top of page

CHRONIQUE / REVIEW

cirkus

wild dogs

Releases information

Release date: September 16, 2017

Format: Digital, CD 

Label: Auto-Production / Self-Released

From: Canada

7,9

Gerald Hawey - October 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Pour un premier opus, sortir un album avec 155 min. de musique, c’est très ambitieux! C’est ce que vient de réaliser la nouvelle formation CIRKUS avec son double concept « Wild Dogs », en provenance du Québec mais plus précisément de Trois-Rivières. Le groupe avec son leader Alain PROULX nous propose une musique avec une sonorité et aux ambiances des années 70’. Leurs inspirations tournent autour de groupe comme GENESIS, KING CRIMSON, VDGG et bien d’autres. La raison est bien simple. L’idée de ce projet a débuté à la fin des années 70’ et comme le progressif perdait du terrain à cette période, le projet a été mis sur la glace. D’ailleurs on retrouve certaines pièces sur l’album d’où l’écriture avait été commencé à cette période (Voir *) et qu’ils ont été retravaillé au fil du temps.

Après 15 mois de travail CIRKUS nous arrive avec un album concept sous le nom de « Wild Dogs ». Le thème du concept se décrit comme ceci : « En chacun de nous, nous avons deux chiens, un bon et un mauvais.  Lequel des deux va l’emporter?  Ce sera celui qu’on nourrit le mieux.  Mais comme nous semblons nourrir les deux…». Et pourquoi aussi un sous-titre « Definitive And Official Bootleg »? Explication d’Alain PROULX : « Étant un projet fait maison et ayant dû faire des compromis, il y a certaines faiblesses au niveau de la prise de son et du mastering ». C’est certain qu’à l’écoute du double album vous allez vous dire qui manquent de power que ce soit des moments où il y a du Mellotron, solos de guitares ainsi que tout passage où il y a des envolées musicales. Mais ça n’enlève rien à la qualité des compositions présenté dans ce 2 heures 20 minutes de musique. Il faut le prendre le temps de l’écouter et dans quelques années vous allez peut-être le regretter de ne pas l’avoir ramassé. À titre d’exemple, Je pense à la formation américaine BABYLON qui avait sorti un album en 1978 mais qui fût plus connus lors de sa réédition en 1999. N’attendez donc pas 20 ans pour découvrir cet album !! Maintenant place à la musique et ici vous comprendrez que je ne peux passer en revue chaque titre proposée sur ce double album mais plutôt faire un survol de certains titres. L’album s’ouvre avec la suite de 19 min. « Dalhousie's Walk* » avec un intro qui me fait penser à du GABRIEL carrière solo avec un petit beat africain et qui change dans une ambiance général à la GENESIS période GABRIEL. Des beaux moments de clavier atmosphérique et du Mellotron qui vont plaire à plusieurs d’entre vous. Plusieurs changement de tempo au cours de « Dalhousie’s Walk » vous tiendra en haleine jusqu’à la fin. Un 19 min. très bien rempli ! Autre titre qui date de la même période « Johnny Got His Gun* » est un autre excellent moment avec un mélange GENESIS & VDGG. « The Nightwatch » avec sa mélodie et son rythme lent et l’entrée du Mellotron et de la guitare vers la 3ème minute à la FRIPP avec une superbe finale. Excellent ! « Dead End » une autre magnifique composition dans la pur tradition progressive seventies. La pièce titre « Wild Dogs » avec son intro qui peut faire penser à du STEELY DAN et qui change bout pour bout !! Un titre qui ne devait pas être là au départ « Sanctus » avec une approche un peu plus space et des vocalises mélodieux et les claviers qui viennent ici créer une ambiance forte & majestueuse. Un style VANGELIS ! Le chant de C. Lucas PROULX se rapproche beaucoup de GABRIEL sur la majorité des titres mais peut aussi aller chercher l’intensité d’un HAMMILL à l’occasion.

« Redeemer » & « Broken Promesses » sont à souligner également ! Je ne dirais pas que tout est parfait et que vous allez aimer toutes les chansons. Malgré certaine faiblesse sur la longueur quelques titres et le mastering mentionné ci-haut, tout ce que je peux vous dire, c’est que ce n’est pas les choix qui manquent sur ce double concept de 155 min. Fan de l’époque des années 70’ britannique, vous y trouverez votre compte sans aucun doute. Mais attention ici pas de copier/coller sur les morceaux proposés ici car CIRKUS réussi à y aller avec sa petite touche personnelle qui fait toute la différence. Jetez-y une oreille !

PISTES / TRACKS

 

  1. Dalhousie's Walk* - 19:10

  2. Falling the Tree - 9:22

  3. Limbo - 9:17

  4. Johnny Got His Gun* - 6:41

  5. Hang Over* - 2:54

  6. Pastance* - 4:52

  7. The Nightwatch - 6:42

  8. Dead End - 13:53

  9. Wild Dogs - 7:17

  10. Growing Seeds - 10:25

  11. What Remains - 9:15

  12. Sanctus - 11:20

  13. Harlequins - 11:45

  14. Redeemer - 11:59

Broken Promesses - 4:53

Musiciens / MUSICIANS :

 

Alain Proulx: Bass guitars, keyboards, drums and percussions, lead and back vocals

 

Serge Doucet: Guitars

 

C. Lucas Proulx: Lead and back vocals.

bottom of page