top of page

CHRONIQUE / REVIEW

audio'm

audio'm

Releases information

Release date: August 18, 2016

Format: Digital, CD

Label: Auto-production / Self-Released

From: France

9,5

Richard Hawey - March 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Il arrive quelquefois que je trouve dans ma boite aux lettres une enveloppe contenant un CD et de n’avoir aucune idée de ce qu’elle contient. C’est ce qui est arrivé avec l’album d’AUDIO’M. En lisant le document qu’il l’accompagnait, j’apprends que c’est un groupe français composé de neuf musiciens, et qu’à l’origine les compositions ont été écrite pour le piano et la viole de gambe. À ce duo s’est ajouté d’autres musiciens, donc voici AUDIO’M aujourd’hui : Marco FABBRI (batterie), Michel CAVUELA et Mathieu HAVART (claviers), Simon SEGURA (basse, guitars), Gary HAGUENAUER (lead guitar), Dominique OLMO (guitare rythmique), Emma BOUDEAU (viole de gambe), Lyse MATHIEU (flûte), Emmanuelle OLMO-CAVUELA (voix) et Christophe FERNANDEZ (guitare & voix). L’arrivée de ces nouveaux musiciens a naturellement enrichie les compositions, chacun y apportant sa touche personnelle pour un résultat très impressionnant. L’album est paru en août 2016 et c’est seulement aujourd’hui que l’on en parle, mais il n’est jamais trop tard pour bien faire.

La musique d’AUDIO’M est dans la veine du rock progressif tel qu’on le connait et que l’on aime, elle contient des influences jazz, classiques et naturellement du rock progressif des seventies. Disons tout de suite que ce premier album m’a envouté totalement et cela dès la fin du premier titre. « Stolen Love Bite » m’a simplement jeté à terre, l’introduction est délicate et sombre, le chant, surtout féminin, est pour ceux que cela intéresse proche de Jon Anderson. Musicalement les protagonistes nous réchauffent à feu doux pendant les cinq premières minutes jusqu’à l’éclatement. La portion instrumentale est géniale, bien dosée, la batterie est parfaitement jouée, ajouté à cela l’atmosphère crée par les claviers et la viole de gambe. Les incursions de la guitare et l’excellent jeu de la basse ne sont pas à dédaigner non plus. Les instants plus calmes succèdent aux envolées pour un résultat sublime. Vient ensuite « Mourning Dove » très différents de la pièce précédente, son entré en matière est original avec ses harmonies riches et une complexité rythmique surprenantes. Le chant d’Emmanuelle est parfaitement adapté à la musique, sa voix est simplement magique et pas seulement sur les deux premières chansons mais sur tout l’album. Cela continue sur « Human Race », le titre le plus court de l’album. Ce qui retient mon attention c’est la continuité, un lien invisible qui donne à l’auditeur le sentiment d’attirance et de cohérence émergeant de chacune des chansons individuellement mais aussi sur l’ensemble. « Dead Quiet » et « Run Away » sont dans la même veine, bien foutu comme dirait l’autre. Les transitions chant et portions instrumentales sont bien calibrées, encore là l’auditeur que je suis est resté bien accroché. La finale « Friend-Less- R » avec son intro à l’orgue jumelé à une courte narration nous force à vouloir connaitre la suite, qui ne déçoit pas une seconde.

AUDIO’M sera pour tout amateur de musique progressive un l’album qui comblera tous vos désirs musicaux. Il vous faut noter cet album à votre carnet d’achat, c’est la découverte de l’année. Et maintenant allez déguster des extraits sur leur Bandcamp, vous m’en donnerez des nouvelles.

 

PISTES / TRACKS

 

  1. Stolen Love Bite (14:46)

  2. Mourning Dove (13:24)

  3. The Human Race (6:24)

  4. Dead Quiet (9:08)

  5. Run Away (9:01)

  6. Friend-Less-R (8:48)

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

Marco Fabbri (drum)

Michel Cayuela (Keys)

Mathieu Havart (Keys)

Simon Segura (bass, guitars)

Gary Haguenauer (lead guitar)

Dominique Olmo (rythmic guitar)

Emma Boudeau (viola da gamba)

Lyse Mathieu (flute)

Emmanuelle Olmo-Cayuela (vocals)

Christophe Fernandez (guitare & vocals).

bottom of page