top of page

CHRONIQUE / REVIEW

burnt belief

emergent

Releases information

Release date: October 7, 2016

Format: Digital, CD

Label: Alchemy Records

From: Multi

9,3

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Troisième album pour ce duo de choix qu’est BURNT BELIEF, il nous présente aujourd’hui « Emergent ». J’ai dit duo ce qui dans les faits n’est plus vrai, car pour cette production nos deux compagnons se sont associés à Vinny SABATINO, un virtuose de la batterie et des percussions. Ce projet était destiné à nous démontrer tout le talent de ces trois exceptionnels musiciens, ce qui est tout à fait vrai. Avec cet album le trio nous offre un trip technique et instrumentale de grande envergure. Si ces derniers termes vous font peur, soyez tout de suite rassuré « Emergent » s’écoute d’une traite et les compositions sont d’une grande disponibilité peu importe l’auditeur.

Sur « Emergent », règne un esprit éclectique qui mêle les compositions noyées d’influences progressives, jazzy et funky, les musiciens nous proposent un album à appréhender comme un tout, les morceaux s’imbriquant les uns aux autres. Voyageant entre progressif et jazz-rock, les compositions présentent à chaque instant l'éclatante capacité à créer le meilleur. Finesse et haute technicité font de cet opus une grande jam-session haute en couleurs. Le jeu de basse de Colin est flamboyant au même titre que celui de Jon à la guitare. Les divers passages aux synthés, au Rhodes ou au piano, apportent un côté plus progressif voir vintage quant aux percussions de Vinny, elles complémentent le travail par ce petit côté jazz-rock quelque peu original. L’ouverture avec « The Bubble Burst » donne le ton avec une représentation conforme du voyage sonore orienté world music et rock progressif, concocté par le duo de compositeurs Durant/Edwin. Une introduction réservée au piano et c’est « More Snow » titre plutôt calme avec quelques touches musicales le rapprochant du Mahavishnu Orchestra des années 80, la guitare électrique de Jon soulignant le caractère d’inspiration ethnique de la mélodie.

L’album se poursuit à travers les méandres de « The Confidence Of Ignorance », de facture beaucoup plus classique où les instruments se libèrent et trouvent leur juste place dans un thème qui monte crescendo, l’esprit musical de Porcupine Tree n’est pas loin. « Emergent » , la pièce titre, nous berce doucement d’électricité funky, ça monte ça descend, la musique vous entraîne très loin et fait résonner ses fragments instrumentaux aux rythmes des percussions de Vinnie, pour mieux vous inviter à laisser vagabonder votre esprit. Sur une mélodie construite autour de la basse de Colin, « Until The Star Go Out » ose un audacieux contraste avec l’ensemble des titres de cet opus puisque celui-ci nous emmène sur des chemins non balisés, toujours dans le soft mais près de l’improvisation. La basse gronde en introduction de « Language Of Movement » qui propose une musique raffinée, multipliant les rythmes dans la lignée de Santana, la touche rock progressif en plus. Morceau attendrissant voir un brin planant, « Turning Torso » déroule sa mélodie répétitive en boucle et pour terminer « Ghosts Aquatic » qui en quelques secondes pose un climat intimiste et planant composé d’un cocktail mâtiné de soft rock aux relents jazzy.

Ceux qui apprécie le jeu subtil des albums instrumentaux seront comblés. Et pour vous qui ne tripper pas instrumental, allez jeter une oreille ou deux, vous m’en reparlerez. J’avoue avoir été très agréablement surpris après ma première écoute. Comme je le disais en introduction, « Emergent » s’écoute d’une traite sans que vous ayez la tentation de stopper votre expérience musicale. Âmes vagabondes, laissez-vous bercer.

 

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Colin Edwin (Porcupine Tree) / Bass & Programming
- Jon Durant / Guitars & Piano
- Vinny Sabatino / Drums & Percussion

PISTES / TRACKS

 

1. The Bubble Bursts (6:02)
2. More Snow (6:10)
3. The Confidence of Ignorance (5:08)
4. Emergent (9:30)
5. Until The Stars Go Out (6:26)
6. Language of Movement (7:00)
7. Turning Torso (10:08)
8. Ghosts Aquatic (6:31)

 

Richard Hawey - October 2016

bottom of page