top of page

CHRONIQUE / REVIEW

darryl way

myths, legends and tales

Releases information

Release date: March 25, 2016

Format: Digital, CD

Label: Right Honourable Records/Cherry Red

From: UK

7,9

CHRONIQUE / REVIEW

CD

Vous connaissez certainement Darryl WAY, un des fondateurs du groupe de rock progressif Curved Air au côté notamment de Sonja Kristina, une des chanteuses originales de la comédie musicale « Hair ». Le groupe connu du succès au début des années 70 avec les albums comme « Air Conditionning » et « Second Album ». Musicien d'origine classique, il fait partie du cercle très restreint des violonistes de rock et jazz-rock, tels que Jean-Luc Ponty, David Cross ou encore Eddie Jobson, ce dernier le remplaça d'ailleurs un instant dans Curved Air, ce qui lui permit de s'occuper d'un projet très intéressant nommé Darryl Way's Wolf. Pour la petite histoire, Darryl a aussi participé en tant que violoniste à l'enregistrement de deux titres de l'album « Heavy Horses » de Jethro Tull.


Après nous avoir offert l’album « Children of the Cosmos » en 2014, chroniqué sur Profil, cet album reçu un accueil plutôt mitigé. Le revoici cette année et il nous présente une nouvelle production intitulée « Myths, Legends and Tales », œuvre composée, chantée et jouée par lui seul, exercice particulièrement difficile et risqué. On démarre bien rock avec « Appollo » rappelant un peu Asia, avec en prime des claviers stridents façon EL&P, s'en suivent deux titres très mélodiques façon comédie musicale moderne. Arrive « Dove Of Peace » plus jazzy, plus sobre un peu dans la veine de Steely Dan, suivi de « Strange Goings On » plutôt surproduit, mais pas méchant. Puis l'artiste se calme mettant plus en avant ses belles mélodies que les arrangements pompeux. J'aime beaucoup « Helter Skelter » (rien à voir avec celui des Beatles), jazz, plaisant. Et la finale avec « Prometheus Chained » qui en ravira plusieurs.


Voilà un album plein de qualités, sur lequel Darryl prouve, si cela était encore nécessaire ses talents de mélodiste, mais qui eût largement gagné à être présenté plus sobrement, piano, violon et voix, point barre... cela en aurait fait un bien plus bel objet, mais ce n'est là que l'avis de votre humble serviteur. Alors voilà, vous connaissez Darryl Way encore plus. Écoutez, faites-vous votre propre opinion...vous ne le connaissez pas, là il y a urgence. Allez voir du côté de Curved Air ou Darryl Way’s Wolf pour vous faire une idée sur le compositeur.

 

Musiciens / MUSICIANS :

Darryl Way / Violon électrique, claviers, chant, programmation

PISTES / TRACKS

 

1. Apollo (Racing Against the Sun) (4:17)
2. Orpheus and the Underworld (5:39)
3. Whatever Happened (5:31)
4. Dove of Peace (4:09)
5. Strange Goings On (5:28)
6. Aphrodite (5:14)
7. The Ice Man (4:33)
8. Crusader (5:44)
9. Helter Skelter (3:46)
10. Prometheus Chained (8:56)

 

Richard Hawey - July 2016

bottom of page