top of page

CHRONIQUE / REVIEW

accordo dei contrari

violato intatto

Releases information

Release date: May 5, 2017

Format: Digital, CD

Label: Auto Production / Self-Released

From: Italie / Italy

8,5

Richard Hawey - August 2017

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Les italiens d’ACCORDO DEI CONTRARI nous présentent avec « Violato Intatto » leur quatrième album. Cette formation a toujours suscité chez moi une grande curiosité et un attrait particulier. Formé en 2001, le groupe de Bologne nous a surpris avec son premier album « Kinesis » paru en 2007, le groupe nous offrait une musique instrumentale aux tendances jazz fusion. Le quintette est devenu avec ce dernier album un quartet, le bassiste Daniele PICCININI a quitté et les membres restants ont décidé de ne pas le remplacer. Présentement ACCORDO Dei CONTRARI (AdC) est composé de Giovanni PARMEGGIANI (orgue électrique, Fender Rhodes, Minimoog, ARP Odyssey), Stefano RADAELLI (saxophone alto et baryton, cithare archeté), Marco Marzo MARACAS (guitare électrique et acoustique) et Cristian FRANCHI (batterie). Ajoutons aussi la présence de trois invités talentueux sur quelques titres comme Alessendra BONETTI (Deux ex Machina) au violon, Gabriele Di GIULIO au sax ténor et Patrizia URBANI au chant. Le son du groupe a aussi changé quelque peu, il est passé d'une fusion progressive jazz dans le moule de Mahavishnu Orcherstra, à un son plus axé sur l'orgue et le saxophone ce qui fait référence à Van Der Graaf Generator mais en conservant leur identité.

 

« Violeto Intatto » est en réalité un double album qui est sorti sur un Cd, il est divisé en deux parties par la pièce « Mariaenkirche » qui nous offre des sonorités ambiantes. L'album a, dans sa première section un son plus éclectique, tandis que la seconde présente des prestations individuelles bien musclées. AdC a d’énorme possibilité instrumentale à travers une gamme de rock progressif aventureux avec des arrangements jazzy.

La première section met en évidence l'interaction instrumentale du groupe à la perfection. « Folia Saxifraga » s'ouvre avec un intense uppercut progressif, le jeu d’orgue est fabuleux et l’ajout du sax de Gabriele di GIULIO lui donne une profondeur supplémentaire. AdC fait en quatre minutes et demie, ce que certains autres groupes font en quatorze et demi. Ils ont un sens mélodique inhérent mélangé à des arrangements puissants et un jeu strident. Sur « Monodia » que j’ai adoré, c’est le sax alto de RADAELLI et les interactions d'orgue qui mènent, tout cela avant que la guitare s'amène. Ils élargissent leur éventail sur « Blue-S », puis ils touchent à l’électronica et ses guitares déformées sur « Shamash ». Cette pièce nous présente aussi un excellent jeu au violon d’Alessandro BONETTI de Deus Ex-Machina. Cette première partie se termine par la très belle chanson « E Verde è l'Ignoto su cui Corri » interprétée de belle façon par Patrizia URBANI.

Comme je le mentionnais plus tôt, la première partie se termine avec « Mariaenkirche » qui fait la transition car nous assistons à un changement d’orientation de la part des musiciens. Ceux-ci nous offrent des prestations disons plus musclées où chacun y va de sa performance comme sur « Di Eccezione in Variante » très intense proche d’un prog métal tout ça grâce à la performance de MARACAS sur sa guitare. Écoutez aussi « Usil » qui met en évidence le saxophone bien appuyé par l’orgue et la batterie. La plus longue piste est « Eros vs Anteros », où le quatuor est rejoint par Gabriele di GIULIO sur cette pièce aux multiples facettes. Il y a sur ce morceau une exceptionnelle performance de Giovanni PARMEGGIAN à l’orgue qu’il faut écouter. L’album se clos avec la pièce titre dans une ambiance raffinée et un excellent travail des synthés.

ACCORDO Dei CONTRARI nous offre une collection de mélodies qui mettent en vedette une gamme impressionnante de teintes musicales. Si l’utilisation de l’improvisation est remarquée, elle ne fait qu’ajouter à un ensemble bien structuré sans gras inutile. Bravo !

 

PISTES / TRACKS

 

  1. Folia Saxifraga (4:26)

  2. Monodia (6:37)

  3. Blue-S (5:43)

  4. Shamash (8:06)I

  5. Idios Cosmos (6:20)

  6. E Verde è l'Ignoto su cui Corri (7:14)

  7. Marienkirche (3:39)

  8. Di Eccezione in Variante (7:22)

  9. Usil (6:38)

  10. Eros vs Anteros (10:01)

  11. Il Violato Intatto (7:08)

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Giovanni Parmeggiani / electric organ, Fender Rhodes, Minimoog, Arp Odissey
- Stefano Radaelli / alto and baritone sax, bowed zither
- Marco Marzo Maracas / electric and acoustic guitar
- Cristian Franchi / drums
With:
- Alessandro Bonetti (Deus, ex-Machina) / violin (4)
- Gabriele di Giulio / tenor sax (1,10)
- Patrizia Urbani / vocals (6)

bottom of page