top of page

CHRONIQUE / REVIEW

lee abraham

the seasons turn

Releases information

Release date: April 25, 2016

Format: CD

Label: Festival Music

From: UK

9,1

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Normalement à la toute fin d’une chronique, je vous recommande ou non l’achat d’un album. Cette fois-ci, avant même de vous le présenter, prenez quelques minutes et allez écouter le « teaser » disponible sur youtube à cette adresse : https://www.youtube.com/watch?v=xUKLk96WAVA. De cette manière, vous comprendrez dès le début pourquoi ma chronique s’annonce aussi positive !

 

Lee ABRAHAM sonne un retour en force avec ce tout nouveau bijou intitulé « The Seasons Turn » qui vient tout juste de voir le jour le 25 avril dernier en format CD. Suite logique de l’album « Distant Days » sorti en 2014, l’ancien bassiste de la formation Galahad et producteur pour son propre studio « Dockside Studio » n’a absolument rien à envier à personne.  Fort de son 5e album solo, Lee ABRAHAM nous offre un album bâti pour connaître énormément de succès auprès des amateurs de musique progressive incluant les plus exigeants d’entre eux. Doté d’un talent d’écriture inné, il nous propose un album de 5 chansons variant de 5 minutes à plus de 24 minutes pour la chanson thème.

 

L’album débute avec cette chanson thème « The Seasons Turn », une balade mélodique qui saura vous plaire dès le début de celle-ci. Dotés d’une présentation au refrain accrocheur, des lyriques mélancoliques, un vocal parfaitement travaillé et exécuté, une guitare un peu à la Floyd par moment et une longueur parfaite pour une chanson que l’on ne veut pas voir la fin, c’est ce qui représente ce moment d’environ 24 minutes pour lequel, personne ne peut rester de glace. C’est le genre de musique qui donne le goût de l’écouter en boucle et pour laquelle, on ne s’enlace jamais.

 

La suite de l’album se déroule un peu sur le même modèle. Sans dire qu’il s’agit d’un album concept, chaque chanson représente une saison. L’instant ou vous passez d’une période à une autre se définit magistralement bien et la connexion se manifeste de manière fluide et intelligente. C’est une œuvre qui selon moi, mérite toute notre appréciation et attention. Il s’agit d’une production de très haute qualité dont rien ne semble avoir été négligé. Lee ABRAHAM sait s’entourer de musiciens de qualité. Non seulement les musiciens présents lors de l’enregistrement de « Distant Days » sont de retour, il ajoute à ce groupe les talentueux; Dec BURKE (Frost*), Marc ATKINSON (Riversea), Mark COLTON (Credo) et Martin OXFORD (IQ) pour ne nommer que ceux-ci.

 

En conclusion, si vous êtes de ceux qui aiment le Rock Progressif à la Néo Prog, sans prétention et arrogance, « The Seasons Turn » aura sa place bien en évidence dans votre collection. Laissez-vous bercer par le clavier, soulever par la guitare et la base et allumer par la qualité vocale, la batterie et l’ajout de la flute.  Non seulement vous demeurerez connectés à cette transition à travers les saisons, vous voudrez tenir ce magnifique album dans vos mains car la couverture de la pochette est l’une des plus belle sortie en 2016. Dans mon domaine d’occupation, lorsqu’on veut dire qu’un travail est bien fait, on dit « BZ ». Cela dit, pour cet album, j’offre mon plus sincère « BZ ».

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Lee Abraham / guitars, keyboards, backing vocals
- Christopher Harrison / guitars, backing vocals
- Alistair Begg / bass, Chapman stick
- Rob Arnold / piano, keyboards
- Gerald Mulligan (Credo) / drums

 

With:
- Dec Burke (Darwin's Radio, Frost*, Audioplastik) / vocals, guitars
- Marc Atkinson (Riversea, Nine Stones Close, Mandalaband) / vocals
- Mark Colton (Credo) / vocals
- Simon Godfrey (Tinyfish, Shineback) / vocals
- Martin Orford (Jadis, IQ) / flute
- Simon Nixon / guitars
- David Vear / saxophone
- Robin Armstrong (Cosmograf) / backing vocals

PISTES / TRACKS

 

1. The Seasons Turn (24:46)

2. Live For Today (6:52)

3. Harbour Lights (7:11)

4. Say Your Name Aloud (5:01)

5. The Unknown (16:10)

 

Fred Simoneau - May 2016

bottom of page