top of page

CHRONIQUE / REVIEW

decameron

Ten Days in 100 Novellas part III

Releases information

Release date: May 01, 2016

Format: 4CD

Label: Seacrest Oy Records

From: Multi

8,9

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Petit cours d’histoire accéléré pour débuter cette chronique ; en 1353, Giovanni Boccaccio a terminé son fameux livre Decameron dans lequel dix jeunes Florentins, qui ont échappé à l'épidémie de peste noire de 1348, raconte à tour de rôle une courte histoire, cela dure dix jours. Le résultat est le livre Decameron et ses 100 courtes histoires. Il est sans aucun doute le livre le plus important dans toute l'histoire des courts récits. Bon maintenant passons au volet musical de Decameron, Marco BERNARD nous revient avec un nouveau coffret intitulé « Ten Days in 100 Novellas part III, le troisième de la série, rempli de musique progressive. En compagnie de ses comparses Kimmo PÖRSTI et Steve UNRUH et épaulé par Otso PAKARINEN, Marco BERNARD nous offre à nouveau un important recueil de compositions d'artistes venant de diverses contrées, mais ayant tous pour objectif d'offrir du bon rock-progressif.

Je ne passerai pas en revue les quatre albums mais je peux d’emblée vous affirmer qu’il s’agit ici d’un autre classique musical. Afin d’en savoir un peu plus sur ce coffret j’ajoute que plusieurs artistes ont décidé de favoriser le médiévale, il semble s’être imprégnés des mouvements musicaux du 14ième siècle dans certains passages, ce qui en soit est excellent. Commençons naturellement par le premier album, mes pièces favorites sont celles de AGENESS (Finlande), WILLOWGLASS (UK). J’ai aussi découvert un groupe dont j’ignorais l’existence, je parle de STELLA LEE JONES, un groupe japonais. Et il faut aussi souligner la prestation d’ELEPHANT Of SCOTLAND, surprenante et très agréable. Ce ne sont pas les seules à m’avoir impressionnées, il y a plusieurs autres moments sur les trois autres CD qui vous feront lever l’oreille. Je pense à LATTE E MIELE, INTERPOSE, BLANK MANUSCRIPT, pour ne nommer que ceux-là. Comme auditeur vous aurez droit à des passages symphoniques ou lyriques, tranchant avec des moments plus heavy ou plus progressifs. Le retour aux seventies n'est pas non plus oublié avec des morceaux vintages mettant en avant les claviers, et comme je le disais certains éléments médiévaux pour être complet pour brosser le tableau sonore de ce gros morceau. Le volet statistique est intéressant aussi, les pays les plus représentés sont l'Italie et Etats-Unis mais il y a aussi des artistes du Canada, de la France, l'Espagne, l'Argentine, l'Australie, la Russie, du Japon etc. J'ose dire que tout le monde a pris ce projet avec passion malgré les objectifs artistiques élevés. Comme toujours le coffret et le livret sont richement illustrés et colorés, une gracieuseté d’Ed UNITSKY, offrant à l'auditeur un présent agréable à posséder.

La variété stylistique existante signifie aussi que vous n’aimerez pas nécessairement les 36 pistes. Donc il serait surprenant que ce coffret fasse l’unanimité, j’avoue avoir sauter quelques morceaux qui ne venaient pas me chercher mais je me suis promis d’y revenir plus tard. La presque totalité des chansons est accompagnées d’un résumé de l’histoire, comme sur toutes les productions signées pas Marco BERNARD, d’ailleurs.

Ce coffret plaira aux inconditionnels du rock-progressif. Les nombreuses références aux seventies sont bel et bien là, avec de nombreux passages aux orgues, au piano ou au violon. Rock vintage, folk-rock, rock-progressif et quelques références médiévales sont ici offerts en quantité appréciable. Parmi tout ça, il y aura bien quelque chose que vous apprécierez.

 

Musiciens / MUSICIANS :

Artistes et groupes variés

PISTES / TRACKS

 

CD 1 [69:29]
1. ROBERT WEBB (UK): HeeBeeGeeBee (5:36)
2. AGENESS (Fin): The Bizarre Garden Incident (7:43)
3. ELLESMERE & PERICLE SPONZILLI (Ita): Sullórlo dello spago (9:21)
4. JPL = Jean Pierre Louveton (Fra): Masquerade (Lydia & Pyrrhus) (5:23)
5. WILLOWGLASS (UK): The Siena Ghost (8:09)
6. TRION (Hol): Two Hundred Florins (3:50)
7. STELLA LEE JONES (Jap): A Wandering Poet (5:45)
8. NEXUS (Arg): The Heliotrope (5:13)
9. THE NOVA MOB (USA): The Jagged Edge (5:24)
10. ELEPHANTS OF SCOTLAND (USA): Swing the Gavel (5:35)
11. JINETES NEGROS (Arg): The Other Pig (7:16)

 

CD 2 [71:06]
1. MAURO MULAS (Ita): Pampinea (9:57)
2. LATTE E MIELE (Ita): Elitropia (4:56)
3. OCEANIC LEGION (Arg, Ita, Fin, USA): Indictment Ever After (6:59)
4. INTERPOSE (Jap): Lady of Sicily (11:43)
5. COURT (Ita): Bleeding Hearts (10:45)
6. ARS EPHEMERA (Can): At Lombardy Convent (8:20)
7. UNITED PROGRESSIVE FRATERNITY (Aus): Mercenaries (6:34)
8. ALEX GRATA (Rus): Take Thief (5:45)
9. IL TEMPIO DELLE CLESSIDRE (Ita): Gnaffe (6:28)

CD 3 [68:42]
1. REBEL WHEEL (Can): A Night With Niccolosa (9:19)
2. TAPROBAN (Ita): Il Sogno, la Bestia, la Ritrosa (7:23)
3. D'ACCORD (Nor): Rai-ti-tai (8:12)
4. PHOENIX AGAIN (Ita): The Bridge of Geese (6:23)
5. CASTLE CANYON (USA): Put a Tale on It (6:08)
6. S.A.L.U.E.N.A (Spa): Ahead of Fortune (9:40)
7. IL CASTELLO DI ATLANTE (Ita): Ghino e l'Ábate di Gligni (6:36)
8. FRAN TURNER (USA): Neighbours (5:31)
9. BLANK MANUSCRIPT (Aut): Decamerone 10/4 (10:26)

CD 4 [68:55]
1. OZONE PLAYER (Fin): The Winter Garden (8:20)
2. FAVERAVOLA (Ita): Carlo DÁngio, e l'Amore Perduto (8:00)
3. CIRRUS BAY (USA): The Knight's Tale (9:37)
4. MARCHESI SCAMORZA (Ita): De bello inter fratres (13:00)
5. BORNIDOL (Ita): Il ritorno mai sperato (13:04)
6. LOCUS AMOENUS (Ita): Comanque vada (9:59)
7. CASTLE CANYON (USA): Nephile's Song (8:13)

 

Richard Hawey - September 2016

bottom of page