top of page

CHRONIQUE / REVIEW

panther & c.

l'epoca di un altro...

Releases information

Release date: August 12, 2015

Format: Digital, CD

Label: Black Widow Records

From: Italie / Italy

8,9

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Contrairement à de nombreux groupes de progressif qui ont commencé en faisant des reprises d’autres groupes, PANTHER & C, formé à Gênes en 2003, a débuté ses activités en travaillant sur leur propre matériel. Il y a très peu d’information sur le groupe à l’exception de leur page Facebook ou de quelques extraits sur Youtube. PANTHER & C est formé d’Alessandro La CORTE (claviers), Riccardo MAZZARINI (guitares), Roberto SANNA (batterie et percussions), Giorgio BOLETO (basse) et Mauro SERPE (chant et flûte). Ce qui nous amène à parler de leur merveilleux premier album « L’Epoca di un Altro » paru en août 2015 et distribué par Black Widow. PANTHER & C, comme d'autres groupes italiens récents, emprunte quelques éléments symphoniques à des groupes anglais comme Genesis mais ça s’arrête là. L’essentiel c’est eux qui le font, en découvrant cet album lors de la première écoute j’ai tout de suite pensé à différents groupes classiques du progressif italien comme Il Cerchio D’Oro, P.F.M. ou C.A.P. Je n’ai pas besoin de préciser qu’il m’a totalement conquis.

« L'Epoca di un Altro », que l’on peut traduire littéralement par « L’Époque d’un Autre » est une courte collection d'œuvres sans thème particulier, l’album se présente comme suit : deux longues chansons, une au début et l’autre qui ferme l’album, entre les deux, trois courtes pièces. « Conto Alla Rovescia » ouvre ce petit bijou avec ses onze minutes de pur plaisir auditif. Après une légère ouverture à la Jethro Tull, la piste a tous les ingrédients pour faire un morceau de prog parfait : beaucoup de pauses, des mélodies fortes, de belles incursions de synthétiseur, de superbes interactions entre la guitare et les claviers, avec comme facteur distinctif la flûte, le tout est complété par le chant chaleureux de Mauro SERPE. Les trois pistes suivantes sont des ballades qui mettent en évidence les claviers et le chant doux et mélodique de SERPE. « Mariam » se divise en deux parties, elles sont savoureuses avec de brefs moments proches d’une berceuse, la guitare sonne comme des carillons avant l’arrivée des claviers qui changent légèrement le rythme avec les incursions de Moog, ses nappes de mellotron et le solo de guitare. « Dik » est plutôt mélancolique, à noter le travail exceptionnel de la guitare en introduction mais aussi tout au long de cette pièce. Ce très court album se termine avec « La Leggenda di Arenberg » qui commence à nouveau à la guitare douce et de la flûte, avant que la basse prenne le dessus et nous transporte à travers une chanson pleine de pauses, changements de rythme, de légères influences jazzy et funky. Nous assistons aussi à des mutations mélodiques de la guitare, des claviers et de la flûte qui nous offrent de beaux solos.

La conclusion est assez simple, c’est un album magnifique. Le seul reproche se situe sur la durée, trente-sept minutes c’est court. Mais c’est un détail mineur lorsque vous savourez « L’epoca di un Altro ». Il est vrai que l’on n’a pas nécessairement besoin de plus pour satisfaire notre besoin de belle musique, mais j’y vais tout de même avec une suggestion, une quinzaine de minutes de plus aurait été très apprécié. Avis aux amateurs de prog italien, ne manqué pas cette merveille.

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Alessandro La Corte / keyboards
- Riccardo Mazzarini / guitars
- Giorgio Boleto / bass
- Mauro Serpe / vocals, flute
- Roberto Sanna / drums

PISTES / TRACKS

 

1. Conto Alla Rovescia (11:13)
2. Mariam... (4:53)
3. ...Il Volo Di Mariam (2:31)
4. Dik (6:00)
5. La Leggenda Di Arenberg (12:48)

 

Richard Hawey - September 2016

bottom of page