top of page

CHRONIQUE / REVIEW

arjen anthony lucassen

strange hobby

Releases information

Release date: July 8, 2016

Format: Digital, CD

Label: Cherry Red Records

From: Hollande / Holland

8,2

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Est-ce qu’il y a quelqu’un qui connaissait cet album paru en 1996 sous le titre « Strange Hobby » et me dire qui en était l’auteur. Si oui, levez la main ! Sur la pochette, un point d’interrogation, aucune information ne filtre quant à l’identité de celui qui a fait cet opus. À l’occasion de la réédition bien garni de cet album, nous apprenons que son auteur et interprète n’était autre que la légende du prog néerlandais Arjen Anthony LUCASSEN, plus connu en raison de son projet Ayreon et il est aussi, pour ceux qui l’ignore, le fondateur de Stream of Passion et The Gentle Storm. Pour votre information c’est après avoir enregistré un album d’Ayreon avec ses compositions complexes, qu’il a ressenti l’envie et le besoin de se faire plaisir avec un album de reprises de titres des années 1960. Il n’est le premier à le faire et certainement pas le dernier.

Connaissant la façon de travailler du principal intéressé rien n’est bâclé sur cet album. Initialement dix-huit chansons qui ont marqués cette décennie et encore aujourd’hui font plaisir à écouter. Nous avons l’occasion de réentendre, à la manière d’Arjen, des succès des Beatles, Pink Floyd (première époque), Bob Dylan, Donovan et plusieurs autres. Comme en témoigne la pochette, il s’agit d’un grand clin d’œil au rock psychédélique des années soixante et l’on sent que M. LUCASSEN se soit largement fait plaisir en reprenant ces différents titres dont il modernise légèrement le son, tout en restant fidèle à l'original. Si je peux nommer quelques-unes des chansons qui sauront vous ramener à cette époque je commencerai avec « Arnold Layne » (Pink Floyd) qui ouvre l’album, suivi de la seconde « Norwegian Wood » (The Beatles). Il y a aussi les reprises des Who, de Statut Quo, écoutez « Pictures of Matchstick Men », ça vous ramènera à votre enfance et « I am a Rock » avec Paul Simon qui font toujours plaisir à écouter ou réécouter.

Si comme moi vous avez vécu cette période faste du rock qui nous a amené vers le progressif, vous serez très certainement heureux de pouvoir à nouveau vous délecter de ses notes du passé et qui sont encore aujourd’hui actuelles. Pour les autres, je ne peux que vous dire ceci, n’hésitez pas à tendre l’oreille, ce sont des archives prestigieuses qui vous sont offertes.

 

Musiciens / MUSICIANS :

 

Arjen Anthony Lucassen – All instruments

PISTES / TRACKS

 

1. Arnold Layne (Pink Floyd) [2:59]
2. Norwegian Wood (Beatles) [2:08]
3. Pictures of Matchstick Men (Status Quo) [3:11]
4. I Am a Rock (Paul Simon) [2:35]
5. Boris the Spider (The Who) [2:11]
6. (Further Reflections) In the Room of Percussion (Kaliedoscope) [3:10]
7. Sunny Afternoon (Kinks) [3:29]
8. See Emily Play (Pink Floyd) [2:42]
9. For No One (Beatles) [2:03]
10. I Want You (Bob Dylan) [2:38]
11. Bus Stop (The Hollies) [3:05]
12. Flowers in the Rain (The Move) [2:11]
13. The Letter (The Box Tops) [2:08]
14. Ride a White Swan (T.Rex) [2:18]
15. Sloop John B. (Beach Boys) [2:58]
16. Daydream Believer (Monkees) [2:42]
17. Catch the Wind (Donovan) [1:59]
18. Ice in the Sun (Status Quo) [2:27]

 

Bonus

1. Pretty Girls () (2:41)

2. In The Room Of Percussion – Feat. Peter Daltrey (Kaleidoscope, 1967) (2:59)

3. Last Train To Clarksville (, 1966) (2:27)

4. Ruby Tuesday (, 1967) (2:48)

 

Richard Hawey - September 2016

bottom of page