top of page

CHRONIQUE / REVIEW

lyrian

The Jester's Quest in the City of Glass

Releases information

Release date: April 01, 2016

Format: Digital, CD

Label: Medieval Records

From: UK

7,9

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Pour débuter un court rappel sur l’historique de LYRIAN s’avère nécessaire. LYRIAN a été formé en 2006 par trois personnages hauts en couleur, il s’agit de John BLAKE, aux guitares et au chant, Alison FELSTEAD à la basse et au chant, et Paul W. NASH aux claviers, guitares, instruments à vent, percussions et également au chant. En 2009, la formation a été rejointe par Edgar WILDE qui s’occupe de la batterie. Le groupe a à son actif jusqu’à maintenant trois albums studios et quelques singles, le premier album est paru en 2008 sous le nom « Nightingale Hall ». Le second, « The Tongues of Men and Angels », est un projet ambitieux qui s’étale sur deux Cd. Pour ce troisième album LYRIAN nous présente sous la forme d’un conte, une histoire un peu spécial. La plupart des compositions sont l’œuvre de John BLAKE et Paul W. NASH, à l’exception de quelques parties notées dans le livret. Côté influence, on pourra noter celle de Genesis mais aussi Red Jasper, surtout en raison de la guitare mais aussi du chant légèrement théâtral. « The Jester’s Quest in the City of Glass » est un album concept, les dix chansons qui composent l’album racontent l'histoire d'un déluré comique et son voyage à la recherche d'un prix mystérieux. Sur son chemin, il rencontre différents personnages tout aussi originaux les uns que les autres. Musicalement le tout est présenté dans une atmosphère médiévale, le côté acoustique étant favorisé sur l’ensemble des titres avec une présence dominante des claviers qui créent l’atmosphère.

 

« The Jester’s Quest in the City of Glass » débute par « A Million Stars », une ambiance feutrée introduit un narrateur qui revient sur chacune des chansons. Le chant est fragile, la musique, surtout les claviers sont enveloppants et nous place dans le contexte. « Ancient Spirals » et « Here Lies A Mermaid », sont dans la même veine, très cool, calme et intimiste qui nous porte à l’écoute avec le livret en main. Léger changement dans le rythme avec « The Fall Of The Cards » un des longs titres de l’album, cette fois le chant est plus théâtral et expressif avec ce roulement des « R », la guitare électrique fait contraste à l’ensemble quasi folklorique. « Flight From The Enchanter » est une des chansons qui me plait beaucoup, les claviers qui servaient à créer des ambiances prennent leur place sur cette chanson. L’atmosphère onirique, que l’on peut associée à l’ensemble de l’album, est plaisante. Avec « Mister Silver », nous continuons à suivre l’aventure de notre déluré qui rencontre le fameux Monsieur Silver qui lui souhaite la bienvenue au Happy World, s’en suit un dialogue entre les deux personnages, musicalement les claviers sont omniprésents. L’album se termine sur « The Ship of Jesters », où nous sommes bercés par les notes de claviers pendant que s’achève la quête de Jesters.

 

Si vous connaissez déjà LYRIAN vous ne serez pas surpris à l’écoute « The Jester’s Quest in the City of Glass ». L’histoire met en évidence plusieurs personnages, je vous suggère fortement d’avoir le livret en main pour suivre la quête de Jesters plus facilement. Si vous ne connaissez pas et que vous vous attendez à quelque chose de plus percutant dans le style de Red Jasper, vous serez peut-être déçu. Il y a des similitudes, c’est certain, toutefois l’instrumentation et le chant sont très différents, ces deux éléments nous transportent plus du côté d’une musique médiéval pure.

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

- John Blake / guitars, vocals, percussion
- Alison Felstead / bass, vocals, percussion
- Paul W. Nash / guitars, keyboards, woodwinds, programming, vocals
- Edgar Wilde / drums, percussion, vocals, programming

PISTES / TRACKS

 

1. A Million Stars (4:55)
2. Ancient Spirals (4:57)
3. The Scented Chamber (5:03)
4. Here Lies A Mermaid (6:34)
5. The Fall Of The Cards (10:13)
6. Flight From The Enchanter (9:39)
7. The Humours Of The Grave (7:56)
8. Mister Silver (10:16)
9. I Trespass In The Kingdom Of The

Black Doll (8:28)
10. The Ship Of Jesters (9:12)

 

Richard Hawey - May 2016

bottom of page