top of page

CHRONIQUE / REVIEW

anubis

the second hand

Releases information

Release date: May 25, 2017

Format: CD, Digital

Label: Auto-Production / Self Released

From: Australie / Australia

9,5

Philippe André - March 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Direction les Antipodes et plus exactement l'AUSTRALIE pour ce quatrième album d'ANUBIS. Autant j'avais adoré "A Tower of Silence" en 2011 (et je ne fus pas le seul) , autant je n'avais jamais accroché à "Hitchhicking to Byzantium" en 2014. Les musiciens présents sur ce nouvel album sont les mêmes que sur le précédent auxquels nous ajouterons un bassiste de métier Anthony STEWART qui utilise aussi (comme beaucoup aujourd'hu, RUSH, SAGA...i) des pédales de moog bass.

 

Si vous aimez la voix très modulable de Robert James MOULDING, aucun souci vous allez être servi, tous les octaves y passent du plus bas au plus haut, du plus doux au plus violent comme sur le premier titre, l'éponyme "The Second Hand", une voix qui me fait irrésistiblement penser à quelqu'un de beaucoup plus connu et plus célèbre, j'ai nommé Chris MARTIN et il n'y a pas que la voix sur ce titre, la musique aussi y est pour beaucoup, alors nous pouvons nous poser la question, ANUBIS fait-il du pop rock ou COLDPLAY fait-il du progressif ?

La différence et nous allons la découvrir au fil de l'œuvre c'est que "The Second Hand" est un concept album, divisé en neuf parties, chose que le quatuor britannique susnommé n'a pas encore délivré et qui dit concept dit morceaux enchainés, la plupart le sont par des voix d'enfants ou des narrations doucereuses ou plus affirmées de personnes d'un âge plus avancé, l'histoire est celle d'un homme ayant subi une lésion cérébrale sévère et qui se retrouve emprisonné dans son propre corps. Quand vous écouterez "While Rome Burns" vous comprendrez pourquoi j'ai parlé de violence auparavant, la pièce en elle-même est superbe mais surtout pas reposante, c'est du progressif avant-gardiste, où les bruitages ont autant d'importance que la mélodie propre, une mélodie qui est loin d'être évidente dans ce titre particulier.

 

"Blackout" n'en est pas un car lyriquement c'est le morceau le plus facile à écouter, du ANUBIS classique en quelque sorte avec des guitares en fusion (Douglas SKENE et Dean BENNISON) qui illuminent la totalité du titre sur des nappes de mellotron à foison (David EATON). Un mellotron qui continue son somptueux travail dans la pièce suivante, le long, très long "Pages of Stone" qui avoisine les dix-sept minutes, là nous abandonnons les rivages popisants du début de l'album et nous versons dans un progressif grand teint, orgiaque, brillant, rutilant, sans faiblesse, du grand art musical d'une flamboyance exacerbée, sans faille où les claviers et les guitares à l'unisson nous transportent et nous font rêver, un rêve éveillé.....Bravo messieurs les Wallabies pour cette offrande. L'album se clôt par la troisième partie de "These Changing Seasons" la plus longue et la plus élaborée, très calme avec beaucoup d'orgue (toujours David EATON bien sûr), une mélodie lancinante traversée par une six cordes éclatante et la voix toute en retenue de Robert James MOULDING, au summum de son art vocal sur cette ultime pièce avec un bémol, une fin un peu abrupte….

 

Au final un excellent disque, un seul titre me déplait, le quatrième, mais six minutes sur soixante-huit, c'est bien peu de choses, un candidat affirmé pour le podium 2017.

 

PISTES / TRACKS

 

1. The Second Hand (6:14)

2. Fool's Gold (6:33)

3. These Changing Seasons I (4:19)

4. The Making of Me (6:16)

5. While Rome Burns (9:39)

6. Blackout (7:44)

7. These Changing Seasons II (3:59)

8. Pages of Stone (16:44)

9. These Changing Seasons III (7:21)

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Robert James Moulding / Vocals, Guitars, Percussion

- David Eaton / Organs, Mellotron, Piano, Synthesisers, Guitar, Vocals

- Douglas Skene / Electric & Acoustic Guitars, Electric Sitar, Vocals

- Dean Bennison / Electric & Acoustic Guitars, Slide Guitar, Vocals

- Anthony Stewart / Electric & Acoustic Bass, Moog Bass Pedals, Vocals

- Steven Eaton / Drums, Percussion, Glockenspiel, Vocals

With:

- Tom Winters, Lochie Winters, Reece Denton / Additional Vocals (9)

- Brian Dade, Marcus Mulu, Cliff Pearson, Patricia Eaton, Andrew Eaton, Jessica Skene, Andrew Craig, Sasha Ioshpe, Chris Tracey / Additional Speaking Voices

bottom of page