top of page

CHRONIQUE / REVIEW

DANTE

WHERE LIFE WAS BEAUTIFUL

LIVE IN KATOWICE

Releases information

Release date: April 28, 2017

Format: CD x 2, DVD

Label: Gentle Art of Music

From: Germany / Allemagne

9,0

Richard Hawey - April 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

DANTE, formation allemande bien connu chez les fans de métal progressif, nous présente leur nouveau bébé et il est en santé. C’est en fait le premier album live qui est constitué de deux CD et un DVD. Il faut se rappeler qu’il y a un an, presque jour pour jour, le groupe nous présentait leur quatrième album studio intitulé « When We Were Beautiful » que Profilprog a eu l’honneur de chroniquer à cet époque sous la plume de Denis Boisvert. Toujours avec le label Gentle Art of Music, DANTE est constitué des mêmes musiciens que sur leur dernière production, c’est-à-dire Alexander GÖHS (chant), Markus MAICHEL (claviers), Julian KELLNER (guitare) et Christian EICHLINGER (batterie et percussions). Comme je le mentionne plus haut, cet opus nous est offert sous la forme de deux CD et un DVD, le premier CD a été enregistré le 18 mars 2016 au Teatr Slaski de Katowice. Dans cette chronique je ne parlerai pas du DVD car nous ne l’avons pas reçu. Dans les faits le premier CD reprend toutes les pièces inscrites sur le DVD qui sont issues pour la majorité de l’album « When We Were Beautiful ». Il y a aussi deux titres de l’album « November Red » paru en 2013 et un tiré de « Saturnine » sorti en 2010.

Si vous doutez de la qualité sonore de ce premier CD, soyez rassuré vous serez rivé à votre fauteuil. Dès les premières notes où se chevauchent une guitare aérienne et un fond sonore métallique avec en prime des claviers qui viennent à leur tour ajouter du son. Le chant, qui est à la fois grave et puissant, n’est pas un maillon faible, il porte, avec les chœurs, le refrain de « Rearrangement of the God », une composition qui fait sans conteste l'unanimité chez tous les fans du groupe. Écoutez les claviers, ils sont à la base d’une rythmique lourde et dynamique. Ici il est à noter qu’il n’y a pas de basse qui est présente. La guitare est lourde et tranchante, et le travail remarquable du batteur qui se donne avec cœur. Les morceaux s'enchainent avec toujours cette même énergie et cette même puissance. À travers cette violence sonore, les claviers et les introductions atmosphériques arrivent tout de même à se démarquer, pour rendre l'ensemble plus fluide et plus mélodique. Pour appuyer mon affirmation je vous suggère fortement d’écouter « Vanessa » tiré de l’album « Saturnine », c’est dix-neuf minutes bien investies. Le groupe nous fait passer par plusieurs chemins tantôt mélancoliques, tantôt bien rythmés. Le chant est à son meilleur et musicalement c’est excellent. Ajoutons encore les passages des orgues, qui nous rappelle le regretter Jon Lord. « November Red » ferme ce premier CD de façon magistrale avec en introduction l’orgue et la guitare qui nous en donne sans qu’il ne soit nécessaire d’en redemander. Avant de terminer, je vous suggère fortement d’écouter les deux minutes d’intro de « Beautiful Again », décapant! Je m’arrête ici pour ce premier CD, le reste étant tout aussi hallucinant et merveilleux à la fois. D’après moi, votre salive se retrouvera sur vos genoux.

Le second album contient les mêmes pistes que leur dernier album « When We Were Beautiful », la différence se trouve, si nous voulons vraiment trouver une différence avec le premier CD, dans l’absence de réaction du public, mais l’auditeur a droit à la même qualité sonore que sur le premier album.

Ce n’est pas la première fois que j’écoute la musique de DANTE, j’avais à l’époque bien apprécié « Saturnine » et encore plus « When We Were Beautiful » l’an dernier. Mais aujourd’hui je suis bouche bée devant l’exécution de ce quatuor en spectacle. Vraiment, excellent! Recommandé sans restriction.

 

PISTES / TRACKS

 

CD 1: Live in Katowice

1. Rearrangement of the Gods (11:03)

2. Beautiful Again (6:54)

3. Vanessa (18:47)

4. The Lone and Level Sands (6:20)

5. Until the Last Light Breaks In (10:56)

6. November Red (12:30)

 

CD 2: Live in Augsburg

1. Rearrangement of the Gods (10 :12)

2. Ambitious (9:22)

3. Beautiful Again (6:32)

4. Until the Last Light Breaks In (10:45)

5. Let Me Down (8:09)

6. Sad Today (3:31)

7. Finally (11:59)

Musiciens / MUSICIANS :

 

Alexander Göhs | Vocals
Markus Maichel | Keyboards/Piano
Christian Eichlinger | Drums/Vocals

Julian Kellner / Guitar

bottom of page