top of page

CHRONIQUE / REVIEW

echotest

from two balconies

Releases information

Release date: March 20, 2017

Format: CD, Dig

Label: Cambridge Sound Studio

From: Royaume Uni / UK

8,9

Jimmy Farley - April 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

Echotest nous propose son troisième opus, « From Two Balconies », un album concept de 10 pièces (dont 7 chantées) avec des durées varient entre 3:33 et 11:37 pour un grand total de 56 minutes.

Le groupe est composé de Julie SLICK, bassiste et compositrice virtuose de Philadelphie, qu’on connait pour sa participation au Crimson ProjecKct et au Adrian BELEW Power Trio, du chanteur Marco MACHERA qui a aussi une carrière de bassiste et du batteur Alessandro INOTI. Ce noyau de 3 musiciens est accompagné d’une dizaine de collaborateurs dont Pat MASTELOTTO, batteur bien connu de King Crimson.

L’album concept évoque deux paliers psychologiques illustrés au premier degré par les 2 balcons de la superbe pochette habilement illustrée par Derek RIGGS (Iron Maiden…). Au deuxième degré il faut imaginer un va-et-vient entre la normalité et la folie. La musique reflète bien cette dualité grâce à un mélange de rock progressif classique, de rock ambiant atmosphérique et de jazz expérimental (on a affaire ici à deux bassistes d’allégeance jazz). Un éclectisme qui ne nuit pas du tout à la fluidité de l’œuvre dans son ensemble.

L’album débute avec « Supercell » une pièce chantée de 6 :42 habillée de sonorités psychédéliques post rock (eh oui ça se peut) très attirantes et d’une complexité accrocheuse. C’est dense sans être cacophonique. « Rack + Ruin » enchaîne avec le même rythme et le même habillage de sonorités très recherchées. Une production sans faute rend le tout très mélodique malgré la complexité des riffs.

La troisième pièce « The Mystical Connected Us » comme son nom le laisse entendre installe une ambiance spatiale et introspective jusqu’à ce que la basse nous transporte en profondeur vers un environnement musical sophistiqué. « Confirmation Bias » qui suit est une pièce instrumentale très Crimsonienne de l’époque Lark’s Tongue in Aspic et inspirée sans équivoque par la guitare de Robert Fripp. Un délice. La cinquième pièce « Beats in the Brain » est de signature plus expérimentale grâce à une conjugaison de batterie complexe, de guitare criarde et de beat assommeur de la guitare basse. C’est une musique plus difficile d’accès qui demande une réécoute pour en saisir toutes les subtilités surtout en fade-out à la fin. « The Plight » est une pièce chantée de 7:30 avec une mélodie qu’il faut apprivoiser. Mais la musique qui nous est proposée est d’une créativité qui me réjouit au plus haut point.

« Sense of Urgency » est plus abordable du côté vocal et surtout, encore une fois, quelle imagination rythmique qui habille les sonorités Frippiennes. La courte pièce « Pity » qui suit est un intermède planant qui nous fait découvrir la belle voix de Julie SLICK. «Radio Sayonara » offre une production rythmique sophistiquée sur des sonorités à la Hawkwind. J’écoute avec un peu de distraction car j’attends avec impatience la pièce de résistance qui clôt l’album, « Reflect / Reflex ». J’adore l’ambiance planante qui nous est proposée et qui s’écoute avec abandon jusqu’à ce qu’une basse psychédélique vienne surprendre nos neurones ankylosés. Ça se fait tout en douceur pour apprivoiser ce qui s’en vient : une finale avec encore une fois une section rythmique bien fignolée et entraînante par-dessus une pluie de sonorités hallucinantes.


Ma conclusion? Un beau bijou taillé avec précision montrant plusieurs facettes dont les reflets plaisent non pas à l’œil, mais à l’oreille. Je viens de finir la critique et je retourne réécouter l’œuvre pour mon plaisir.
 

 

PISTES / TRACKS

 

1. Supercell (6:43)
2. Rack + Ruin (3:27)
3. The Mystical Connected Us (4:30)
4. Confirmation Bias (4:33)
5. Beats in the Brain (4:54)
6. The Plight (7:30)
7. Sense of Urgency (6:17)
8. Pity (3:35)
9. Radio Sayonara (3:53)
10. Reflect / Reflex (11:37)



Total Time : 56 minutes

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Julie SLICK: Bass, drum programs
- Alessandro INOTI: Drums

- Marco MACHERA: Bass, vocals

With

-Pat MASTELOTTO (King Crimson): Drums

-Tim MOTZER: Guitars

-Ian GRAY: Trombone

-Greg ROSEN: Trumpet

-Zach LOPRESTI: Guitar

-Mike VISSER: Vocals

-Ali WADSWORTH: Vocals

-Sarah ANDERSON: Violin

-Claire WADSWORTH: Vocal, piano

-Gary SLICK: Vocals

bottom of page