top of page

CHRONIQUE / REVIEW

il paradiso degli orchi

il corponauta

Releases information

Release date: April 8, 2016

Format: Digital, CD

Label: AMS Records

From: Italie / Italy

8,5

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Produit par nul autre que Fabio ZUFFANTI, le deuxième album du «Paradis des Orques» se veut un mélange de styles: évidemment il y a la touche du Prog Vintage italien, mais il y a aussi un peu de World, un peu d’Électro, de Psychédélique, d’Électronica, de Pop, d’Indie, et même un peu de musique ethnique! J’avoue avoir eu un peu de difficulté à faire la chronique de cet album des italiens de Brescia : pas parce que ce n’est pas bon, au contraire, mais plus parce qu’il y a tellement d’influences variés qui ressortent, autant italiennes que britanniques, que j’ai eu de la misère à me concentrer sur la chronique! Cet album-concept est basé sur le livre «Il Corponauta» de l’auteur Flavio Emer qui est décédé l’an dernier.

«Il Mondo Dei Pensieri» démarre l’album en force avec un Rock entrainant : un riff de guitare basse et un rythme soutenu de la batterie comme fond, une guitare un peu agressive, de la flute et du synthétiseur qui complètent à merveille! Ça débute très bien! «Il Corponauta» vient ensuite, avec un style plus noir, presque Punk par bout et, en bonus, un solo de saxophone déjanté! Elle détonne du reste! «Silenzi», plus douce et «Italienne», pourrait jouer à la radio et ferait sûrement fureur! Guitare, flute et synthétiseur sont équilibré à souhait et nous charment. J’aime bien! «Pioggia» est typiquement du style italien et plus Pop que Prog mais reste très agréable à écouter. «Specchio» est rythmée et flamboyante en partant : on dirait un mélange d’ELP avec TRIUMVIRAT! Puis, vers 02:15 dans la pièce, on retombe à un Prog-Rock un peu Electro. Il y a un solo de guitare à la David GILMOUR suivi d’un léger solo de synthétiseur au milieu de la pièce. Les changements de rythme au refrain dans les deux dernières minutes sont aussi surprenant qu’efficace. Ma préférée! Le premier 02:33 de «Volare Via» est du bon Prog-Rock instrumental assez rythmé. Puis, ça diminue beaucoup de rythme et demeure dans le Pop léger. L’intro de 2:33 vaut à elle seule l’écoute de cette pièce. Bonne pièce. «La Stanza Dei Ricordi» débute dans la plus pure tradition du Prog Vintage: un peu Folklore, un peu Indie, un rythme inégale, des sons et instruments qui nous entrainent à des lieux de notre réalité. Bien fait! «Addio Al Corpo» est montée un peu comme un Opéra-Rock : plus parlée que chantée, avec un rythme accéléré et un son qui est un peu Rock Symphonique. Une autre bonne pièce. «Il Volo» débute avec un chant grégorien pendant ±25 secondes avant de s’élancer dans un Funk soutenu et rythmé et se terminer comme elle a débuté avec un chant grégorien pendant ± 15 secondes. J’aime bien! «Deserto» est une perle de Prog-Rock et se veut la pièce de résistance de l’album. C’est excellent! Du bonbon! «Il Gran Finale» termine l’album avec un bon Prog-Rock  italien : rythmé et intense.

 

Un groupe qui montre ses influences sans gêne mais qui adapte le tout à leur sauce. Si cet album est garant de leur avenir, ça va être un nom à retenir!

 

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Musiciens / MUSICIANS :

 

Sven JORGENSEN - Chant
Andrea CORTI - Guitares basse
Michele SAMBRICI – Cithare, chant
Andrea CALZONI – Flutes, saxophone
Stefano CORTI – Percussions

Marco DeGIACOMI – Batterie, chant

PISTES / TRACKS

 

1.Il mondo dei pensieri
2.Il corponauta
3.Silenzi
4.Specchio
5.Pioggia
6.Volare via
7.La Stanza dei Ricordi
8.Addio al corpo
9.Il volo
10.Deserto
Pt. 1 - Lento
Pt. 2 - Desertica
Pt. 3 - Petali di rose
11.Il gran finale

 

Mark Thibeault- October 2016

bottom of page