top of page

CHRONIQUE / REVIEW

Heliopolis

Epic at the majestic - LIve at rosfest

Releases information

Release date: Juin 24, 2015

Format: Digital, CD

Label: Bad Elephant Music

From: USA

9,4

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Un court rappel sur cette formation de la côte ouest des Etats-Unis, HELIOPOLIS est né de l’association d'anciens membres de groupes tels que MARS HOLLOW, ROCKET SCIENTIST, TEN JINN et d’un hommage à Genesis, GABBLE RATCHET. HELIOPOLIS met en vedette le vétéran Jerry BELLER (batterie et chant), Matt BROWN (claviers et voix), Kerry CHICOINE (basse et chant), Mike MATIER (guitare) et Scott JONES (chant). Ce premier album live a été enregistré lors de leur prestation au Rosfest le 1er mai 2015 au mythique Majestic Theater. Les cinq pièces proviennent de leur unique album « City of the Sun » paru en 2014 sur l’étiquette 10T Records.

« New Frontier » débute de façon assez lourde, les riffs de guitare de MATIER fournissent un ton menaçant aux côtés des claviers inquiétants de BROWN et les rythmes tonitruants de CHICOINE et BELLER. Une fois cette avalanche de sonorité passée, le chant débute ce qui ramène la mélodie et l’ensemble me fait penser à YES avec un intro à la KiNG CRIMSON, les claviers somptueux et déchainés, et les rythmes complexes vous tiennent en haleine tout au long de cette ouverture. Pour ceux qui étaient présents ce soir-là, c’est toute une entrée en matière. Le titre suivant « Take a Moment », malgré sa complexité, est plus posé. Les multiples changements de rythme, les incursions bien exécutés des claviers sont, avec le chant, très agréables, Matt BROWN se donne à fond. Les notes soutirées de la guitare écorchent ici et là la mélodie. Le solo d’orgue Hammond est à écouter avec la suite fournie par la guitare de MATIER. « Mr Wishbone/Optical Delusion » est un court titre assez excentrique bien exécuté et chanté contrairement à la version studio. « Elegy » offre une performance de claviers hallucinante, surtout de la part du piano. La section rythmique est constante et efficace. Encore ici quelques effluves proches de YES sont présentent, mais on peut aussi penser à THE FLOWER KINGS. Arrive le morceau de choix « Love and Inspiration » avec ses dix-huit minutes de pur bonheur. L’introduction rappelle à mes oreilles le YES de « Tales of Topographical Oceans », par la suite changement de style, les musiciens nous un côté plus jazzy/Canterbury, un peu dans le style de CARAVAN. Le chant fait son apparition ce qui ralenti le rythme mais c’est de très courte durés, les fantômes de YES reviennent nous hantés pour notre plus grand plaisir auditif. Sans avoir assisté au spectacle j’imagine facilement l’excitation et l’enthousiasme des musiciens perceptibles tout au long de ce titre. Une performance est magistrale à tout point de vue.

Vous devinerez assez facilement que j’ai adoré, j’ai beaucoup aimé « City of the Sun » mais de pouvoir entendre live les pièces de l’album studio, c’est la cerise sur le gâteau. Alors imaginez les spectateurs présents ce soir-là !

J’avoue que j’ai bien hâte au prochain album studio, d’ailleurs j’ai appris entre les branches qu’HELIOPOLIS travaillait là-dessus. En terminant, pour ceux qui désire en savoir plus sur la qualité sonore, je peux vous dire que je n’ai aucun reproche à faire, un mot impeccable.

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

Jerry Beller - drums/backing voxals
Matt Brown - keyboards/backing vocals
Kerry Chicoine - bass/backing vocals
Michael Matier - guitars
Scott Jones - voice

PISTES / TRACKS

 

  1. New Frontier (10:54)

  2. Take a Moment (9:27)

  3. Mr Wishbone/Optical Delusion (4:28)

  4. Elegy (6:18)

  5. Love and Inspiration (18:52)

 

Richard Hawey - June 2016

bottom of page