top of page

CHRONIQUE / REVIEW

deluge grander

oceanarium

Releases information

Release date: November 15, 2017

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Emkog Records

From: USA

7,8

Denis Boisvert - December 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Voici un de ces groupes moins connus venant des USA et faisant une musique originale, multi-instrumentale et bien campée dans ce que le progressif à de mieux à offrir: des albums thématiques avec de longues excursions sonores et des changements de tempo fréquents et une instrumentation riche. L’album s’inscrit dans un cycle de 7 (!) albums et se veut une suite de l’album ‘Heliotians’ paru en 2014. Strictement instrumental, passant de l’air (Helio) à l’eau (Ocean), on a droit à un album thématique de 80 minutes, donc un album double comme dans le bon vieux temps.

Dans un style plutôt symphonique avec une structure balancée entre les claviers et les guitares mais utilisant amplement plein d’autres instruments classiques comme les violons, les cuivres et les bois, les morceaux sont longs et cinématographiques.  Le ‘beat’ est plutôt relaxe et pastoral, pas du ‘Camel’ mais proche. Certain moments m’ont évoqué le remarquable ‘Clearlight Symphony’ aussi. On retient d’emblée un excellent jeu de basse et des claviers articulés mais qui manquent un peu de mordant. L’orchestration est complexe et mouvante et le tout s’écoute très bien.

 

La pièce d’ouverture ‘A Numbered Rat, A High Ledge, And a Maze of Horizons’ débute avec un jeu d’orgue très années 70 et passe bien. Une autre pièce longue (15:24) ‘The Blunt Sun And The Hardened Moon’ est aussi très élaborée et délicate et contient de forts moments. ‘Finding A Shipwreck In A Valley In An Ocean’ donne bien cette impression de plongée sous-marine et contient une guitare électrique et des progressions plus rock. Un de mes préférés car la musique monte et descend et mets tout le monde à contribution.  Même chose pour ‘Marooned and Torn Asunder’ qui contient plus de vivacité, de changements de tempo et d’imprévus. On ferme la marche avec un très classique ‘Water to Glass / The Ultimate Solution’ un beau poème symphonique, doux mais puissant qui tient en haleine et qui recèle de belles surprises avec une clarinette surprenante et de beaux crescendos.

 

A mon avis l’album est bien réussi mais contient un peu de longueurs. Je note aussi que la définition des claviers est timide et le son est un peu étouffé. Finalement comme il s’agit d’un album instrumental, la ligne mélodique est souvent donnée par la guitare électrique qui reste un peu mince et trop ‘dry’. Les pièces plus longues manquent un peu de punch et de direction. Ceci étant dit on a quand même un album très original, plein de variation et avec une grande richesse de tonalité, un bel effort de synthèse avec l’ajout de tous ces instruments d’appoint.  C’est certain que l’écoute multiple révèlera encore plus de trésors et que ce n’est pas le genre d’album qu’on va délaisser rapidement ou qui deviendra ennuyant.

 

Si vous aimez le progressif symphonique pastoral c’est définitivement pour vous. Si vous aimez les grands espaces, les poèmes et les atmosphères calmantes, cela vous plaira beaucoup. C’est tellement plaisant de voir tant de groupes faire une musique originale, complexe et recherché. DELUGE GRANDER mérite de continuer son oeuvre. À suivre !

 

PISTES / TRACKS

 

1. A Numbered Rat, a High Ledge, and a Maze of Horizons (11:32)

2. Drifting Inner Skyline Space (8:28)

3. The Blunt Sun and the Hardened Moon (15:25)

4. Finding a Valley in a Gray Area on a Map (3:24)

5. Finding a Shipwreck in a Valley in an Ocean (6:20)

6. Tropical Detective Squadron (14:10)

7. Marooned and Torn Asunder (8:06)

8. Water to Glass / The Ultimate Solution (12:31)

 

Total 79:56

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

Dave Berggren: electric guitar (6), compositional contributions (6)

Dan Britton: keyboards, guitars, other instruments

Brett d’Anon: bass, guitar

Patrick Gaffney: drums, compositional contributions (1,6)

 

Invités:

Neil Brown: trumpet (8)

Steve Churchill: oboe (1, 7)

Brian Falkowski: saxophone (3), flute (4,5), clarinet (8)

Denis Malloy: bass clarinet (1,2,3,8)

Corey Sansolo: trombone (1)

Natalie Spehar: cello (2,4,5,8)

Zack Stachowski: violin (4,5)

Christopher West: Compositional contributions (6,7)

bottom of page