top of page

CHRONIQUE / REVIEW

DISCIPLINE

CAPTIVES OF THE WINE DARK SEA

Releases information

Release date: July 7, 2017

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: The Laser's Edge

From: USA

8,4

Gerald Hawey - September 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

DISCIPLINE est l’une des formations que j’ai découvert en 1994 lorsque je me suis replongé dans le progressif. Je me souviens de mes premiers achats à cette période ERIS PLUVIA & NEWSCHWANSTEIN et ensuite l’album « Push & Profit » de la formation. Quand j’ai écouté ce dernier, je me suis dit…bon…pourquoi avoir acheté cet album !! Aujourd’hui après 23 ans, il est encore dans ma discothèque et je ne m’en débarrasserais pas. Comme quoi dans le milieu du progressif il faut être patient et faire plusieurs écoutes. Tout ça pour vous dire que quand je me suis mis à l’écoute du nouveau DISCIPLINE « CAPTIVES OF THE WINE DARK SEA », j’ai eu le même feeling que celui de 94.

Personnellement je trouve qu’il est plus proche de « Push & Profit » comme atmosphère. Il est moins sombre et l’approche musicale fait moins VDGG dans son ensemble. Les titres les plus proches sont «The Body Yearns » & « Life Imitates Art » comme si Matthew PARMENTER avait voulu ne pas trop désorienter son auditoire avec ces 2 premiers titres. Je dirais que ce nouvel opus va probablement attirer un public plus large que les albums précédents. Un disque moins complexe et on ne retrouve pas de pièce à long développement de vingt minute et plus comme sur les albums « UNFOLDED LIKE STAIRCASE » et « Rogue » sur « TO SHATTER ALL ACORD » de 2011. Mais la force de PARMENTER est sa voix et ces belles mélodies au piano que l’on déguste tout au long de « Captives…». Le plus long titre « Burn the Fire Upon the Rocks » 14 :30 viens me chercher au plus haut point avec un rock progressif plus symphonique et une petite touche de jazz. La guitare joué ici par le nouveau venu Chris HERIN (Tiles) est excellente et la finale aux claviers est grandiose ! C’est certain que pour les fans de DISCIPLINE ont est pas habitué à entendre des chansons de 3 :00 avec un style un peu plus pop comme « Love Songs » qui me fait penser aux Beatles avec l’album Blanc. Une belle petite pièce ! Même Neil MORSE à l’époque de SPOCK’S BEARD avait fait de même avec « June » sur V ! Alors pourquoi pas !! Autre point important, c’est la présence du Mellotron qui a presque totalement disparu sauf un soupçon sur le dernier titre de l’album. Il y a peut-être des amateurs de Mellotron qui vont être déçu ici. La seule pièce pour ma part qui est correct mais sans plus, c’est « Here there is No Soul » légèrement un peu plus rock qui n’apporte rien de plus à l’album.

Avec ce nouvel opus peut-on dire que Discipline a perdu un peu de son identité ? Je dirais que NON…je mentionnerais plus un petit retour aux sources à l’écoute du nouveau cd avec la sonorité que le groupe avait à ces débuts avec « Push & Profit » tout simplement !  « Unfolded Like Staircase » va probablement rester mon préféré. Mais le dernier mérite d’être écouté et vous allez l’aimé c’est certain !!

 

PISTES / TRACKS

 

1. The Body Yearns (09:24)

2. Life Imitates Art (04:18)

3. S (04:10)

4. Love Songs (03:41)

5. Here there is No Soul (03:19)

6. The Roaring Game (06:10)

7. Burn the Fire Upon the Rocks (14:30)

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

Paul Dzendzel - Drums

Chris Herin - Lead and rhythm guitars

Mathew Kennedy - Bass

Matthew Parmenter - Vocals, keyboards, violin, rhythm and acoustic guitars, ebow, tambourine

bottom of page