top of page

CHRONIQUE / REVIEW

amartia

the beast within

Releases information

Release date: October 21, 2017

Format: Digital, CD

Label: Auto-Production / Self Released

From: France

8,4

Stephane Couture - November 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Pour débuter cette chronique, réglons le cas de la pochette du nouvel album d’AMARTIA qui a pour titre « The Beast Within » Ne vous laissez pas distraire par cette illustration inquiétante aux airs menaçants car tel un livre, il ne faut pas juger son contenu via sa couverture. Nous y reviendrons. AMARTIA nous provient du nord de la France. Ils sont actifs depuis 2002 et « The Beast Within » est leur cinquième parution. Le noyau du groupe tourne autour des « vétérans » Vincent VERCAIGNE aux guitares et Cyril CARRETTE aux claviers. La formation est complétée par Sébastien DESCARPENTRIES à la basse et Quentin DAUMAL à la batterie. Le chant est assuré pour une nouvelle venue, Amandine DUWOOZ qui est la troisième à occuper ce poste au sein d’AMARTIA. Le groupe œuvre dans la sphère métal atmosphérique à forte tendance progressive. On peut citer THE GATHERING, STREAM OF PASSION, EPICA ou encore ANATHEMA comme influence mais ne vous y méprenez pas, AMARTIA ont leur style bien à eux, affranchi de leurs influences.

Ce nouvel album est composé de neuf pièces dont plusieurs sont sous-divisées comme sur la suite « Temper » déclinée en quatre parties ou « Bide Your Time » qui compte deux parties. L’album démarre en force avec « The Beast Within » Une compo bien rock avec une touche électro. La voix d’Amandine introduit un passage plus calme. Je reconnais à cette pièce un côté STREAM OF PASSION. Après quatre minutes, une accalmie soulignée par des claviers planants nous transporte à un riff rock, presque métal, bien soutenu par la section rythmique. Voici une belle entrée en matière. La seconde pièce est la suite « Temper » d’une durée de plus de 15 minutes. Beaucoup de belles choses tout au long des quatre parties. À savoir de la guitare acoustique et du piano. Des riffs rock bien juteux et variés. Celui en introduction de « Temper Tantrum » me rappelle le groupe SCORPIONS. Se retrouve aussi des touches plus électro et même une partie métal tout à fait inattendue avec double pédales à la batterie et rythmique saccadée au milieu de « Hiatus » le tout suivi d’un solo de synthé à la sauce Prog. J’aime ! Vient ensuite la mélodique « Fortunée »  La douce voix d’Amandine se laisse bercer par la belle mélodie au piano, les autres instruments s’ajoutent pour entonner le refrain. Excellente pièce tout en rêve et en feeling. La première partie de « Bide of Time » s’écoule doucement sur un tempo moyen et une ambiance un brin nostalgique façon THE GATHERING. La deuxième partie est portée par un riff de guitare appuyé et énergique qui est présent tout au long de la composition. L’album se termine en beauté par « Sudden Death » Comme sur « Fortunée » le piano nous chante une ritournelle supporté par la voix d’Amanadine. La mélodie au piano me fait penser à AIR, excellent groupe électro à l’origine de la « french touch » Un violon discret vient appuyer le côté rêveur de la pièce. À mi-chemin un riff puissant à la THE GATHERING nous porte jusqu’au long solo de guitare. L’album se termine sur un battement de cœur ralentissant et... Fin !

« The Beast Within » est un album agréable à écouter, sur lequel il fait bon revenir et qui maintient notre attention de A à Z. On se surprend à reconnaitre les chansons après quelques écoutes, car chacune contient au moins un « hook », un gage de qualité. Si l’album précédent était celui de la maturité et bien « The Beast Within » est celui de la confirmation. Souhaitons que le prochain album soit celui de la consécration.

 

PISTES / TRACKS

 

1. The Beast Within (8 :41)
2. Temper I  - Still Water (1 :18)
3. Temper II – Temper Tantrum (5 :04)
4. Temper III - Hiatus (6 :24)
5. Temper IV – Tantrum Gone (4 :07)
6. Fortunée (6 :04)
7. Bide Your Time Part 1 (3 :41)
8. Bide Your Time Part 2 (3 :38)
9. Sudden Death (8 :32)

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

Amandine Duwooz - Chant
Vincent Vercaigne - Guitare/choeurs
Cyril Carrette - Claviers
Sébastien Descarpentries - Basse
Quentin Daumal - Batterie

bottom of page