top of page

CHRONIQUE / REVIEW

Marco ragni

land of blue echoes

Releases information

Release date: March 21, 2016

Format: Digital, CD

Label: Music Revolution Records

From: Italy

8,0

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Marco RAGNI continue de creuser le filon prog psychédélique avec succès. Son avant-dernier opus, « Mother from the Sun » avait annoncé un peu la suite. Multi-instrumentaliste et compositeur le Oldfied italien récidive avec « Land of the Blue Echoes ». Un album un peu concept mais très influencé par Pink Floyd, au point d’y faire chanter une des vocalistes des tournées Pink Floyd; Durga McBROOM. Avec un peu de nostalgie on réentend les vocalises semblables à l’iconique ‘Dark Side of the Moon’.

L’album ouvre avec un clip sonore de la NASA et nous voilà parti. « Horizons » avec ses 15 minutes s’ouvre sur quelques notes de flûte et nous transporte plus loin. La pièce éponyme « Land of the Blue Echoes » est courte et détonne un peu, un peu de guitare classique, un air des années vingt qui se rachète avec une guitare gémissante. « Money Doesn’t Think » est intriguant, un lien certain avec le « Money » de DSoM,l . La guitare est franchement Gilmourienne, le rythme du piano électrique est entraînant. Bien réussi. RAGNI revient à ses racines et nous offre un bel canto d’amore tout simple et acoustique. « Deep Night » est tout en douceur. « Beltane » est aérienne avec un soupçon de synthé et une belle voix.

 

La pièce de résistance est sans aucun doute le bellissimo « Nucleus ». Intro Gilmourienne, Durga McBROOM se met à faire des vocalises d’emblée. Une longue pièce de près de 23 minutes (tout une côté de vinyle !). Une belle mélodie. Des progressions sublimes. Le morceau qu’il faut entendre. On ferme la marche avec « Queen of the Blue Fires », une ballade rock classique fin soixante avec un bel orgue au milieu.


Dans l’ensemble un album qui est plus riche et qui bénéficie beaucoup de l’apport des autres musiciens. Une atmosphère sereine et planante. Une écoute accessible et un détour qui en vaut la peine. Meilleur selon moi que « Mother from the Sun ». Du prog solide et honnête.

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

Marco Ragni: voix, guitars, basse, piano, claviers et bouzouki

Durga McBroom (Pink Floyd): voix

Peter Matuchniak: guitare

Jeff Mack (Scarlet Hollow): basse

Jacopo Ghirardini (Stalag 17): batterie

Fernando Perdomo: guitare sur ‘Money doesn't think’

Colin Tench (Corvus Stone): guitare sur ‘Between moon and earth’

Vance Gloster (Gekko Project): claviers et Hammond

PISTES / TRACKS

 

1. Between Moon and Earth (3:23)
2. Horizons (15:24)
3. Land of Blue Echoes (3:57)
4. Money Doesn't Think (5:42)
5. Canto D'Amore (4:34)
6. Deep Night (4:34)
7. Beltane (7:28)
8. Nucleus Parts 1-8 (22:46)
9. Queen of Blue Fires (6:40)

 

 

Denis Boisvert - May 2016

bottom of page