top of page

CHRONIQUE / REVIEW

starlight brigade

destination eternity

Releases information

Release date: April 1, 2016

Format: Digital, CD

Label: Auto production / Self Released

From: Suede / Sweden

8,1

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Starlight Brigade nous revient avec un troisième album, celui-ci s’orientant dans une direction plus accessible. Se voulant un peu le Alan Parsons suédois, Anders Nilsson, qui est le moteur du projet, sait lui aussi s’entourer de musiciens compétents et il utilise très bien trois chanteurs très différents selon l’effet qu'il cherche à obtenir. Les amateurs de prog plus complexe n’y trouveront pas leur compte mais, sur son site internet, Nilsson nous promet que la prochaine mouture de sa formation offrira des pièces plus typiquement progressives. Cependant, si vous aimez le rock mélodique, voire sentimental, et une belle exécution, vous noterez que l’album est riche, d’une humeur agréable et solidement conçu.

Les 16 pièces sont courtes et homogènes, sans être répétitives. Les introductions sont très belles, planantes à souhait mais laissent - trop rapidement à mon goût - place à des ballades relativement classiques. Le premier morceau, ‘Across The Milky Way’, offre des inclinaisons typiquement metal ce qui s’agence parfaitement avec la voix de Sundell. On y retrouve aussi de belles orchestrations. ‘Take It or Leave It’ entre dans le moule classique Alan Parsons et sied bien à la belle voix de Hjalmarsson. C'est ensuite au tour de Micael Lilja d’animer ‘A Toss Of The Dice’ avec un bel effort de style soul. Malheureusement, on décernera un léger accent scandinave dans son cas.  On revient avec Sundell pour une ballade bien réussie, ‘She Can Be Forgiven’. Les autres pièces notables sont ‘The Shadows of Doubt’, ’Painful’ et la plus musclée ‘The Final Sign’, qui nous offre quelques tonalités originales et un solo de guitare intéressant sur un fond de batterie bien sentie.

Alors que Nillson nous impressionne avec sa maîtrise de la composition dans plusieurs styles, on pourrait lui reprocher un peu de ne pas développer suffisamment ses idées car, mises à part la première et la sixième pièce, la durée des morceaux oscille souvent entre 3 et 4 minutes, ce qui nous laisse sur notre faim. Les musiciens qui entourent le leader sont justes et à propos, mais on aimerait qu’ils puissent s’exprimer plus librement, les parties faisant place à la virtuosité se faisant rares. Les introductions de claviers et les atmosphères synthés sont belles, mais courtes. Je dois aussi avouer que certaines pièces m’ont moins emballé. 

En somme, je vous recommande de goûter avant de vous commettre. Je prévois que certains seront ravis par le côté mélodique et la qualité générale de cet album bien produit et très plaisant à l’écoute, alors que d’autres plus puristes diront que ce n’est pas vraiment du progressif. Sauf que ces derniers n’avoueront pas qu’ils écoutent encore en cachette les bons vieux albums du ‘Alan Parsons Project’!

 

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Musiciens / MUSICIANS :

 

Anders Nilsson - guitars, keyboards

Anders Landin - guitars

Jerry Grimaldi - bass

Håkan Sandberg and Gregg Thomas - drums

Peter Sundell – lead vocals (1,4,6,8,10,13,14)

Peter Hjalmarsson – lead vocals (2,5,9,12,15), saxophone

Micael Lilja – lead vocals (3,7,11)

Lene Johansson and Karin Hallström - backing vocals

PISTES / TRACKS

 

1 Across The Milky Way (6:07)

2 Take It Or Leave It (4:08)

3 A Toss Of The Dice (3:34)

4 She Can Be Forgiven (4:09)

5 The End Of All Innocence (3:47)

6 The Shadows Of Doubt (5:48)

7 Who Will You Turn To (3:27)

8 The Sign Of Life Keeps On Calling (4:00)

9 Painful (4:33)

10 Eternity (3:46)

11 Silent Words (3:35)

12 Fading Star V2.0 (4:42)

13 The Final Sign (4:30)

14 Endlessly & Forever (3:49)

15 Since I Put My Trust In You (2:28)

 

Denis Boisvert - Novermber 2016

bottom of page