top of page

CHRONIQUE / REVIEW

katatonia

the fall of hearts

Releases information

Release date: May 20, 2016

Format: Digital, CD, Vinyl

Label: Peaceville Records

From: Sweden

8,3

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Plusieurs diront qu’une chronique de « Katatonia » n’a pas sa place ici sur profilprog et je dois dire que je suis en partie en accord. Non pas parce que le produit est mauvais mais parce qu’il n’est pas évident de catégoriser la musique de ce groupe suédois. Si l’on se fie à Progarchives qui, toujours aujourd’hui,  n’ont toujours pas cru pertinent d’inclure la discographie sur leur site Internet, nombreux sont ceux qui se prononcent en les catégorisant sous la bannière « Prog-Metal ». Certain les comparent à Anathema, d’autres les comparent à des groupes tels que « Seether » et « Stone Sour ». Je vais vous laisser juger par vous-même mais pour ma part, bien que je ne sois pas totalement persuadé, je crois que la ligne peut être mince entre le Prog-Métal et certains groupes Métal. L’ajout du clavier et certains autres éléments harmoniques me font dire que « Katatonia » à en partie sa place ici.

L’album débute avec « Takeover » qui selon moi, lance les festivités en force. Un peu  à la manière « Staind » qui met normalement l’emphase sur la voix et les jeux de guitares lourds et mélodiques, le refrain colle à la peau dès la première écoute. Je dirais qu’il s’agit d’une pièce qui pourrait s’incorporer à tous les albums qu’ont faits Katatonia et pour ma part, c’est celle que j’ai préféré. Suit la pièce « Serein » qui s’ouvre tout en voix et claviers et qui gagne du tempo rapidement pour donner une chanson toujours dans les mêmes barèmes que celle précédente. Rapidement l’album prend un tournant tout en ambiance avec les chansons « Old Hearts Fall » et « Decima ». Cette fois, le groupe opte pour un son particulièrement riche de claviers et encore ici, des refrains accrocheurs qui rapidement sauront vous plaire. La pièce suivante intitulée « Sanction », bien qu’elle débute un peu à la manière des deux précédentes, elle prend son envol  pour nous offrir un son plus riche et  lourd sans toutefois s’y restreindre.  Ensuite arrive « Residual » qui retourne directement sous le modèle ambiant déjà visité auparavant. C’est personnellement à ce moment que pour ma part, je commence à perdre le contact avec cet album. Non pas parce que la musique n’est pas de qualité mais je ne sens pas d’évolution au fil des dernières chansons. Veulent-ils exploiter une zone de confort sans sortir des chantiers battus ? Est-ce là la raison pourquoi plusieurs ne considère pas « Katatonia » comme étant un groupe PROGRESSIF ? Explorons la suite…

Petit regain de vie avec la pièce suivante « Serac » qui, cette fois, place la batterie en avant plan remplacé pendant quelques instants par un solo de guitare doux et mélodiques pour ensuite terminer sur un timbre davantage métal et chargé en sonorité. Excellente pièce qui selon moi démontre tout le talent et la polyvalence de ces extraordinaires musiciens. Alors qu’on s’attend à une autre pièce ambiante mettant l’emphase sur la voix de Jonas RENKSE, Katatonia nous surprends avec une autre excellent pièce « Last Song Before The Fade ». Elle se peint comme étant relativement plus Prog que les 7 premières chansons alors que les variances de tempos et mélodies se marient admirablement bien avec l’atmosphère diversifiée de cette pièce. Pour ce qui est du reste de l’album, sans vouloir couper les coins ronds, les 7 dernières chansons retournent sous un modèle plutôt linéaire sans grandes envolées ou variances en termes musicales à l’exception de la pièce « Pale Flag » qui, toute en douceur, met de côté la lourdeur de la batterie et s’expose en toute légèreté.

Je n’ai pas la prétention d’être un expert en la matière et il ne m’est impossible de prétendre que le produit n’est pas de qualité. « The Fall Of Hearts » est un très bon album et bien qu’il ne s’agit pas exactement d’un album typiquement « Progressif » j’ai beaucoup apprécié mes multiples écoutes et vous offrir une chronique plus détaillées que je suis habitué de faire. Ceci dans le but de vous aider à prendre une décision basée sur vos goûts respectifs. Je recommande ce dernier projet de Katatonia à tous ceux qui aimez le « métal » sans prétentions, une voix juste et puissante et un tempo variant entre le lourd et l’ambiant. Bonne écoute !

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

Jonas Renkse - Vocals
Anders Nyström - Guitar
Roger Öjersson - Guitar
Niklas Sandin - Bass
Daniel Moilanen - Drums

PISTES / TRACKS

 

  1. Takeover [07:09]

  2. Serein [04:46]

  3. Old Heart Falls [04:22]

  4. Decima [04:46]

  5. Sanction [05:07]

  6. Residual [06:54]

  7. Serac [07:25]

  8. Last Song Before The Fade [05:01]

  9. Shifts [04:54]

  10. The Night Subscriber [06:10]

  11. Pale Flag [04:23]

  12. Passer [06:25]

Bonus Tracks:


Vakaren [04:54] (CD/DVD & Deluxe Edition)
Sistere [04:11] (LP & Deluxe Edition)
Wide Awake In Quietus [04:59] (Digital

& Deluxe Edition)

 

Fred Simoneau - June 2016

bottom of page