdam.  Ils ont sorti un EP en 2013.  Collision est leur premier album complet.  On y retrouve 9 chansons d’une durée moyenne d’environ 5 minutes, dont leurs deux premiers « singles » sortis en 2015 (« My Demons Hunt » et « Bring Me to the Water ») qu’ils ont retravaillé pour l’album.  Aucune pièce épique de 12 minutes ici.  Ce n’est pas un reproche, les artistes communiquent leur pensée directement sans superflu, et arrivent à nous faire vivre des émotions dans ce court laps de temps.  Les sujets abordés traitent des relations humaines et amoureuses parfois difficiles, et mêmes toxiques. 

D’entrée de jeu, les amateurs d’EVANESCENCE se sentiront en terrain connu. La première pièce, « Child Of Mine » ouvre sur des guitares lourdes et rythmées, suivie de la voix puissante de Romy OUWERKERK.  Le tout est bien soutenu par les habiles claviers et les harmonies vocales d’Elise POLMAN.  Le rythme change vers 2 :35 pour faire place à une atmosphère plus pensive, et où les tous les instruments sont savamment équilibrés, avant de relancer la finale sur le rythme initial.  Cette « ouverture » nous donne une idée claire du trajet que le groupe veut nous faire emprunter.  À la fois pesant et sombre, puis plus mélodique et délicat.  Toute l’instrumentation et les arrangements enveloppent la voix de Romy pour en faire le point de mire de cet album.  Il ne serait pas surprenant de voir son nom sur une liste des meilleures voix de 2017.

Le premier extrait de « Collision » en 2017 est « Keep Running ».  C’est une chanson très accrocheuse que j’aime bien réécouter.  Elle débute tranquillement avec cette voix si douce mais dont on sent la puissance, telle une bête prête à rugir.  La chanson évolue en un glorieux crescendo alors que la femme dont il est question dans le texte se libère d’une relation toxique.  Cette émotion est galvanisée par la puissante voix de Romy et les harmonies vocales.  Sur YouTube vous pouvez en écouter une version épurée (piano, guitare, voix) qui met en valeur le talent de la chanteuse.

Parmi les autres titres qui ont particulièrement plu à mon oreille, notons la ballade « Mother »,  et « Doctor’s Prescription ».  Et pour me contredire, la chanson que je pourrais étiqueter comme « épique » est « Bring me to the Water ».  On y entend une bonne variété de tonalités de la guitare selon les sections, la basse et les claviers viennent ajouter des textures, et le tout est bien dosé, particulièrement lors de la section instrumentale et le crescendo final.  Encore une fois, je dois mentionner la flexibilité, la précision et la puissance bien canalisée de la voix de Romy, ainsi que les harmonies vocales.

Comment classer ce nouveau jeune groupe dans le spectre prog?  Ça me semble un genre de crossover-prog, avec des chansons de durée « radiophonique ».  Qui sait, un jour un groupe comme GOLDEN CAVES pourrait se tailler une place sur les ondes et ouvrir la porte du prog à des jeunes oreilles attentives…

PISTES / TRACKS

 

1. Child of Mine (4:31)

2. Doctor’s Prescription (4:43)

3. Mother (5:37)

4. Bring Me to the Water (5:02)

5. Maze (4:33)

6. Paradox (4:42)

7. My Demon’s Hunt (4:56)

8. Keep Running (5:14)

9. When the Rain Falls (5:19)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Alex Ouwehand - guitar

Romy Ouwerkerk - vocals

Erik Stein - drums

Elise Polman - keyboards

Tim Wensink - bass guitar

bottom of page