top of page

CHRONIQUE / REVIEW

nth ascension

in fine initium

Releases information

Release date: October 14, 2016

Format: Digital, CD

Label: Melodic Revolution Records

From: Royaume Uni / UK

9,0

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Voici un groupe qui mérite décidément à être mieux connu. Comme un bon vin ils arrivent à maturité avec ce troisième opus clairement dans la foulée du précédent paru en 2014: ‘Ascension of the Kings’, d’ailleurs on remarquera que les pièces 5,6 et 7 sont la continuation du cycle Clanaan.  J’avoue que je ne connaissais pas du tout. Dès les premiers accords on est agréablement pris par la mélodie, le lyrisme et la justesse du jeu. Dans un style très opéra rock fantastique on a droit à des pièces épiques bien développées, longues et variées.  La symbolique est présente et le pamphlet qui accompagne ce CD bien présenté inclut un texte sur la légende inventée de Clanaan.

Ce qui frappe d’emblée c'est la voix particulière de SPUD, une voix chaude et puissante, très modulée.  Il est bien à l’aise dans ce rôle et son style va à merveille avec ce type de prog.  L’autre chose qu’on remarque vite c’est la capacité du groupe de passer des riffs solides aux passages délicats et complexes. Je trouve le dosage des claviers et intermèdes parfaitement balancé. Les moments synthé sont souvent sublimes, imaginatifs et exécutés avec maîtrise.  Troisième constat les morceaux demeurent accessible et superbement composés. Quatrièmement je vous prie d’écouter attentivement le jeu magnifique de Craig WALKER à la batterie dans un style inventif et très progressif qui me rappelle un peu le jeu expressif d’un jeune Carl Palmer.  Finalement la guitare est très rythmée, omniprésente et autant à l’aise dans les riffs, les chops et les soli délicieux.

Si on regarde les pièces plus en détail on ne perd pas beaucoup de temps à rentrer dans le vif du sujet avec ‘Kingdom Keys’ un bel opus de 15 minutes qui rappellera Pallas, Pendragon ou Rush dans sa construction et prestation. ‘Ends of Days’ est un peu plus bruyant et se veut un hymne guerrier. La voix de Taylor est plus dans le style Gabriel et la musique m’a évoqué des souvenirs de Citizen Kain dans son symphonisme. Le bassiste est intéressant et on retrouve un beau moment vers 4:30 ou le leitmotiv est repris délicatement par des pizzicati synthétiques. Le morceau suivant est un peu rétro et détonne un peu avec le reste.  ‘So that was the Apocalypse’ est un rock endiablé très ‘seventies’ à la Deep Purple ou même Ten Years After. Vient ensuite la très belle composition  ‘The Cage’, dix-sept minutes de prog classique avec des va-et-vient rapides et lents, des moments mélancoliques et des moments rageurs.  Très bien réussi à mon humble avis. Suivront ensuite le cycle Clanaan qui vient comme un bonus. Une belle suite qui montre aussi l’évolution positive du groupe car si les trois premières parties sur l’album précédant montraient de belles promesses elles semblaient un peu gênées et retenues. Ce n’est plus le cas et les musiciens montrent leur talents de compositeurs ( tous participent à cet aspect comme dans le bon vieux temps).

En somme un album solide, mature, imposant et si ‘in Fine Initium’ veut dire le début de la fin, j’ose plutôt espérer que c’est la fin du début et que Nth Ascension continuera sa montée parmi les groupes prog à suivre.  Fortement recommandé.

 

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Musiciens / MUSICIANS :

 

Alan ‘Spud’ Taylor: Vocals

Darrel Treece-Birch: Keyboards

Craig Walker: Drums

Gavin Walker: Bass    

Martin Walker: Guitars

PISTES / TRACKS

 

1. Kingdom Keys (15:18)

2. End of Days (11:23)

3. So, that was the Apocalypse (4:42)

4. The Cage (17:06)

5. In Search of the Rider (Clanaan pt IV) (7:47)

6. Forever (Clanaan pt V) (7:46)

7. When the Rain Falls (Clanaan pt VI) (3:50)

 

Denis Boisvert - Novermber 2016

bottom of page