top of page

CHRONIQUE / REVIEW

PROFUNA OCEAN 

IN VACUUM

Releases information

Release date: January 8, 2016

Format: CD, Digital

Label: FREIA MUSIC

From: NETHERLAND

Richard Hawey - fevrier 2016

8,8

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

PROFUNA OCEAN est un jeune quatuor de rock progressif alternatif fondé en 2008, qui nous vient des Pays-Bas. En 2009, le groupe sort son premier album « Watching to Closing Sky ». L’accueil qui lui est réservé est très bon, surtout que ce premier album est assez court. À cette époque nous pouvions notés des influences de Porcupine Tree et de Pineapple Thief.  Plus tard le groupe s’isole afin de travailler sur le deuxième album, ce qu’ils veulent avec ce nouvel album c’est de mieux définir leur son, s’éloigner un peu des influences relevées sur « Watching the Closing Sky ». La période d’écriture et d'enregistrement de l'album « In Vacuum » a été très soutenue et le résultat est assez évident, « In Vacuum » est intense et inspiré. Nous retrouvons toujours la présence d’influences nommées plus tôt, mais en moins évident. Le groupe offre un style de musique où les mélodies toujours présentes sont vives, toujours supportées par une musique puissante.

 

Dès le début « In Vacuum » captivera vos oreilles avec des compositions de qualité, bien tournées, une interprétation intense et techniquement sans reproche, et une production optimale. Tout cela est réalisé dans un style accessible, à la fois mélodique et efficace. La complicité entre les guitares et les claviers fonctionne à merveille, quelquefois les sonorités sont légères et délicates, à d’autres moments elles sont plus agressives. Les guitares apparaissent en règle générale à l’avant-plan, menant les réguliers changements de rythme avec autorité. Profitant de leur large palette de sonorités disponibles, les claviers apportent la dimension, l’envergure, les couleurs et les climats. Les interventions en solo sont limitées au strict nécessaire. Le duo basse et batterie ne se satisfait pas d’un rôle de figurant, il consolide sans défaillance le travail des deux autres. A l’inverse, le chant demeure toujours posé, quasi léger, loin de l’emballement général. J’ai noté quelques exemples qui, je crois, vous inciteront à aller chercher plus d’information. Dès la première chanson « Thousand Yard Stare » vous savez ce qui vous attends, l’introduction et les refrains sont appuyés par une guitare tranchante avec de temps à autre des passages bien définis de mellotron, toujours appréciés, j’aime beaucoup. « Hanging in the Balance » est le plus long titre de « In Vacuum », le tout débute sur les chapeaux de roues grâce à la batterie et à la basse qui appuie la guitare, malgré le rythme rapide le chant apaise un peu le tout. Les sonorités de claviers surtout au moment du refrain est délectable. Vers la troisième minute tout se calme avec les sons de violons exécutés par les claviers mais ça ne dure pas longtemps, j’adore cette pièce avec ces multiples changements. En résumé « Hanging in the Balance » est intense, super bien exécuté avec un chant bien dosé.

 

« Losing Ground » semble plus conventionnelle dans ses premières notes mais c’est une illusion, lorsqu’elle se développe nous sommes transportés ailleurs. « Beautiful Sunrise » offre à vos oreilles une intro remplie au ras bord de guitare et de mellotron avec la section rythmique qui se laisse aller. Soyez sans inquiétude ça se calme. C’est une autre chanson qui fera votre bonheur sans hésitation, le développement musical est surprenant et original, encore une fois c’est un titre intense. La pièce titre « In Vacuum » est un court instrumentale dominé par les claviers, il sert d’introduction à la chanson qui ferme l’album « Clean Slate ». Cette pièce suit le schéma déjà tracé depuis le début, pas de perte d’énergie inutile.

 

Que dire sinon que l’année 2016 promet énormément, « In Vacuum » est le premier album sorti cette année que j’ai écouté. Ici je vais reprendre une phrase que j’ai écrite plus haut : Le groupe offre un style de musique où les mélodies, toujours présentes, sont vives, supportées par une musique puissante. Voilà ce qui résume bien la nouvelle production de PROFUNA OCEAN. Recommandé ! 

Musiciens / MUSICIANS :

 

Raoul Potters / Chant, Guitares

Rene Visser / Claviers. Synthétiseurs
Arjan Visser / Basse
Fred den Hartog / Batterie

PISTES / TRACKS

 

1. Thousand Yard Stare (7’29)

2. Awakening (4’54)

3. Hanging in the Balance (13’30)

4. Losing Ground (8’00)

5. Ghost (5’09)

6. Beautiful Sunrise (10’37)

7. In Vacuum (1’11)

8. Clean Slate (11’42)

 

bottom of page