top of page

CHRONIQUE / REVIEW

autumnal blossom

spellbound

Releases information

Release date: March 24, 2016

Format: Digital, CD

Label: QuiXote

From: Allemagne / Germany

8,5

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Voici un opus très particulier. Il est l’oeuvre d’une flûtiste allemande de formation classique et nous offre un tableau sonique mélancolique et intimiste. Pia compose, chante et manie bien la flûte mais aussi les claviers. Les thèmes abordés sont de nature intense: la mort, la souffrance, les souvenirs pénibles mais le tout est présenté avec délicatesse et souci du détail. Elle a su s’entourer de musiciens chevronnés et offre une instrumentation avec une touche classique comme en font foi le violon, violoncelle et flûte. Le tout fait très cinématique et très progressif dans le genre du groupe Renaissance. Les pièces sont relativement courtes mais complètes et présentent chacune un tableau différent.  D’ailleurs les vidéos qui vont avec les pièces sont très bien alignées sur la musique: sobres, simples, évocateurs et poignants.

Sa voix n’est pas spectaculaire mais juste et harmonieuse. Sa flûte est magnifique.  Le dosage acoustique électronique est bien réussi.  Il y plusieurs touches originales comme l’utilisation de la scie et du cor anglais.

Plusieurs pièces ont attiré mon attention, d’abord ‘Ravenous’ une ode au dilemme de l’anorexie qui est très réaliste et juste. Après un entrée floydienne on a droit à la colère sourde, le découragement et l’obsession maladive, un excellent morceau.  ‘Beguiling Masks’ est une de mes préférés, un hymne pastoral moderne bien structuré et captivant. Une mélodie de flûte sur un fond de synthé qui se transforme en une chanson plus musclée tirant un peu sur le prog italien.

‘Memories of Childhood’ est assez typique du genre qu’elle produit. ‘Eternally not years’ est une ballade plus accessible. ‘Paradise’ est plus atmosphérique et complexe et sert d’épilogue.

Tout au long de l’album on sent la volonté de l’artiste d’extérioriser ses émotions, de les mettre en musique et de les sublimer. D’ailleurs je conseille fortement de voir les vidéos clips de l’album pour bien saisir le message de l’artiste. Si vous voulez une musique qui veut dire quelque chose et viendra cherchez vos émotions vous êtes à la bonne place. Soyez avisés que ce n’est pas le genre de musique pour vous faire danser.  La pochette noire et blanche avec ce personnage anonyme annonce la thématique mélancolique et touchante mais on ne reste pas dans le ‘pathos’, on sent bien entre les lignes une forme d’acceptation et une volonté de voir les choses en face et de les nommer plutôt que de les éviter ou les nier. On doit mentionner aussi une touche féminine, douce et rafraîchissante dans une monde rock quelquefois un peu trop macho. Le prog allemand est bien vivant, on doit d’ailleurs mentionner la contribution des musiciens de ‘Poor Genetic Material’ un groupe pour lequel elle joue aussi.

Pour Pia, il s’agit d’un deuxième album, le premier ayant paru en 2013. Souhaitons vivement un troisième dans le futur.

 

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Musiciens / MUSICIANS :

 

Pia Darmstaedter: vocals, flute, piano, keyboards

Philipp Jaehne: organ, synthesizers

Jochen Bauer: guitar

Frank Willi Schmidt: bass, singing saw

Christoph Czech: drums, percussion

Maria Karch: violin

Valeria Lo Giudice: cello

Mark Beers: double bass

Olaf Gramlich: english horn

PISTES / TRACKS

 

1. Because I Could Not Stop For Death (5:40)

2. Memories Of A Child (4:48)

3. Eternally Not Yours (5:03)

4. Beguiling Masks (3:53)

5. Grey Masses (3:39)

6. My Blood (3:40)

7. Ravenous (6:40)

8. Secrets (4:01)

9. In These Rooms (5:27)

10. Paradise (8:31)

 

Denis Boisvert - Novermber 2016

bottom of page