top of page

CHRONIQUE / REVIEW

aPE SHIFTER

APE SHIFTER

Releases information

Release date: March 24, 2017

Format: Digital, CD

Label: Brainstorm Records

From: Germany / Allemagne

7,5

Richard Hawey - April 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

Lorsque j’ai reçu cet album et que j’ai vu la couverture du digipack, j’ai deviné que j’aurais droit quelque chose de spécial. Mais avant de vous parler de cet album éponyme attardons-nous sur les musiciens. APE SHIFTER est le projet de Jeff AUG, guitariste de son état. Disons tout de suite que ce musicien s’est pas mal promené, il a fait partie de plusieurs groupes et projets très variés, dans les années 90 c’est dans le style grunge qu’il s’installe avec le groupe Sorry About Your Daughter avec qui il sort deux albums. Puis il s’engage avec dans le punk avec la formation Banana Peel Buzz. Il est accompagné de Florian WALTER à la basse et Kurty MÜNCH à la batterie. Jeff est originaire des États-Unis, plus précisément de Washington DC qu’il a quitté il y a près de dix-huit ans pour s’établir en Allemagne. Si nous regardons ses influences, on peut penser à Joe Satriani mais je crois que le style rentre dedans de Jeff est assez unique, ici on parle de pur Heavy Rock.

 

Donc vous avez certainement deviné qu’on est loin du progressif et dès l’ouverture avec la pièce « Uhluhtc » nous en avons la certitude car elle ne fait pas de cadeau, cru et percutant. C’est selon moi la plus marquante piste de l’album, surtout en raison des ruptures de rythmes qui sont très présentes. L’auditeur pourrait être étourdi par cette multitude de sonorité. Pour le reste de l’album, nous avons droit à des hauts et des bas, mais il demeure que cette évaluation est très personnelle et que selon ce que votre propre jugement le résultat pourrait varier. À noter quelques titres qui m’ont impressionné, mis à part la pièce d’ouverture, je vous mentionne « Revolution Summer » où l’on peut s’imaginer sur une longue route au volant d’une décapotable, « Desert Rock » et son intro vaguement country proche de ZZ Top. « Dopamatic » pur rock qui vous fera taper du pied. Il y a un mot qui me venait à l’esprit au fil des écoutes, c’est l’authenticité, c’est une musique totale, brut qui nous présenté sans artifice. Les musiciens se donnent à fond et ils remplissent nos oreilles sans ménagement. Un autre exemple de pureté rock avec « Racket Attack », écouté cette piste et dite-moi qu’elle ne vous fait aucun effet.

 

Cet album n’est pas parfait mais il nous démontre des qualités certaines, juste l’énergie que les musiciens nous transmettent vaut le temps d’écoute. C’est un album qu’il faut écouter et réécouter. Avec un printemps plutôt moche, cette dose de vitamine auditive sera la bienvenue.   

 

PISTES / TRACKS

 

1. Uhluhtc - 3:33,

2. Revolution Summer - 3:10,

3. Desert Rock - 3:27,

4. Dopamatic - 4:27,

5. Hot Rod - 2:34,

6. Verdammt - 3:54,

7. Dead Tuna Boogie - 2:58,

8. Ratchet Attack - 5:08,

9. Sakrotani - 3:13,

10. Brain-O-Mat - 3:47,

11. Superhero Helden - 2:30

Musiciens / MUSICIANS :

 

Florian Walter (Bass),

Jeff Aug (Guitars),

Kurty Münch (Drum)

bottom of page